Accueil > Le mouvement Massorti > Massorti francophone > Publications Massorti en français

Épître de la vie

Épître de la vie

Du rabbin Jonathan Wittenberg -

Guide des coutumes traditionnelles juives en situation de maladie grave et de deuil

La disparition d’un être cher nous place brutalement dans l’urgence. En plein désarroi et chagrin, il faut assumer des décisions pénibles et entreprendre des tâches déconcertantes : régler les modalités pratiques liées au décès, s’enquérir des coutumes relatives au deuil et décider de celles que l’on aimerait ou non observer. Mais que faut-il faire au juste ? À qui faut-il s’adresser ? Comment agir dans le respect de la volonté du défunt ? Et comment convient-il de manifester son affection et son soutien à des proches ou amis endeuillés ? La présente épître apporte des indications concises sur les us et coutumes de la Tradition juive, notamment sur les prières qu’il convient de réciter, et leur sens, ainsi que des informations pratiques telles que les procédures à suivre et les personnes à contacter lorsqu’un proche vient à mourir. Loin d’énoncer laconiquement les règles traditionnelles, elle prodigue des conseils adaptés aux endeuillés sur ce qu’il leur est possible de faire quand ils ne se sentent pas en mesure d’appliquer les coutumes à la lettre. L’aspect psychologique et spirituel de l’accompagnement du malade ou de l’endeuillé, et de ses proches, y est largement pris en compte.

Parmi les questions abordées : Doit-on informer un malade de la gravité de son état ? Que dirent aux enfants ?

Devraient-ils assister aux obsèques ? Qu’enseigne le judaïsme sur la vie après la mort ? Les femmes peuvent-elles réciter la prière du Kaddich Kadish
Kaddich
Kaddish
"Sanctification" : prière en araméen récitée au cours de la prière publique, après l’étude de la Torah et entre les différentes parties de la prière. Certaines formes du Kadich sont réservées aux endeuillés. Il existe plusieurs versions du Kadich, adaptées au contexte dans lequel il est récité. Le Kadich fait partie des devarim chebekedoucha *.
pour un parent décédé ? Que dit la Tradition juive sur l’incinération ? Peut-on rendre les honneurs funèbres à une personne suicidée ? À un fœtus ? Que peut faire un membre juif pour partager le deuil de la famille non-juive, et inversement ?

Adaptation et compléments du rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Rivon Krygier

Acheter cet ouvrage

http://adathshalom.org/Epitre-de-la...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?