Accueil > Culture et liens > Cinéma et judaïsme > Documentaires

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

Plonger au coeur de la recherche biblique archéologique. Passionnant.

Isy Morgensztern, producteur et co-auteur de la série nous la présente ainsi : « L’Ancien Testament est l’un des textes à l’origine de la civilisation occidentale. Les personnages qui peuplent ses pages nous ont accompagnés depuis plus de 2000 ans. Notre imagination a été emportée par leurs aventures ; Abraham et son fils cadet Isaac, Moïse et l’exode d’Egypte, les rois David et Salomon, et bien d’autres récits qui ont pour décor le Levant et la Terre de Canaan. C’est donc un livre d’histoire ancienne. Et un ensemble de règles qui ont donné naissance à une religion : le judaïsme. Il est aussi la source du Christianisme et a inspiré le Coran, texte fondateur de l’Islam.

Ces récits sont-ils historiques ? Et si cela n’est pas le cas, pourquoi ont-ils été écrits ? Et par qui ? Une science moderne est venue apporter à ces questions une lumière nouvelle, dégagée des pierres et du sol. Une révolution dans le domaine de l’archéologie a transformé la représentation que nous avions de la société qui a mis l’Ancien Testament par écrit.

Adapté du livre ‘La bible dévoilée’ (Editions Bayard) écrit par l’archéologue Israël Finkelstein et l’historien Neil A. Silberman – livre qui fut, dès sa sortie un best seller mondial, ces quatre films réunis dans ce coffret DVD nous offrent une synthèse totalement inédite des connaissances mises au jour sur l’Ancien Testament… »

Les épisodes

1- Les Patriarches

La série ‘La Bible Dévoilée’ suit l’ordre établi par les livres de l’Ancien Testament. Le premier livre raconte l’arrivée sur la Terre de Canaan des Patriarches : Abraham, Isaac et Jacob. Israël Finkelstein et Neil A. Silberman présentent leur méthode de travail : partir des écrits bibliques et tenter d’y trouver des indices qui pourront être corroborés par des éléments tangibles, résultats, le plus souvent, de fouilles archéologiques. Très vite, des failles historiques majeures apparaissent dans le texte au niveau des datations. Ces anachronismes vont permettre de découvrir les véritables écrivains de ce texte et de déterminer une raison plausible de cette rédaction : établir une généalogie de la famille, le premier pilier du Judaïsme

2- L’Exode

L’un des récits les plus marquants de la Bible est l’histoire de Moïse et de l’Exode du peuple juif vers la Terre de Canaan. Située à la période du règne de Ramses II, cette histoire peut facilement être confrontée aux nombreux écrits Egyptiens de l’époque. Or l’étude de ces textes ne dévoile rien sur un déplacement de population qui aurait pourtant concerné, d’après la Bible, un tiers de la population d’Egypte ! Petit à petit, le récit de l’Ancien Testament va montrer ses incohérences pour s’avérer finalement une totale invention. La question se pose alors de savoir pourquoi cette histoire a été écrite ?

3- Les Rois

Dans la Bible, Moïse confie à Josué le soin de conquérir Canaan. Celui-ci s’exécute et s’empare du pays au cours d’un conflit éclair que le livre situe au XIIIème siècle avant Jésus Christ. L’enquête archéologique va très vite contredire ce récit. Les chercheurs vont alors s’intéresser aux rois David et Salomon, censés être de grands bâtisseurs. Or, là encore, les archéologues ne trouvent aucune construction massive permettant d’accréditer l’Ancien Testament. Israël Finkelstein et Neil A. Silberman s’intéressent alors à la destinée des royaumes de Juda et d’Israël dont l’antagonisme et les relations avec ses puissants voisin, l’Assyrie et l’Egypte, va déterminer le contenu de la Bible.

