Accueil > Judaïsme > Parasha de la semaine > Livre des Nombres - ספר במידבר > חוקת Houkat - La loi - 39

Le symbole du serpent

Le symbole du serpent

Houkat -

L’un des récits de notre parasha Parasha
Paracha
Parashot
Section de la Tora hebdomadaire lue le shabbat. La Tora est divisée en 54 parashot. Chacune porte le nom du premier mot significatif. La division est très ancienne (époque talmudique). La parasha est complétée par la Haftara extraite des prophètes.
, particulièrement riche en différents sujets, est celui du fameux "serpent d’airain".

L’histoire est particulièrement étrange : pour combattre une invasion de serpents venimeux, Dieu ordonne à Moïse de construire un serpent de cuivre et de le placer en haut d’un mât. Toute personne qui regardera la statue du serpent sera guérie des morsures venimeuses qu’il aura subies.

Comment comprendre cette histoire qui paraît être absolument opposée au fameux texte des dix commandements : "tu ne feras point de statue, ni d’image de ce qui se trouve dans le ciel en haut, et sur la terre en dessous et dans les eaux qui sont sous la terre" ? Pourquoi Dieu autorise-t-il Moïse à construire quelque chose qui ressemble à s’y méprendre au culte des idoles : prendre une "force" du monde de la nature et lui demander sa protection. Le pire de tout est d’ailleurs que cela marche : "et si un serpent avait mordu quelqu’un et qu’il regardait le serpent et il vivait". Cela n’est pas sans nous rappeler le fameux caducée d’Esculape, le dieu de la médecine chez les grecs, lui également monté sur un bâton et qui est devenu le symbole des médecins en France.

Plus troublant encore : ceux qui ont visité le site de Timna, au nord d’Eilat, on pu voir les ruines de ce temple antique qui était consacré au "dieu-serpent". Or c’est dans la région du nord d’Eilat qu’a lieu notre récit de la parasha Parasha
Paracha
Parashot
Section de la Tora hebdomadaire lue le shabbat. La Tora est divisée en 54 parashot. Chacune porte le nom du premier mot significatif. La division est très ancienne (époque talmudique). La parasha est complétée par la Haftara extraite des prophètes.
, et il est difficile de ne pas faire un lien entre les deux. Difficulté supplémentaire : Dieu ordonne le culte du serpent pour sauver les Hébreux de la punition qu’il leur a lui-même infligé : face aux nouvelles plaintes de ceux-ci, Dieu a déclenché l’attaque des serpents. N’aurait-il pas mieux valu trouver une autre forme de punition dont le remède aurait paru moins contraire aux principes du Judaïsme ?

Les maîtres de la Mishna Mishna
Michna
Corpus juridique rabbinique du 3ème siècle. Divisé en 6 ordres. Somme de textes de la Tora orale. La Mishna représente la base du droit hébraïque. Elle donne lieu à un développement : le Talmud.
se sont interrogés sur cette question dans le traité Rosh Roch
Rosh
Roch - Rabbi Acher ben Yehiel (Achkenaze et Espagne, 1250 - 1327) : il fut un important décisionnaire dont la particularité fut d’intégrer les traditions sefarades et achkenazes. Il est l’auteur de Piskei ha-Roch, de commentaires sur le Talmud* et de nombreux responsa. Rosh veut dire tête en hébreu.
Hashana : "Est-ce que c’est le serpent qui fait mourir, ou bien est-ce le serpent qui fait vivre ? Mais lorsqu’Israël regarde vers le haut et mettent leur cœur sous l’autorité de leur père qui est aux cieux, ils étaient guéris, et si non, ils mourraient".

Ce que nous expliquent les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
de la Mishna Mishna
Michna
Corpus juridique rabbinique du 3ème siècle. Divisé en 6 ordres. Somme de textes de la Tora orale. La Mishna représente la base du droit hébraïque. Elle donne lieu à un développement : le Talmud.
, c’est que le serpent n’était qu’un symbole : celui qui levait les yeux et voyait le serpent comprenait que de même qu’il avait été puni à cause de sa faute envers Dieu, de la même façon il pouvait être guéri en revenant vers Dieu.

Mais cette explication ne supprime pas notre problème : pourquoi avoir eu recours à un symbole qui ressemble tellement à de l’idolâtrie ? N’aurait-il pas été plus simple que Moïse leur dise : celui qui veut guérir, qu’il place sa confiance en Dieu et qu’il prie vers lui afin d’être exaucé.

Il nous semble que l’explication tient dans le fait que souvent les gens ont besoin d’un symbole, d’une sorte d’intermédiaire leur permettant de créer un contact entre eux et Dieu. Car tout le monde ne peut pas être Moïse et être capable de parler directement à la divinité. Rappelons-nous que les Hébreux eux-mêmes se sont montrés incapables d’écouter la voix de Dieu au Sinaï et ont demandé à Moïse d’être leur intermédiaire. C’est pourquoi le Judaïsme, en se développant, a créé toutes sortes de symboles qui nous aident à nous rapprocher de la sainteté. Cette situation est en soi positive, et l’exemple du serpent d’airain est là pour nous le rappeler.

Cependant, le danger existe que le symbole devienne l’essentiel et que l’on oublie qu’il n’est pas une finalité en soi : c’est là qu’apparaît le risque de l’idolâtrie. Cela s’est produit en ce qui concerne le serpent d’airain. Au chapitre dix-huit du second livre des rois, nous voyons comment Ezéchias, l’un des plus grands rois du peuple d’Israël, réduit en poudre le serpent d’airain qui avait été déposé dans le Temple. Il n’hésite pas à détruire ce souvenir de l’époque héroïque, un objet fabriqué à la demande de Dieu par Moïse, le plus grand des prophètes. C’est qu’entre temps l’objet symbole était devenu objet de culte, et qu’au lieu de rester un souvenir historique rappelant les fautes de nos ancêtres, il provoquait lui-même de nouvelles fautes. Ezéchias, comprenant qu’il n’y a pas d’autres possibilités, tranche dans le vif et supprime cet objet, supprimant ainsi l’idolâtrie qui lui était attachée. (voir 2Rois chap. 18) Cette attitude lui sera comptée comme un comportement positif par les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
de l’époque talmudique (Ber 10b).

Cet exemple du symbole et de ses dérapages éventuels devrait nous être aujourd’hui une base de réflexion par rapport à un certain nombre d’éléments du culte ou de la vie juive qui ont pris parfois en eux-mêmes une telle valeur qu’on peut se demander s’ils sont encore seulement un symbole, ou un intermédiaire, ou bien s’il n’y a pas une sorte de culte qui s’est développé autour d’eux, culte qui obscurcit finalement les voies pour se rapprocher de Dieu au lieu de les dévoiler.

Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Alain Michel
Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
à Jérusalem et historien

copyright Jerusalem Post

Messages

Le symbole du serpent

Merci pour cet excellent commentaire sur la signification du serpent pour les médecins qui se demandent d’où ça vient
et pour les croyants qui ne comprennent pas toujours Dieu ! ni si les symboles et les rites doivent persister ou être facultatifs maintenant
intéressant pour un non juif

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?