Accueil > Le mouvement Massorti > Massorti francophone > Communauté Massorti de Paris Est 20e - DorVador

DorVador dans les médias

DorVador dans les médias

En septembre 2009 le rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Yeshaya Dalsace venait s’installer à Paris pour fonder une nouvelle communauté massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
à partir d’un petit groupe préexistant dans l’Est de Paris. Interview parue dans Actualité juive.

Article dans Actualité juive

Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Yeshaya Dalsace : « Comment crée-t-on une communauté ? En retroussant ses manches »

Le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
français s’est enrichi d’une nouvelle communauté dirigée par le rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Yeshaya Dalsace et présidée par l’historien Philippe Boukara.

« DorVador » (De génération en génération ¬ ndlr) est située à l’Est de Paris. Elle vient compléter l’offre déjà proposée par le mouvement conservative Conservative Nom américain du courant Massorti, deuxième grand courant du judaïsme américain. "Conservateur" car opposé au mouvement de la réforme. via Adath Shalom Adath Shalom "Communauté de paix" Première synagogue Massorti en France, située à Paris dans le 15ème. Rabbin Rivon Krygier. , rue Georges Bernard Shaw.

Actualité juive : Vous avez quitté la communauté de Nice pour vous installer à Paris et créer une seconde communauté Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
dans l’Est parisien. Quel est votre sentiment ?

Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Yeshaya Dalsace :
Créer une communauté est un énorme défi que l’on ne relève seulement si on y croit. Et j’y crois. J’ai pris l’initiative de venir à Paris en accord avec le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, de quitter la ville de Nice où, avec ma famille, nous avions tout le confort souhaitable parce que je crois dans le judaïsme que je défends. Je ne suis pas là par opportunité, mais pour la défense d’un idéal. Comment crée-t-on une communauté ? En retroussant ses manches. C’est un travail de pionnier, mais je sais que ça marchera. Aujourd’hui, la communauté DorVador propose des services à un large public. Des offices, des cours de Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
-Torah, des cours d’hébreu, de pensée juive, mais aussi des repas shabbatiques et des célébrations de mariages et bar-mitsva...

A.J. : Quel est cet idéal dont vous parlez ?

Y.D. : Le judaïsme Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
propose un judaïsme auquel les juifs français ont peu l’habitude, mais qui pourtant leur correspond. C¹est un judaïsme halakhique très traditionaliste, parfaitement ouvert et progressiste sur des sujets comme la condition des femmes, l’accueil des convertis, le dialogue interreligieux et l’ouverture à la recherche universitaire. L’introduction du mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
en France remonte à une vingtaine d’années. Nous avons démarré petit dans un appartement jusqu’à ce que nous nous installions dans les locaux de la rue Georges Bernard Shaw à Paris. D’autres communautés existent aussi à Marseille et à Aix. À Paris-Est, un minyane d’amis a commencé à se réunir il y a dix ans. C’est à ce moment que le principe d’une nouvelle communauté a vu le jour.

A.J. : Comment DorVador a-t-elle été accueillie par la communauté Adath Shalom Adath Shalom "Communauté de paix" Première synagogue Massorti en France, située à Paris dans le 15ème. Rabbin Rivon Krygier.  ?

Y.D. : Très positivement. La création de DorVador est aussi le fruit de son succès. Adath Shalom Adath Shalom "Communauté de paix" Première synagogue Massorti en France, située à Paris dans le 15ème. Rabbin Rivon Krygier. a prouvé la nécessité d’un mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
à Paris.

A.J. : Vous avez passé de longues années à Nice. Quelles sont les différences majeures entre la gestion d’une communauté à Paris et en province ?

Y.D. : Conduire une communauté non-orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
en province relève d’une gageure car les Juifs de France ont tendance à penser que rien n’est possible en dehors des instances consistoriales, ce qui est totalement faux. Cette manière de penser n’existe pas à Paris où cohabitent déjà de nombreuses communautés. En province, les attentes des fidèles ne sont pas les mêmes. Ici, les gens ont à leur disposition toutes sortes d’événements, ce qui n’est pas le cas en régions. L’émulation est grande, la concurrence importante. Nous nous adressons forcément à un public plus averti.

A.J. : La communauté est récente mais néanmoins, quelles sont déjà vos grandes réussites et votre pire source d’angoisse ?

Y.D. : C’est un bonheur pour moi de voir des gens nouveaux arriver chaque chabbat. Cela montre qu’il y a un vrai besoin, une attente. Nous accueillons déjà une quarantaine de familles. Pour ce qui est de l’angoisse, je dirais que c’est l’échec. Aujourd’hui, je prends tous les risques avec ma famille. J’ai cinq enfants, une femme. Je suis là sans parachute. Mais je vous l’ai dit, j’y crois.

Propos recueillis par Yaël Scemama

Numéro 1101 du 7 Janvier 2010- 21 Téveth 5798

http://www.actuj.com/

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?