Accueil > Culture et liens > Livres > Pensée juive > Penser la tradition juive

Dieu en quête de l’homme, philosophie du judaïsme

Dieu en quête de l’homme, philosophie du judaïsme

de Abraham Heschel -

Abraham Heschel   1907 - 1972 fut un des plus grands penseurs juifs du XXe siècle. Rabbin   descendant d’une très grande lignée rabbinique du hassidisme  , il finit par trouver sa place au sein du mouvement Massorti   où il enseigna jusqu’à sa mort.

Il était une personnalité remarquable et contribua beaucoup à l’extension du mouvement Massorti   aux États-Unis. Il incarnait parfaitement le judaïsme tel que le mouvement Massorti   le conçoit. Plusieurs de ses livres sont traduits en français. À lire absolument.

Le rabbin   Abraham Heschel   est né en 1907 à Varsovie. Il a étudié à l’Université de Berlin et à la "Hochschule für die Wissenschaft des Judentums" de Berlin ; fondateur de l’"Institute of Jewish Learning" de Londres en 1940 ; professeur au Séminaire américain de théologie juive depuis 1945, à l’Université de Stanford, à l’Université du Minnesota et au "Union Theological Seminary". Parmi ses ouvrages nous devons citer : "Die Prophetie" (1935), "The Earth is the Lord’s" (1950), "Man is Not Alone" (1951), "Man’s Quest for God" (1954), "God in Search of Man" (1956), "The Prophets" (1962).

Tout comme Saadia Gaon  , Yehouda Halevi, Maïmonide  , Blaise Pascal et Franz Rosenzweig, Heschel   est un apologiste. Cependant, son but n’est pas de promouvoir un dogme ou une idéologie. Il cherche plutôt à transformer la conscience même que nous avons de la réalité, à la fois sur le plan émotionnel et rationnel.

Dans la mesure où l’on peut définir une "source" de la pensée de Heschel  , celle-ci ne peut être que le hassidisme  , en d’autres termes l’héritage du Baal Shem Tov qui fut son fondateur. L’étude, par Heschel  , de la vie et de l’action spirituelle actualise cette tradition. Il utilise le terme de foi de manière presque interchangeable avec celui de piété , puisque le fondement de l’une comme de l’autre est une prise de conscience théocentrique. Toutefois, la piété, qui inclut l’attachement à Dieu à travers la prière et les actes sacrés (les mitsvot ), est davantage inhérente au judaïsme que la foi. La piété, telle que la définit Heschel  , est l’achèvement de la foi.

Heschel   nous enseigne comment penser et vivre religieusement. Il éduque notre amour, notre crainte et notre tremblement en allant au-delà des dogmes, des institutions et des préoccupations ethniques. Ses travaux répondent aux perplexités universelles touchant le sens de la vie, la mort, le mal, la souffrance, aussi bien que la joie, l’extase et la célébration. Ils nous aident à assumer notre identité personnelle et collective dans un monde fragmenté et souvent hostile. Heschel   souhaitait que le judaïsme coopère avec d’autres religions pour apporter au monde la paix, la justice et la compassion. Au départ de notre cheminement, nous rencontrons un homme à la fois enraciné dans l’histoire et arraché à elle.

http://www.massorti.com/Abraham-Jos...

Les Bâtisseurs du temps
de A.J. Heschel   (Auteur)
C’est un très beau petit livre sur le shabbat et ce qu’il peut apporter à l’homme aujourd’hui.

Dieu en quête de l’homme, philosophie du judaïsme
de Abraham Heschel   (Auteur)

Quatrième de couverture
Le sous-titre de ce livre est significatif : philosophie du judaïsme, c’est-à-dire enquête rationnelle ayant pour but de découvrir si et comment le judaïsme répond valablement aux " questions ultimes " posées à l’homme par le monde, l’humanité, la mort, l’avenir, l’au-delà, la liberté, Dieu et la révélation. Selon l’auteur, le judaïsme est une réalité, un drame historique, ce n’est pas seulement un sentiment ou une expérience ; le judaïsme affirme la réalité d’événements d’où il a tiré son origine, il enseigne des vérités fondamentales, il revendique d’être l’engagement d’un peuple envers Dieu. La tâche que s’est assignée Abraham Heschel   est d’expliquer le sens de ces événements, et de faire comprendre la vision du monde et le sens de la vie qu’ils impliquent.

