Accueil > Le mouvement Massorti > Vos questions

Histoire d’amour avec un non juif

Histoire d’amour avec un non juif

Bonjour,

Voici une question comme beaucoup se posent...
J’ai 20 ans, je suis juive

(de père juif né de parents juifs, et de mère juive convertie, de mère chrétienne), et j’ai un petit ami qui n’est pas juif. Il est de famille plus ou moins catholique, mais est athée.
Mes parents m’ont strictement interdit toute relation avec lui, du fait qu’il n’est pas juif.
Pourquoi ? Je ne sais pas comment leur dire que je suis heureuse avec mon petit ami, et que son absence de religion ne m’empêche pas de pratiquer la mienne...
Je sais que je suis encore jeune, mais ce problème me gâche la vie, car je suis obligée de mentir à mes parents, et cela nous met très mal à l’aise, mon ami et moi.
Pouvez-vous m’aider ? Comment leur parler ? Que penser de cette situation ?

Merci beaucoup,

Rebecca

Mademoiselle,

Bien évidemment, vous n’êtes pas la seule à avoir ce genre de problèmes.

C’est une question très délicate. Deux intérêts et deux valeurs, respectables en soi, s’opposent.

L’amour qui ne connaît ni frontières, ni barrière et la volonté de s’inscrire dans une histoire collective précise.

À votre niveau, vous défendez votre histoire d’amour et je vous comprends. Du point de vue de l’amour vous avez raison.
De leur côté, vos parents voient dans une telle histoire un risque de vous voir vous éloigner du judaïsme et vous inscrire définitivement dans un schéma de transmission raté. Je les comprends également.

Je crois qu’il n’y a pas de vraies solutions. L’amour est une belle chose. La transmission est essentielle. L’idéal est de lier les deux, ce que voudraient vos parents.

Vous n’avez que 20 ans… votre problème n’est pas encore celui de la transmission. Vos parents doivent le comprendre, mais ce n’est pas facile pour eux. De votre côté, vous devez réfléchir sur la signification de l’amour, de la sexualité et la construction d’une histoire ensemble. Vous avez encore le temps pour cela, mais il faudra le faire un jour. Vous comprendrez alors peut-être que les couples mixtes s’exposent à des tensions et des incompréhensions mutuelles qui ne font que grandir et prendre de l’importance au fur et à mesure que le temps passe. Au début, on n’y pense pas du tout. Lorsque qu’on commence à former une famille, les enjeux deviennent différents. Quand il faut choisir un système d’éducation pour les enfants, cela se complique…

Chaque histoire d’amour est une histoire respectable et aucune ne ressemble à une autre. On ne peut donc tirer des conclusions trop hâtives. Cependant, on peut observer des problèmes qui ont tendance à se reproduire chez beaucoup. Il faut y réfléchir sérieusement.

Pour ce qui concerne la question du mensonge, je crois que vous ne devez pas mentir à vos parents. De leur côté, ils doivent accepter que votre vie n’est pas exactement la leur et que vos histoires d’amour ne sont pas forcément définitives…

Bonne chance

Yeshaya Dalsace

Messages

Histoire d’amour avec un non juif

Amicalement vous dire que je crains que cet exemple ne convainque personne en vous adressant au seul cas d’une jeune fille. Cela rentre dans le cadre de conseils paternels que l’on ferait aussi pour préserver les études par exemple.

Que diriez à un couple mixte plus âgé marié (ou pas) avec enfants (ou pas) ?

Histoire d’amour avec un non juif

Je réponds à une question précise susceptible de servir à d’autres.

Yeshaya Dalsace

Histoire d’amour avec un non juif

Lorsque j’avais 23 ans je suis tombée amoureuse d’un israelien
la vie nous a séparé( nous vivions tous les 2 en Californie, je suis revenue au Canada et lui en Israel, on s’est perdu de vue.
Il y a un an le telephone a sonné et c’était lui. ( pendant 15 ans nous ne nous sommes pas parler) Il est marié et ne m’a jamais oublier.
Nous nous écrivons en amie mais je ne l’ai jamais oublié et lui non plus.

Si c’était a refaire je ne ferai pas en sorte que la différence de nos religions nous séparent.