4- Le livre

Cette dernière émission s’intéresse à l’origine du peuple d’Israël. Qui étaient les anciens Israélites ? Comment sont-ils apparus dans la région ? Quel rôle a joué dans la naissance de cette nation l’irruption au Levant des « peuples de la mer » ? L’enquête commence en Egypte où la stèle du pharaon Méneptah, fils, de Ramsès II, raconte la conquête, au XIIIème siècle avant J.C. de la Terre de Canaan alors habitée par des peuples nomades. Quelques traces archéologiques découvertes sur le site de Megiddo attestent des guerres de l’époque. C’est encore en Egypte, que des documents permettront de découvrir l’importance, au XIIème siècle avant J.C., des peuples de la mer qui ont envahi Canaan. Ces informations seront ensuite complétées par le recoupement statistique des très nombreuses fouilles menées en Israël depuis la fin des années 60. Celles-ci permettent de découvrir que l’effondrement d’un système économique dans la région a entraîné la sédentarisation des tribus nomades au XIIème siècle avant J.C. dont le point commun est de ne pas manger de porc…

Critique subjective

De part l’importance des religions monothéistes dans l’histoire du Monde, ce document est à même d’intéresser tout le monde. Très bien monté par Thierry Ragobert qui les réalise, ces documentaires sont passionnants de bout en bout. A chaque fois c’est à une véritable enquête historique et archéologique que nous convient Israël Finkelstein et Neil A. Silberman. A aucun moment ils ne s’imposent de tabou, cherchant la vérité avant tout.

Une des forces de cette série est de montrer le travail minutieux et très exigeant des archéologues. Ceux-ci doivent toujours travailler en équipe, complétant leurs talents pour traduire des textes de diverses origines ou pour évaluer l’apport d’informations contenues dans de simples tessons de bouteilles ou dans un tas de pierres isolées. Ce patient travail fait aussi appel aux dernières technologies de la science : datation au carbone 14, exploitation des bases de données archéologiques numérisées… Même si le mythe de l’archéologue ‘à la Indiana Jones’ est ici bien loin, l’observation de ce métier est à même de susciter bien des vocations.

‘La Bible Dévoilée’ apporte également un message à caractère profondément religieux. De ce point de vue, ces documents sont un modèle du genre. Dés le départ on se demande comment ces ‘révélations’ sur la vérité cachée par ce texte sacré va être perçu par un spectateur croyant. Mais Thierry Ragobert aborde la chose avec beaucoup de doigté, insistant bien, dans le dernier épisode, sur le fait que cet éclaircissement historique n’est pas destiné à amoindrir l’importance du texte.

Si vous vous intéressez à l’histoire, et même au présent puisque ce texte est à l’origine de notre civilisation occidentale, vous ne pouvez pas passer à côté de ce DVD exceptionnel et passionnant de bout en bout. Les recherches présentées ont également le mérite de nourrir un débat fécond sur l’interprétation des textes sacrés et sur la relation entre la morale, la foi, la politique et le culte religieux.

Certains seront choqués du fait que certains récits bibliques sont mis à mal, ou plus précisément remis dans leur contexte historique.

Ils leur faudra apprendre à se construire une théologie plus subtile...

Extraits

Messages

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

j’ai commence a lire ce livre et je suis tres boulerverse par ses revelations. Existe il des personnalites rabbiniques et/ou universitaires qui contrediraient ou critiqueraient ces recherches ?

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

Vous pouvez lire "On the Reliability of the Old Testament" par Kenneth Kitchen. Je ne sais pas s’il a été traduit en français mais Kitchen est avec, William Dever, un des historien-egyptologue les plus respectés du monde. Kitchen est britanique et protestant (ce qui nous arrange car leur "ancient testament" est identique à notre Tora-Neviim).

Amihai Mazar est l’archéologue de référence en Israel et critique les conclusions de Finkelstein. J’apprécie également beaucoup le Pr John Bimson (protestant britanique comme Kitchen) qui s’est fait remarqué par sa thèse de doctorat sur la possibilité d’un exode avant l’époque de Ramesses II.

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

Cher Monsieur,

Puisque vous semblez vous intéresser à ces thèses, vous devriez les présenter dans un article qui sera mis en ligne. Bien sûr des débats entre chercheurs existent et doivent être présentés au grand public.

