Accueil > Le mouvement Massorti > Notre actualité > Dans le monde

Enfant de convertie en école juive

Enfant de convertie en école juive

Plainte pour discrimination raciale contre une école juive de Londres, un enfant d’une femme convertie par un Bet Din non orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
avait été refusé.

LONDRES, 4 mars 2008 (AFP) - GB :

La Haute Cour de Londres a entendu mardi une plainte pour discrimination raciale déposée à l’encontre d’une école juive de Londres, accusée d’avoir refusé d’admettre un enfant de 11 ans parce que sa mère n’est pas née juive.

L’avocate de la famille de l’enfant a demandé à la Cour de statuer sur le fait que la politique d’admission de la Jewish Free School, une école financée par des fonds publics dans le nord-ouest de la capitale, était illégale car basée sur "l’origine ethnique" plutôt que sur la foi.

Dinah Rose a expliqué que l’école jouissait d’une excellente réputation et que, ne pouvant accueillir tous les candidats, elle devait procéder à une sélection.

Mais selon l’avocate, elle accorde sa préférence à ceux dont le "statut juif" est reconnu par l’United Synagogue, un mouvement orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
, principal groupe au sein de la communauté juive britannique.

Dans la tradition judaïque, est considéré juif celui qui est né de mère juive ou est converti en accord avec la Loi juive.

Or dans le cas présent, l’United Synagogue, tout en admettant que le père de l’enfant était juif, n’a pas reconnu la judaïté de la mère, qui s’était convertie du catholicisme avant la naissance de son fils mais sans embrasser la tradition juive orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
.

Le couple, aujourd’hui divorcé, appartient au mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, un courant traditionnel mais progressiste.

Le refus de l’école a laissé le père de l’enfant "consterné" et relève de la discrimination raciale car elle s’est prononcée en fonction de critères "non basés sur la foi mais entièrement ou partiellement sur l’origine ethnique", a plaidé Me Rose.

Cette pratique a amené l’école à accepter d’autres enfants, même s’ils étaient des "athées convaincus", mais dont la mère était juive, a-t-elle ajouté.

refuser d’inscrire un élève non juif jugé discriminatoire

LONDRES, 16 déc 2009 (AFP) - GB :

La Cour suprême britannique a considéré mercredi que la politique d’inscription d’une école juive de Londres, accusée d’avoir refusé d’admettre un enfant de 11 ans parce que sa mère n’est pas née juive, était discriminatoire.

Le jeune garçon, identifié seulement par la lettre "M", avait fait acte de candidature auprès de l’établissement JFS —ex-Jewish free school, une école financée par des fonds publics du nord-ouest de la capitale— mais avait été refusé car il "n’(était) pas un juif certifié".

Son père, à l’origine du recours, s’était dit "consterné" que son fils ait été déclaré "pas assez juif" pour intégrer cette école, dont les résultats sont parmi les plus élevés du pays.

Dans la tradition judaïque, est considéré juif celui qui est né de mère juive ou est converti en accord avec la Loi juive. Dans le cas présent, l’organisation juive United Synagogue n’a pas reconnu la judaïté de la mère, une Italienne catholique convertie avant la naissance de son fils dans une synagogue progressiste.

La Cour d’appel avait estimé en juin que les critères d’entrée étaient discriminatoires, entraînant un recours de l’école devant la Cour suprême.
Les neuf juges de la plus haute instance judiciaire du pays ont confirmé le jugement mercredi.

"Personne dans cette affaire n’accuse JFS ou le Bureau du grand rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
de discrimination raciale en tant que telle. Toute suggestion ou insinuation qu’ils seraient racistes au sens populaire du terme doit être écartée", a précisé Lady Brenda Hale, l’un des juges de la Cour suprême.

Les juges ont estimé que la création d’une exemption spéciale à la législation sur la discrimination raciale pour permettre aux écoles religieuses juives d’avoir de telles règles d’admission, pourrait être envisagée.

Cette affaire "prouve qu’il pourrait y avoir un défaut dans notre législation sur la discrimination", a relevé le président de la Cour, Lord Nicholas Phillips.

Le grand rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
, Lord Jonathan Sacks, a indiqué que les écoles et instances juives allaient examiner les implications du verdict avant de se prononcer, relevant néanmoins le fait que les juges ont souligné "la bonne foi" des autorités juives.

Une Ecole Juive Moderne à Paris

A Paris le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
a initié une école juive moderne et ouverte à tous sans discrimination aucune.

http://www.massorti.com/Presentatio...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?