Histoire d’amour avec un non juif

bonsoir je m’appelle mourad de algerie kabyle je cherche a coresponder avec des juif pratiquent pour mieu conetre le jodaisme voila mon msn aps-225-06@hotmail.com merci

Histoire d’amour avec un non juif

Chalom Rebecca,

Simplement pour ajouter à ce qu’a écrit Rav Dalsace et que je partage entièrement que dans votre cas, le fait que votre mère soit convertie et issue d’une famille chrétienne (comme votre petit ami) doit lui rendre encore plus difficile cette situation. Le fait que vous épousiez un non-Juif (même si vos enfants seront juifs) signifierait quelque part l’échec de sa transmission et donc, indirectement, de sa conversion. Le souhait de tout Juif pratiquant est de voir son héritage transmis mais dans le cas d’une personne qui a choisi d’être juif, cela est encore plus fort, plus intense. Je pense que vous devez prendre en compte cet élément dans votre réflexion et vos interrogations sur la réaction de vos parents.

Histoire d’amour avec un non juif

Alors ça, fallait y penser...
Je judaïsme est vraiment la seule religion qui s’inscrive à ce point dans un processus temporel. Ce que vous dites en fait ça signifie qu’une judéité non transmise n’est pas tout à fait judéité ? Donc qu’un des caractère important de la judéité c’est sa transmission ? Et que si la transmission ne se fait pas c’est la judéité en tant que telle qui est remise en cause ?

Ouahhh.... c’est passionnant. Et un peu effrayant aussi, dans une perspective purement humaine. Mais ça dépasse le cadre, comme d’hab.

Nathalie

Histoire d’amour avec un non juif

Tout ce que vous écrivez laisse penser que seule la génétique produit une véritable judéité ! A partir de combien de générations est-il possible de devenir véritablement juif ? Ce genre de raisonnement était celui des nazis.

Histoire d’amour avec un non juif

La judéité est une condition intérieur liée à l’identité, donc le plus souvent à la naissance (au delà de la part halakhique de la question) et l’engagement quotidien, donc au fait d’oeuvrer dans sa vie spirituelle, culturelle, politique... pour donner expression positive à cette condition intérieure.

Ce n’est pas de la génétique, c’est du vécu intérieur dans lequel, en effet, la génétique peut jouer un rôle important mais nullement exclusif.

Yeshaya Dalsace

Histoire d’amour avec un non juif

J’ai utilisé le mot transmission en pensant à une transmission culturelle, je ne pensais pas à de la génétique, mais peut être que ce n’est pas clair dans mon texte. En tout les cas je ne m’instituerais pas experte en matière de judéité, j’essaie de comprendre, c’est tout.

En tout cas, selon qu’on cherche une définition sociologique ou théologique de la judéité, on a deux types de raisonnements différents. A l’époque ou j’ai écrit ce texte, je les confondais encore. Et puis si on demande à chacun sa définition, alors on a autant de définitions de la judéité que d’Israélites.

Je n’ai aucune envie de réduire la judéité à ma définition, et je ne suis ni antisémite ni aspirante antisémite, ou alors je ne m’en rends pas compte ! Il ne faut pas confondre maladresse et intention de dénigrer ou de nuire. On peut émettre un avis contestable sans avoir une intention mauvaise. Et la même intention, parfois, formulée avec plus d’adresse, peut donner des phrases sensées.

Ce que je voulais dire, c’est qu’une personne convertie doit absoluement réfléchir à sa responsabilité en matière de transmission, qui peut être pensée comme test de sa propre judéité (comme celà arrive aussi pour les Israélites de naissance). Je voulais aussi renchérir sur le rôle important de la conversion dans la tradition juive, et qui est, à mon sens tout du moins, à l’origine du soin exigeant que les Rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
leur consacrent. Je voulais donc dire qu’être Juif est aussi (et peut être en somme essentiellement) une responsabilité, c’est ce qui ressort du texte discuté, non seulement pour soi même mais également pour les générations dont on est porteur (et en cela le Sinaï est une forme de révélation permanente, éternellement actuelle). Si une génération s’éloigne de sa judéité, en commençant le plus souvent par s’éloigner du judaïsme et de la loi juive (c’est lié, quand même...), c’est souvent à la génération d’avant qu’on en reporte la responsabilité, comme s’ils n’avaient pas su faire fructifier l’héritage qu’ils ont reçu de leurs parents dans leurs enfants. Ce rôle de transmission est vraiment central et fait partie de la beauté du judaïsme (et de la judéité).

Une personne qui applaudit quand la transmission se déroule dans de bonnes conditions, et réfléchit à la judéité comme un ensemble de valeurs et de savoirs à transmettre ne peut pas être antisémite, soyons logiques.

Lirenelle.