Yeshaya Dalsace

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

Bonsoir,

Je vous remercie pour cette proprosition. Je ne peux rien vous promettre à court terme mais j’y songerai sérieusement pendant mon temps libre.

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

Cher monsieur.

Nous avons lu patiemment votre article mais nous ne pouvons y souscrire. Non pas parce que notre approche au judaïsme est dogmatique ou fondamentaliste, mais parce que vos propos sont (à nos yeux) incohérent et font preuve de naïveté quant au monde scientifique. Vous êtes rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
, occupez-vous de nous enseigner la torah et laisser l’archéologie à sa place !

Archéologie.

L’archéologie est une discipline double : tout d’abord, la mise à jour des vestiges anciens, et ensuite, l’interprétation de ces vestiges. Tandis que l’étape de la fouille est plus mécanique, l’étape d’interprétation relève surtout de la subjectivité. En présence du même vestige, deux archéologues de réputation mondiale tireront fréquemment des conclusions divergentes, surtout lorsque l’ego, la politique et la religion entrent en ligne de compte.Venez assister à un débat d’archéologue, et vous ne pourrez pas vous empêcher de sourire…
L’archéologie est une discipline nouvelle et ses résultats sont loin d’être définitifs. Nous avons seulement commencé à gratter la surface du sol.
Voici un texte qui me semble à propos. Tiré du site lamed.fr

Les Dix Commandements annoncent depuis le commencement : " Je suis le Seigneur Ton Dieu ". Est-ce une fable ?
Mais c’est seulement une partie du problème. Une lecture du verset complet montre combien la foi en Dieu est prêchée par l’expérience de l’Exode : " Je suis le Seigneur Ton Dieu qui t’a conduit hors de la terre d’Egypte, Te libérant de l’esclavage. " (Exode 20 : 2)
Le peuple Juif a survécu pendant des milliers d’années, envers et contre tout, parce qu’il savait clairement la vérité de la Torah. Quand les Juifs du Temps des Croisades préférèrent brûler sur le bûcher plutôt que se convertir, ils ne prêtaient pas foi à une simple fable. Proposer une telle interprétation, c’est insulter les millions de Juifs morts pour leur foi.L’archéologie est une disciple bien trop jeune et ses résultats sont loin d’être définitifs. Nous avons seulement commencé à gratter la surface du sol.
Fin de citation.

Ceci étant, ce qui nous dérange le plus dans vos propos, c’est la non-stabilité de vos prises de position, surtout en tant que rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
, sur des questions de croyance. Si nos guides spirituels ne croient pas en un Dieu unique, pourquoi le peuple devrait croire ?
Quelques exemples :

1. Si vous décidez qu’il n’y a pas eu obligatoirement de don de la torah sur le mont Sinaï devant 600 000 hommes adultes, alors le récit est faux. Dans ce cas pourquoi tenir compte des mitsvot qui y sont ordonnées ? Pourquoi croire aux punitions inscrites dans la torah, et pourquoi les a t-on appliqué des centaines d’années (durant les deux temples) . Pourquoi jeûner à kippour ? pourquoi mettre les teffilin ? pourquoi prier ?

2. Pensez-vous que Moise est un prophète, et quelle en sont vos preuves Et tant qu’homme moderne ?

3. Pensez-vous que toutes les mitsvot écrite dans la torah lui fut dicter par Dieu comme l’avis du talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
ou opteriez-vous pour la thèse moderne d’une écriture saccadée (J,E,P,D,R (harold bloom) ?

4. Comment imaginez-vous une casuistique talmudique si poussée sur un texte fabulé ?

5. Comment souhaitez-vous supposer le message divin dans un texte infidèle ? Qui vous dit qu’il y a, la, du divin et non pas de la propagande politique uniquement ?

6. Selon les archéologues, le récit biblique est la pour créer un mythe et faire rêver et vivre un peuple (l’opium du peuple) . Cela n’est pas l’avis des auteurs du talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
, pourquoi alors voulez-vous persister à prendre en compte la législation talmudique ?

