Accueil > Judaïsme > Fêtes juives > Fêtes de Tichri > Souccot

Hoshana Rabba

Hoshana Rabba

C’est une coutume kabbaliste ancienne qui accorde au 7e jour de Soukot Soukot
Souccot
Fête des cabanes, du 15 au 22 Tishri. Troisième fête de pèlerinage et aboutissement du cycle liturgique dans le judaïsme. Symbole de l’harmonie possible entre le monde spirituel et terrestre. C’est la fête messianique par excellence. Elle correspond également à la fin du cycle agricole commencé au printemps avec Pessah.
une grande importance.

Hoshana Raba veut dire « la grande Hoshana ».

Durant les sept premiers jours de la fête, au terme de l’office du matin, une procession s’organise autour d’un rouleau de la torah posé sur la Bima : toute la communauté, loulav en main, tourne au rythme de prières et d’hymnes appelés hosha’not. Le refrain Hosha‘na signifie « de grâce sauve-nous ».

Le 7ème jour de la fête est appelé Hosha‘na rabba « la grande Hoshana » car ce jour-là, on fait sept fois le tour de la Torah tandis que les hosha‘not sont multipliées. Le nombre de tours est fixé à sept, car Dieu aurait sept qualités selon 1 Ch 29,11 : la grandeur, la puissance, la gloire, l’autorité, la majesté, la royauté et la domination suprême.
La fête de soukot Soukot
Souccot
Fête des cabanes, du 15 au 22 Tishri. Troisième fête de pèlerinage et aboutissement du cycle liturgique dans le judaïsme. Symbole de l’harmonie possible entre le monde spirituel et terrestre. C’est la fête messianique par excellence. Elle correspond également à la fin du cycle agricole commencé au printemps avec Pessah.
est donc allée en crescendo jusqu’à ce 7e jour d’Hoshana Raba qui conclu Soukot Soukot
Souccot
Fête des cabanes, du 15 au 22 Tishri. Troisième fête de pèlerinage et aboutissement du cycle liturgique dans le judaïsme. Symbole de l’harmonie possible entre le monde spirituel et terrestre. C’est la fête messianique par excellence. Elle correspond également à la fin du cycle agricole commencé au printemps avec Pessah.
.

En effet, le jour suivant, le 8e, appelé Shemini H’ag Haatseret, ou encore Simh’at Tora, n’est pas une partie de Soukot Soukot
Souccot
Fête des cabanes, du 15 au 22 Tishri. Troisième fête de pèlerinage et aboutissement du cycle liturgique dans le judaïsme. Symbole de l’harmonie possible entre le monde spirituel et terrestre. C’est la fête messianique par excellence. Elle correspond également à la fin du cycle agricole commencé au printemps avec Pessah.
(on ne va plus dans la souka souka
Soucca
"Cabane" fabriquée exprès pour la fête de Soukot. Elle doit avoir trois parois minimum et être recouverte de matière végétale détachée du sol, protégeant du soleil mais laissant entre apercevoir le ciel. On est censé y séjourner (repas et sommeil) durant 7 jours. Elle symbolise la protection divine.
et on ne prend plus le loulav), mais bien une fête à part entière.

Les hosha’not viennent achever les prières commencées dès le moi de Eloul par les Selih’ot, puis Rosh Roch
Rosh
Roch - Rabbi Acher ben Yehiel (Achkenaze et Espagne, 1250 - 1327) : il fut un important décisionnaire dont la particularité fut d’intégrer les traditions sefarades et achkenazes. Il est l’auteur de Piskei ha-Roch, de commentaires sur le Talmud* et de nombreux responsa. Rosh veut dire tête en hébreu.
Hashana et surtout Kippour. C’est pourquoi certains se vêtent de blanc à Hoshana Raba. Ce serait la fin de notre jugement.

Les saules frappés :

Le jour de Hosha‘na rabba, à la fin de l’office du matin, on frappe le sol avec des feuilles de saule. Ce rite symbolise le renouveau de la vie : la pluie va venir et les branches frappées et dénudées de leurs feuilles bourgeonneront au printemps. Au niveau spirituel, ce rite exprime le désir de sortir des fêtes d’automne dépouillé et purifié. C’est une mesure d’humilité et une réflexion sur notre devenir, comme ces feuilles de saule. Le saule symbolise par la forme de sa feuille, les yeux et la bouche qui nous font si souvent trébucher et c’est eux que nous frappons. Le saule symbolise le Juif sans mérite, ni étude, on le frappe et on le dépouille…

Une nuit d’étude :

Il existe une coutume kabbalistique ancienne d’étudier la nuit d’Hoshana Raba. Cette nuit, comme celle de Shavouot est considérée comme spéciale et propice à l’esprit. Chez les Hassidim c’était le jour le plus secret, le plus important de l’année.

Messages

Hoshana Rabba

bonjour
avez vous s’il vous plaît une vidéo qui explique en détails hoshana rabba et schemini le huitième jour, qu’est ce qui se passait exactement et le rapport avec l’eau que répandait le cohen Cohen
cohanim
Prêtre de la tribu de Lévi qui servaient dans le Temple de Jérusalem. Privilège héréditaire transmis de père en fils depuis Aaron, frère de Moïse.
De nos jours le Cohen n’a plus qu’un rôle honorifique dans le judaïsme.
gadol, merci ?

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?