Histoire d’amour avec un non juif

Bonjour même si je vois que deux années ont écoulé ces messages me ciderent ! Je tiens à dire à toutes les personnes qui vivent ce genre de situation qui est loin d’être anormale, n’écoutez pas tous ce qu’on peut vous dire, écoutez votre cœur, vos envies ! Vous avez le libre arbitre de choisir tout ce qui vous concerne ! Votre vie c’est vous qui choisissez comment la mener personne peut la faire à votre place et vous dictez comment vous devez procéder ! Vos parents ont fait leur vie comme ils ont voulu de la manière qu’ils ont souhaité et bien tant mieux pour eux maintenant il s’agit de votre vie à vous de la construire à votre manière comme vous le souhaité ! Ce qui compte c’est que vous soyez fière de vous que vous êtes heureuse et ce que vous vous pensez de vous même ! Et faut s’arrêter avec cette inquiétude pour le judaïsme on est tous humains avant d’être juifs ou autres et ça c’est une vérité absolue que vous ne pouvez pas nier ! Et la religion ne s’impose pas elle se choisit ! On ne peut pas forcer à croire ! Donc votre vie vos choiix vos convictions vos pensées personnes ne doit vous les dictez même pas vos propres parents ! Nous ne sommes obligés à rien ! Une vie on en a qu’une alors il vaut mieux la mener comme nous le voulons nous et pas comme le voudrait notre entourage ! Et arrêter de dire que c’est un échec pour les parents ça signifie que nous sommes un échec mais loin de la ! Nous sommes ce que nous sommes et certainement pas des échecs ! Et faut arrêter de mettre la faute sur la pauvre mère convertie ou sur les parents qui ont mal jouer le rôle de transmission ! Ce n’est la faute à personne, il n’y a aucune faute commise ! Vivre NOTRE vie comme nous le souhaitons n’est pas une faute !

Histoire d’amour avec un juif

Bonjour à tous,

Pour ma part, je suis sortie avec un Juif.

Nous sommes restés ensemble près de huit mois, quand, suite à la pression de sa mère, de son entourage, il a fait le choix de me quitter.

Outre la destruction, la tristesse et la colère que j’éprouve, il a de l’icompréhension.

L’incompréhension de cette transmission mathématique et génétique que l’on associe à la religion.

Il y a aussi la douleur. La douleur de n’avoir commis aucune faute rationnelle et reprochable au sein de notre couple. Couple qui DOIT rompre selon une interprétation érronée de la Loi divine .

Cela fait longtemps que tu as publié le premier message, et hélas, la preuve que les mentalité ne changent pas se reflète ici.

Si je pouvais te donner un conseil, jamais ne quitte une personne pour une richesse que l’Homme compte comme un fardeau : la diversité.

Il est des valeurs, contrairement à la religion, qui sont universelles : l’Amour en fait partie et n’est donc pas régie par des codes.

La religion ne prône ni la crainte, ni le marginalisme, ni le communautarisme mais l’Amour du prochain.

Que ton prochain soit Juif, Catholique, Musulman, aime le.

COEXIST.

Histoire d’amour avec un non juif

bonjour,

je suis athee et ma copine juive, elle a eu des enfants de son premier mariage, divorce. on s’est rencintre. depuis trois ans, on s’aime passionnement, on vivait dans le bonheur total, on s’entendait merveilleusement. mais, elle souhaite me quitter car elle n’arrive plus a joindre son judaisme et moi. et elle s’inquiete pour l’avenir de ses enfants et pour elle meme. je suis abassourdi par cette separation forcee. jje sais plus quoi faire. bien sur, je ne l’ai jamais enpeche sa pratique du judaisme. elle est taraude pour son choix, car nous nous aimons encore.

Histoire d’amour avec un non juif

Bonjour a tous. .
Je suis juive de mes deux parents barour achem jai 23ans
Je reside en Israel et nous sommes pratiquants
Ma question est :

Je suis amoureuse et crois tres fort en une belle relation qui pourrao me passer sous le nez pour cause de religion
L’homme dont je vs parle je l’ai connu il y a 10ans en france
Je suis partie de france pour habiter ici
Cet homme n’a jamais cesser de maimer.
Si bien quil esr venu me voir en Israel il est non juif
Il est chretien de religion. Mais la chose dont je netai pa au courant. ..
Il a un pere qui a connu que durant ses deux derniere annees
Quand mon ami est nê..le pere s’ est sauvê pour je nsais quelles raisons
Du coup il na jamais connu son pere ni vu pas avant ses deux dernieres annees
Mon ami..a 25ans. Son Pere est musulman. Son pere habite paris et mon ami a nice.
Sa mere chretienne 100%
Il a un grand mal aise que son pere soit musulman car les gens se disent
Quil a alors lui aussi cette origine
Mon ami.. ny ai pour rien le pauvre..

