Accueil > Le mouvement Massorti > Massorti dans le monde

La grande synagogue de Stockholm est Massorti

La grande synagogue de Stockholm est Massorti

La Grande Synagogue de Stockholm est Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
et égalitariste. Son rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
est David Lazar.

Depuis longtemps déjà le judaïsme suédois recrutait une partie de ses rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
au sein du mouvement massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
. Il n’est pourtant pas officiellement affilié au mouvement massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
lui-même. En Suède l’orthodoxie Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
cohabite avec le mouvement massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
qui tend à devenir la majorité. La grande synagogue de Stockholm est devenue depuis peu officiellement massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
(les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
l’étaient déjà).


Il faut savoir que ce n’est pas à proprement parlé une évolution, mais un retour aux sources car une très grande partie des synagogues en Europe centrale et du Nord étaient d’obédience Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
avant la Shoa, mais le mouvement n’était pas organisé et fédéré comme il l’est aujourd’hui. Le judaïsme de Suède après la guerre fut coupé des ressources Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
du centre de l’Europe (dont la plupart des Juifs suédois étaient originaires) totalement détruites par la Shoa.

Le rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
israélien, David Lazar, vient de prendre officiellement ses fonctions (septembre 2010).

Rabbin David Lazar

http://www.jfst.se/english/index.php

Le judaïsme suédois a une histoire un peu particulière.

Les premiers Juifs arrivent en Suède au 16e siècle. Mais ils devaient officiellement se convertir au christianisme. En 1718, les Juifs obtiennent le droit officiel de s’installer sans devoir renier leur judaïsme.

Ce n’est qu’en 1840 que les Juifs purent s’installer dans toute la Suède.

Très rapidement, ils jouèrent un rôle important dans la vie culturelle suédoise. Dès 1871, des Juifs polonais fondaient la communauté juive de Malmö, qui allait devenir la 2e communauté juive du pays avec un peu moins de 2.000 personnes.

L’émancipation et l’égalité devant la loi pour les Juifs ne date que de 1910.

Durant la guerre

La Suède octroya l’asile à 900 Juifs norvégiens en novembre 1942 et aux 8.000 Juifs danois (quasi toute la communauté juive de ce pays) en octobre 1943.

Par son action héroïque le diplomate suédois Raoul Wallenberg sauva la vie à plus de 20.000 Juifs hongrois en 1944, alors qu’il appartenait à une famille qui collaborait avec les nazis sur le plan économique et financier.

Aujourd’hui, on estime que la communauté juive de Suède avoisine les 18.000 personnes, sur une population totale de l’ordre de 9 millions (10 000 à Stockholm, 3000 à Göteborg, 2000 à Malmö et 5000 répartis dans le reste du pays). Les principales communautés sont donc Stockholm, Göteborg et Malmö. La "Judiska Församlingen" est affiliée au Congrès juif mondial.

Un malaise grandissant

Depuis quelques années, la situation pour les Juifs se dégrade en Suède.

D’une part les positions critiques contre Israël sont de plus en plus virulentes et l’amalgame entre « anticolonialisme israélien » et hostilité aux Juifs est vite venu dans les cercles de gauche. Le malaise de ce côté (comme dans bien d’autres pays d’Europe) est particulièrement fort dans la Suède bien pensante et facilement donneuse de leçons.

De l’autre, la tolérance suédoise permet paradoxalement aux islamistes de s’exprimer et ils ne s’en privent pas. Il existe plusieurs écoles privées musulmanes radicales (subventionnées par l’Etat). La présence radicale musulmane engendre un antisémitisme virulent. L’immigration musulmane en Suède est assez récente et compte beaucoup d’iraquiens. (On compte près de 600.000 musulmans en Suède).

Un troisième facteur complique encore la donne : la montée ressente de l’extrême droite. Celle-ci a obtenu, pour la première fois de son Histoire, 20 sièges au Parlement en 2010.

A Malmöe troisième ville de Suède, 30% de la population est musulmane, et nombreux en sont les ressortissants qui se montrent de plus en plus virulents et violents envers les autres communautés. Les autorités locales considèrent comme routinières les insultes antisémites inscrites sur les murs du centre communautaire, ainsi que les jets de pierres visant les Juifs. Le maire, Ilmar Reepalu, explique la situation en ces termes pour le moins ambigus : « Mes administrés juifs doivent se distancer publiquement de la politique israélienne et des violations des droits de la population civile de Gaza ». Il tente cependant de donner une image moins extrémiste de sa politique : « Nous n’acceptons ni le sionisme ni l’antisémitisme. »

L’an passé, un inconnu avait tenté de mettre le feu à la Synagogue, le cimetière juif a été profané à plusieurs reprises, et les agressions verbales sont devenues monnaie courante. Depuis lors, la Synagogue, les jardins d’enfants et les bâtiments de la Communauté sont soumis à une surveillance constante.

Yehudit Popinsky, rescapée de la Shoah, s’était installée après la Guerre dans cette ville et y avait élevé sa famille « dans la plus grande quiétude ». « Mais la nouvelle haine, celle amenée par les nombreux immigrés musulmans, a complètement changé la donne, et aujourd’hui, les Juifs ont peur », regrette cette octogénaire. « Ce qui est très difficile à supporter », confie cette femme qui avait l’habitude d’aller dans les écoles pour témoigner de la Shoah, « c’est de voir à quel point les enfants musulmans de familles immigrées se montrent méprisants ou indifférents par rapport à cette histoire ». D’ailleurs, dans certains quartiers à forte population musulmane, les écoles n’invitent même plus les survivants de la Shoah à venir témoigner.

Lors des matches de la Coupe Davis de tennis qui opposaient la Suède à Israël, il y eut de violentes manifestations provoquées par des milliers de Musulmans à travers la ville de Malmöe.

Voici un reportage de CBN News sur la situation à Malmöe

Cette chaîne est une chaîne chrétienne proche de l’extrême droite (ne pas confondre avec CBS News)et nous avons mis le reportage ici avec quelques réserves. Gardez donc votre esprit critique éveillé.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?