7. la seule preuve de l’existence de Dieu en tant que dieu d’Israël, c’est en sa révélation au Sinaï, « atem reitem ». Si vous n’êtes pas convaincu de cette révélation, toute votre croyance tombe à l’eau. (je ne parle pas d’une croyance chrétienne bien évidemment) en quoi vous considérez-vous croyant ?

Le judaïsme que vous présentez ne semble être qu’une culture mais plus une religion…il est de votre droit de penser ainsi, mais ayez la franchise de nous l’affirmer plus clairement pour que nous puissions disposer !

En fait, la littérature traitant de ces problèmes est vaste, mais n’est pas encore traduite en langue française. L’Amérique (et par extension l’Angleterre) a toujours quinze ans d’avance sur la France…

Je ne peux m’empêcher de mentionner un excellent livre appelé « beyond a reasonble doubt » écrit par Rabbi Shmuel Waldman .aux éditions Feldeim

A lire absolument.

Aussi, un excellent article online de Dr Gotlieb (a former professor at John Hopkins University) intitulé “living Up to the truth”

Pour ceux qui aurait plus de disponibilité, “permission to receive, Four rational Approaches to the Torah’s Divine Origin” de Lawrence kelemen aux éditions Feldeim.

Cordialement.
Ilan Taieb.

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

Cher Monsieur,

Merci de vos remarques.

Nul ne vous demande de souscrire à quoi que ce soit.

Être rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
c’est aussi être éducateur, c’est provoquer le débat et pas seulement affirmer des croyances. Je fais donc pleinement mon travail et ne suis nullement naïf ni en ce qui concerne la science, mais non plus en ce qui concerne les croyances religieuses, y compris les miennes.

Cet article informe sur un film tout à fait passionnant pour ceux qui s’intéressent à l’histoire juive et plus précisément à l’histoire biblique. Ce qui est mon cas. Nul n’est obligé de le regarder. Nul n’est obligé d’en retenir les conclusions. Vous pouvez contester le travail des archéologues et des historiens, écrire là-dessus, publier, participer à des colloques sur ces sujets… Personnellement je trouve la thèse fondée mais insuffisante.

Je ne suis pas archéologue et ne suis pas apte à discuter de ces travaux sur le plan scientifique. Je sais juste que ce film est bien fait et les hypothèses avancées intéressantes et nourrissant la réflexion.

Par principe, je ne mélange pas mes croyances avec le refus ou l’acceptation de la connaissance. Le propre du mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
est de ne pas censurer ce genre de sujet et de ne pas tomber dans le discours apologétique. Cela peut choquer, j’en suis désolé.

Vous posez ensuite une série de questions théologiques qui n’ont pas de rapport avec le sujet de ce film qui porte sur l’histoire et non la théologie. Ce que je crois (moi ou un autre juif moderne, c’est-à-dire acceptant de regarder en face les travaux scientifiques) est un autre problème. C’est le sujet pour un autre article. Bien des gens plus doués que moi ont écrit sur ces questions, en particulier le rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Louis Jacobs ou Abraham Heschel Heschel Joshua Heschel (1907-1972). Rabbin et théologien. Une des figures marquantes du mouvement Massorti. Auteur de dizaines d’ouvrages. Voir sa biographie sur ce site. . (voir la rubrique histoire du mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
). Vous pouvez lire en particulier

Article de Jacobs

http://www.massorti.com/La-Torah-en...

Article répondant également à cette question

http://www.massorti.com/Revelation-...

Si cela peut vous rassurer, les personnages cités, ainsi que bien d’autres sont croyantes, pratiquantes, tout en sachant pertinemment, du fait de la recherche moderne, qu’il n’y a probablement jamais eu 3 millions de juifs au Sinaï… (cela représenterait plus que la population entière de l’Egypte à l’époque…) Les textes de la Tora en la matière ayant une autre portée, spirituelle et religieuse plutôt qu’historique.

Vos remarques semble laisser penser qu’il n’existerait pas de place à un judaïsme authentique hors d’une vision fondamentaliste, rassurez vous, ce n’est pas le cas. Maintenant chacun souscrit à ce qu’il veut ou peut...

Bien à vous.

