Accueil > Judaïsme > Parasha de la semaine > Le livre du Deutéronome - ספר דברים > שופטים Shoftim - Des juges - 48

Une route sans retour

Une route sans retour

Parashat shoftim -

Dans le passage consacré à la nomination des rois d’Israël, notre parasha Parasha
Paracha
Parashot
Section de la Tora hebdomadaire lue le shabbat. La Tora est divisée en 54 parashot. Chacune porte le nom du premier mot significatif. La division est très ancienne (époque talmudique). La parasha est complétée par la Haftara extraite des prophètes.
décrit les obligations du roi, et parmi elles l’interdiction de multiplier les achats de chevaux, de crainte qu’il fasse repartir le peuple en Egypte.

Le verset précise (Deutéronome, 17, 16) : "car l’Eternel vous a dit de ne pas ajouter en retournant encore par cette route".

Ce commandement est répété trois fois dans la Torah : dans le livre de l’exode, tout d’abord, au moment de la traversée de la mer rouge, Moïse balaye les craintes du peuple en leur affirmant qu’ils ne verront plus jamais les Egyptiens. Dans le passage des malédictions qui se trouve à la fin du Deutéronome et que nous liront dans deux semaines, Dieu menace le peuple d’Israël de les ramener en Egypte "par la route dont je t’avais dit que tu ne verrais plus".

Cette interdiction de retourner sur nos pas est confirmée par le leitmotiv qui revient comme un refrain sur les lèvres des différents révoltés du désert qui prônent à chaque fois le retour en Egypte et vers ses richesses comme solution aux problèmes rencontrés.
Comment peut-on comprendre ce commandement ? Les maîtres du Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
l’ont interprété de manière très littérale : dans le traité Soukka, ils nous décrivent en détail la gloire de la communauté d’Alexandrie au faîte de son développement. Puis ils racontent la manière sauvage dont elle a été entièrement détruite au temps des Romains, en précisant que cette destruction était la conséquence de la transgression de ce commandement trois fois répété. Cependant, cette lecture littérale parait limitée.

Si la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. , la Loi, interdit en toute lettre de retourner habiter en Egypte, les voies pour assouplir cette prohibition sont nombreuses. Lorsqu’il rédige son livre de loi, le Mishné Torah, Maimonide Maimonide
Rambam
Maïmonide
Moshe ben Maimon, Rabbin, médecin, philosophe et halakhiste. 1138 Cordoue - 1204 Fostat. L’une des plus grandes figures de la pensée juive incarnant un rationalisme aristotélicien. Son apport essentiel consiste en une conciliation de la science et de la religion qu’il expose dans son "Guide des perplexes" et une systématisation de la Halakha qu’il expose dans son code "Mishné Tora". Très contesté de son vivant, son œuvre fut même vouée à l’anathème par certains rabbins. Précurseur de la modernité juive. Une référence incontournable.
réside justement en Egypte et, tout en rappelant le principe, il donne ensuite une série de possibilités justifiant un retour "provisoire" en Egypte.
Une autre interprétation de ce commandement nous est donnée par Nahmanide Nahmanide
Ramban
Nahmanide - Rabbi Moché ben Nahman (Espagne 1194 - Israël 1270) :
Médecin, kabbaliste, commentateur, poète et autorité en Halakha. Ecrit un commentaire de la Torah, des novella sur le Talmud, des responsa et des commentaires sur le code de lois du Rif ainsi que sur le livre des mitzvot de Maïmonide.

Il combattit l’œuvre philosophique de Maimonide et chercha à rétablir une compréhension plus littérale de la Tora
 : il fait le rapprochement avec un autre commandement, du Lévitique, nous demandant de ne pas nous comporter à l’imitation des actes de la terre d’Egypte ou de ceux de la terre de Canaan. Or, constate Nahmanide Nahmanide
Ramban
Nahmanide - Rabbi Moché ben Nahman (Espagne 1194 - Israël 1270) :
Médecin, kabbaliste, commentateur, poète et autorité en Halakha. Ecrit un commentaire de la Torah, des novella sur le Talmud, des responsa et des commentaires sur le code de lois du Rif ainsi que sur le livre des mitzvot de Maïmonide.

Il combattit l’œuvre philosophique de Maimonide et chercha à rétablir une compréhension plus littérale de la Tora
, les habitants de Canaan ont été massacrés et chassés, et ainsi il n’y a plus de risque de les imiter. Mais en ce qui concerne l’Egypte, il faut une interdiction particulière d’habiter avec eux de crainte que les Juifs imitent leurs mœurs. La encore, l’interprétation de l’interdiction du retour par la route d’Egypte paraît un peu étroite, vu les changements historiques qui se sont produits. Les Egyptiens d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes, ni du point de vue des origines ethniques, ni du point de vue des mœurs. Cela explique sans doute pourquoi Maimonide Maimonide
Rambam
Maïmonide
Moshe ben Maimon, Rabbin, médecin, philosophe et halakhiste. 1138 Cordoue - 1204 Fostat. L’une des plus grandes figures de la pensée juive incarnant un rationalisme aristotélicien. Son apport essentiel consiste en une conciliation de la science et de la religion qu’il expose dans son "Guide des perplexes" et une systématisation de la Halakha qu’il expose dans son code "Mishné Tora". Très contesté de son vivant, son œuvre fut même vouée à l’anathème par certains rabbins. Précurseur de la modernité juive. Une référence incontournable.
, comme de nombreux autres sages Sages Ce terme dans les textes juifs désigne en général les rabbins du Talmud (six premiers siècles de l’ère courante). On dira "les sages" ou "nos sages". C’est la traduction d’une expression hébraïque : "H’azal" qui veut dire "nos sages de mémoire bénie". avant ou après lui, on pu vivre là-bas sans problèmes.

Peut-on trouver à ce commandement de l’interdiction de retourner en Egypte une interprétation plus adaptée à notre époque ? Sur le plan symbolique, il nous semble que l’interdiction de retourner par la même route se relie à une constante du Judaïsme, le fait que nous croyons dans le développement de l’histoire. Pour le Juif, le monde est orienté par son histoire, et cette histoire participe d’un plan divin qui, globalement, peut se résumer dans une ligne, parfois droite, parfois sinueuse, mais qui en permanence avance, reliant la création, briat haolam, à la rédemption, haguéoula. Nous ne pouvons connaître le point de départ, si ce n’est par l’écho du Sinaï, et nous devinons à peine le but, plongé dans les brouillards des allusions et des interprétations. Mais ce qui est certain, c’est que nous allons en permanence de l’avant, chaque génération rajoutant son propre maillon à la chaîne, pour reprendre l’expression du professeur André Neher.

Au niveau individuel, comme au niveau collectif, il n’y a pas de place pour les retours en arrière. De même qu’il fallait quitter Sodome sans jeter un regard en arrière, il faut quitter la matrice égyptienne sans espoir de retour. La sortie d’Egypte est comme l’accouchement du peuple d’Israël, et une fois que l’enfant est né, il ne peut qu’aller de l’avant et se développer. Nous devons bien sûr garder un œil sur notre passé, afin si possible d’en tirer des leçons. Mais tenter d’y retourner est un déni de tout ce qu’est, fondamentalement, le Judaïsme. La route est sans retour, car elle nous mènera, d’une façon ou d’une autre, vers l’avenir qui nous attends et que nous devons aborder sans crainte et avec confiance.

Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Alain Michel – Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
à Jérusalem et historien

copyright Jerusalem Post

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?