Avis d’un lecteur :
Tout en restant loin des formulations figées, ce livre expose avec une grande clarté comment le judaïsme, sa lecture et sa pratique doivent être abordée : les pieds sur terre, le cœur ouvert, la tête dans les étoiles et le regard vers le créateur.
Entre philosophie et poésie, nous (re)découvrons un judaïsme qui brille de la clarté du juste et réchauffe de l’amour du pieux, une réelle (re)découverte de la spiritualité aussi bien pour l’éloigné que pour le pratiquant.
Définitivement inspirant et inspiré.

Le Tourment de la vérité
de Heschel   Abraham Joshua (Auteur)
Agir en Juif, c’est chaque fois faire un nouveau départ sur une vieille route. On n’hérite pas la foi, chacun doit la gagner. Cette méditation fondamentale d’un des plus grands maîtres spirituels du judaïsme contemporain se déroule à partir d’un parallèle entre Reb Menahem Mendel ( "le rabbi de Kotzsk, âme dissidente qui n’était que protestation contre la banalisation et la routine du judaïsme") et son contemporain, Sören Kierkegaard ("Je ne suis ni tolérance, ni sevérité. Je suis une honnêteté humaine"). Le Danois et le Polonais ne se sont pas connus. Et sans doute leurs pensées n’auraient-elles pu se rejoindre. C’est pourtant la base d’un très étonnant œcuménisme de l’esprit qui est posé ici, par une analyse profonde et convaincante. Au début du livre, Heschel   situe le Rabbi morose dans la lignée hassidique, en contraste avec le fondateur, le Besht. Entre la figure rayonnante du Baal Shem Tov et l’intransigeance tourmentée du disciple dissident, "était-il bon de vivre le cœur écartelé ? Pour moi, il n’y avait pas de choix... L’un m’apprenait le chant, l’autre le silence".
Un livre difficile mais comportant des pages magnifiques. Il est hélas épuisé. Mais est encore chez certains libraires.

Heschel   a écrit de nombreux autres ouvrages, en anglais, en allemand et en hébreu.

Sur Heschel   lui-même son parus deux livres en français :

La Sainteté en paroles
Abraham Heschel   : piété, poétique, action
Par Edward K. Kaplan
« Les théologies nous divisent, la théologie des profondeurs nous unit », a souvent répété le grand théologien juif Heschel  . C’est cette théologie qu’expose Edward K. Kaplan, en introduisant le lecteur dans les écrits et la philosophie existentielle d’un maître à penser chez qui l’intériorité spirituelle nourrit l’engagement dans le monde.

Un tsaddiq dans la cité Abraham J. Heschel  
Les editions du nadir
Passeur de judaïsme, telle pourrait être la juste définition de la vie de cet "homme convoqué" que fut Abraham Heschel  .
Héritier d’un lignage aristocratique du hassidisme  , philosophe écrivain, théologien poète, auteur d’une oeuvre sans égale - et trop peu connue.
Une oeuvre toute de méditations métaphysiques, de perspectives éducatives, de stylistique poétique. L’oeuvre d’une présence du monde profané d’après la "catastrophe". Construire tel un oratorio qui en enjamberait les ténèbres. Ou se déplie le rappel d’un judaïsme compris non comme une culture, mais comme une civilisation.

Citation :

La Bible est sainteté en paroles . ... C’est comme si Dieu avait pris ces paroles hébraïques et leur avait insufflé quelque chose de Sa puissance ; dès lors, les paroles sont devenues comme un fil électrique animé, chargé de Son esprit. De nos jours encore, elles constituent des traits d’union entre le ciel et la terre.
Heschel  , 1955

Lire également

Abraham Joshua HESCHEL  

http://www.massorti.com/spip.php?ar...

http://en.wikipedia.org/wiki/Abraham_Joshua_Heschel

Messages

Dieu en quête de l’homme, philosophie du judaïsme

Je suis à lire DIEU EN QUÊTE de L’HOMME.

Excellent. Où puis-je trouver ses autres ouvrages

Nestor Turcotte
Matane
Québec.

euroenigma25@hotmail.com

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?