Yeshaya Dalsace

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

Quand j’ai lu Ilan Taieb, je brulais d’impatience de lire votre reaction.

vous vous evadez
bien faible...

Roxane.

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

Roxane

Que voulez-vous dire ? "vous vous évadez bien faible" ... ???

Avez vous lu les articles en lien ?

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

bien sure !!

ces articles presente tres clairement les differents points de vue...

Taieb, lui, pose des questions existentielles sur votre point de vue. l’envoyer sur un lien qui expose votre point de vue n’est pas tres resonnable.

Roxane.

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

Je suis désolé, mais si l’on désire avoir un vrai débat sur les conséquences théologiques pour le judaïsme des connaissances scientifiques contemporaines, question fondamentale, j’en conviens, cela ne peut se faire sur un forum qui de plus ne porte pas sur cette question, mais présente un film, rien de plus.

On peut le faire dans un article plus long dans la rubrique pensée juive ou débats.

Je ferai mon possible pour avancer ce projet dès que je le pourrai. Je suis très occupé par ailleurs. En attendant, les articles en lien répondent en partie.

Yeshaya Dalsace

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

Voir une réponse plus complète dans l’article suivant :

http://massorti.com/Le-rapport-du-j...

Yeshaya Dalsace

La bible dévoilée : les révélations de l’archéologie

Si j’interviens tardivement sur ce sujet, c’est qu’à l’époque de la sortie du livre « La Bible dévoilée », je n’avais pas d’opinion.

Catholique de naissance, je me prétends plutôt agnostique. Normalement, ma position par rapport au sujet de la Bible, n’avait aucune raison de changer sauf que je suis égyptologue amateur. Or, s’il y a une trentaine d’années, j’ai commencé à étudier les pyramides, ce n’est qu’il y a environ trois ans que j’ai repris sérieusement mon idée sur l’orientation des pyramides. C’est-à-dire, comment avaient-elles été orientées : soit par la détermination du Nord, mais comment, soit par la visée des étoiles, mais laquelle ? Grâce à l’arrivée d’ordinateur personnel puissant et à des logiciels performants, j’ai pu faire des vérifications et déterminer que la majorité des pyramides avait été orientée par rapport à l’étoile polaire de l’époque.

Après avoir contacté les égyptologues professionnels, je me suis rendu compte que cela ne les intéressait pas. J’ai donc continué mes investigations, en regardant si je pouvais appliquer ma découverte aux temples pharaoniques. Disons, pour simplifier, que les temples n’ont pas été orientés vers l’étoile polaire de l’époque, mais vers, majoritairement, les étoiles de la grande ourse. En faisant mes vérifications sur la période dite amarnienne, je suis tombé sur un indice me laissant croire que le livre de l’Exode repose sur une base historique.

Comme mon hypothèse est relativement longue et, qu’en plus, la durée entre la cérémonie de la « tension de la corde » qui nous intéresse, et la toute première (celle du pharaon Houni de la IIIe dynastie), il s’est écoulé environ 1300 ans, je vais essayer de faire court. Pour ces raisons,
afin de ne pas vous perdre dans des explications qui ne vous sont pas indispensables, je vais vous guider pour que vous puissiez aller à l’essentiel, en moins de 10 minutes.

Tout d’abord, sur le premier document HOP ne lire que les pages 3 et 4. Surtout ne pas regarder les vidéos, elles ne feraient que vous dérouter. Parcourir éventuellement, en diagonale, le reste du document, mais pour ce sujet, ce n’est pas nécessaire pour l’instant.

Ensuite, commencer à lire le document HOT.
Je conseille de le lire en diagonale de la page 2 à la page 5. Arrivé à la page 6, passer en mode attentif surtout au niveau du paragraphe 4.5 ; poursuivre la lecture en allant directement au chapitre 6, de la page 23.

Avant d’envisager que les hébreux aient effectivement fui lors de la dernière cérémonie de la « tension de la corde » d’Akhenaton, il va de soi que cet indice devra être validé par les spécialistes. Or, pour le moment, c’est plutôt mal engagé : les égyptologues ont horreur que des amateurs piétinent leur pré carré.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?