Accueil > Judaïsme > Histoire juive > Moyen-Age

Abravanel

Abravanel

Auprès de Maïmonide  , Nahmanide  , Juda Halévy, il est l’une des figures majeures du judaïsme ibérique médiéval. Son commentaire de la Bible est considéré comme un classique.

(ABRABANEL), ISAAC BEN YEHOUDAH (1437-1508)

Homme d’État, commentateur biblique et philosophe. Financier et diplomate, Abravanel fut le trésorier d’Alphonse V de `Portugal ; après la mort de ce dernier, il fut, cependant, accusé faussement de conspiration et, en 1483, s’enfuit à Tolède où il entra au service de Ferdinand et d’Isabelle. -Après avoir vainement tenté de faire révoquer l’édit expulsant les Juifs d’Espagne, il prit la tête des Juifs espagnols exilés (1492). Établi à Naples, il fut rappelé au service du roi. D’autres infortunes le conduisirent en Sicile, à Corfou, à Monopoli, et enfin à Venise, où il négocia un traité commercial avec le Portugal.

Élève de Joseph Hayyoun, rabbin   de Lisbonne, Abravanel était versé à la fois dans le savoir talmudique et les sciences profanes. Dans son long commentaire sur le Pentateuque et les Prophètes, il utilise les ouvres d’auteurs classiques et d’exégètes chrétiens, révélant aussi une profonde méfiance vis-à-vis de la monarchie. Abravanel fut le premier érudit juif à écrire des introductions aux livres bibliques et à préfacer chaque partie d’un nombre de questions ou « doutes » qu’il tente ensuite de dissiper, méthode empruntée à l’érudit chrétien Alfonso Tostado. Influencé par l’importance accordée à la clarté de l’expression, caractéristique de la Renaissance, il souligne les fautes de style et de langue dans Jérémie et Ézéchiel. Ses commentaires bibliques ont tendance à être diffus, verbeux et répétitifs. Contrairement à d’autres commentateurs qui tendent à analyser le texte verset par verset, Abravanel préfère de longues discussions. Son approche est principalement rationnelle et philosophique et il est le premier commentateur juif à insérer des éléments sociaux et politiques dans ses explications du texte biblique.

Dès l’âge de vingt ans, Abravanel avait achevé son premier ouvrage philosophique, Atèret zeqénim (« Couronne des aïeux ») qui traite de la Providence divine. Son Roch   amanah (« Principes de la foi ») défend les treize articles de foi de Maimonide   contre la critique de Hasdaï Cres¬cas et Joseph Albo, mais il affirme qu’il n’y a aucun dogme dans le judaïsme et que l’on doit croire dans la totalité (le la Toiah, avec toits ses préceptes et commandements. Afin de réconforter ceux de ses compagnons juifs qui avaient subi l’expulsion et renforcer leur foi en la venue du Messie, Abravanel écrivit une trilogie comprenant Maayanné ha-yechouah (« le Puits de la délivrance »), Yechouot me¬chiho (« la Rédemption de son oint ») et Machmia yechouah (« l’annonciateur de la délivrance »). Audacieux dans son attaque sur le messianisme de Jésus et s’opposant aux Juifs renégats qui commentaient allégoriquement l’arrivée du Messie, Abravanel déclarait que les temps exigeaient un rédempteur vivant dont il prévoyait l’arrivé pour 1503. Ses autres ouvrages comprennent des commentaires sur Avot, sur la Haggadah de Pâque, et sur le Guide des égarés de Maïmonide  .

Lorsque, vers 1506, presque au terme de sa vie, Abravanel rédige ses commentaires sur les quatre premiers livres bibliques, il a connu plusieurs fois la gloire et la fortune, puis la disgrâce et l’exil. Homme politique et financier des rois du Portugal, d’Espagne, de Naples, enfin des très puissants doges de Venise, il fut aussi l’ardent défenseur de sa communauté et, dans cette période qui connut l’expulsion des juifs, il œuvra avec une ténacité sans faille pour la sauvegarde de sa religion.
Grand commentateur du Guide des égarés de Maïmonide  , son exégèse biblique s’appuie autant sur les maîtres de la tradition, le Talmud  , le Midrach  , que sur une connaissance très approfondie de la philosophie - d’Aristote notamment -, ainsi que des penseurs de l’islam Avicenne et Averroès.

Auprès de Maïmonide  , Nahmanide  , Juda Halévy, il est l’une des figures majeures du judaïsme ibérique médiéval. Son commentaire de la Bible est considéré comme un classique.

Messages

Abravanel

jaimerais connaitre d’avantage l’histoire des ABRAVANEL
MERCI
CHELY ABRAVANEL MAITRE FIDE DES ECHECS
CHAMPION DE FRANCE DE PARTIES RAPIDES D’ECHECS
candidat a la presidence de la ffe en 2008

Abravanel

Voir le cercle de généalogie juive

http://www.genealoj.org

Yeshaya Dalsace Webmaster

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?