Il est venu me voir en Israel. A parler a mes parents en pleurant et sadressant a eux de tel
 : je suis fou de votre fille..je nai jamais cesser de laimer
Je veux fr ma vie avec. La rendre heureuse japprendrai toute vos traditions
Je veux quensemble elle continu dappliquer sa religion.
Je veux faire shabat etrw shomer shabat faire toutes vos fetes juives
Kippour ect. Je suis pret a tout quitter. Quitter mon travail en France ma famille mes amis
Pour venir ici et je veux la mettre sur un pied destal
Je ne vois pas ma vie sans elle

Voila ses paroles tres touchantes..

On saime .. nous avons une complicitee etonnante il est parfait a mes yeux comme moi pour lui

Je ne sais plus quoi faire de ma vie..je suis perdue...
Je suis en depression. .je veux tellement quon soit ensembles.

Est til peché davoir a notre table un goy Goy
Goyim
"Peuple". Ce terme est employé couramment dans la Bible pour désigner le peuple juif. Ce n’est que très tardivement qu’il fut employé dans le langage courant pour désigné un non juif. Cela n’a rien de péjoratif, mais peut le devenir dans la bouche de certaines personnes incultes.
 ? Shabat et fetes ?si se goy Goy
Goyim
"Peuple". Ce terme est employé couramment dans la Bible pour désigner le peuple juif. Ce n’est que très tardivement qu’il fut employé dans le langage courant pour désigné un non juif. Cela n’a rien de péjoratif, mais peut le devenir dans la bouche de certaines personnes incultes.
respectera shabat et chaque fetes chaque commandement juif.
Si se goy Goy
Goyim
"Peuple". Ce terme est employé couramment dans la Bible pour désigner le peuple juif. Ce n’est que très tardivement qu’il fut employé dans le langage courant pour désigné un non juif. Cela n’a rien de péjoratif, mais peut le devenir dans la bouche de certaines personnes incultes.
se conduira comme un juif.
Est til pecher de lavoir avec nous durant les fetes ?
Hormis pessah et quil ne touche pas lafikomane

Jaime notre religion. Je ne la delaisserai jamais
Mais bon sang.... si le bonheur nous attends..
Si un goy Goy
Goyim
"Peuple". Ce terme est employé couramment dans la Bible pour désigner le peuple juif. Ce n’est que très tardivement qu’il fut employé dans le langage courant pour désigné un non juif. Cela n’a rien de péjoratif, mais peut le devenir dans la bouche de certaines personnes incultes.
et pret a sacrifier tant de choses pour rejoindre celle quil aime...
Si se goy Goy
Goyim
"Peuple". Ce terme est employé couramment dans la Bible pour désigner le peuple juif. Ce n’est que très tardivement qu’il fut employé dans le langage courant pour désigné un non juif. Cela n’a rien de péjoratif, mais peut le devenir dans la bouche de certaines personnes incultes.
fera tout comme un juif et de bon coeur..

Pourquoi doit on le rejetter ? C comme lui dire.." je suis juive et toi non alors.on a pas le droit de saimer...
C comme si on avait des propos raciste envers les goy Goy
Goyim
"Peuple". Ce terme est employé couramment dans la Bible pour désigner le peuple juif. Ce n’est que très tardivement qu’il fut employé dans le langage courant pour désigné un non juif. Cela n’a rien de péjoratif, mais peut le devenir dans la bouche de certaines personnes incultes.
..
Au jour d aujourdhui.. en 2014
Comment puis je me dire... parceque je suis juive et lui non..je mwt une Croix sur lui..sur.notre histoire qui aurait pu etre si belle

Aidez moi je vs en supplie....je suis deboussolé.

Histoire d’amour avec un non juif

Bonjour,

Il est difficile de comprendre comment etant religieuse, vous avez pu developper une relation amoureuse avec un homme non juif.

Mais cela ne change en rien votre douleur emotionelle et a la sienne. si cette situation est cause de deprimes alors je vous suggere de ne pas vous adresser a un webmaster mais a un therapiste, non pas online mais face a face, c’est un probleme important qui ne doit pas etre negliger. Il y en a d’exellent en israel francais, qui comprendront tres bien votre situation et vous aidront a denouer les noeuds.

Ne soyez pas naifs, meme si votre ami trouve un moyen de conversion, ce n’est qu’une demarche pour vous acquerir mais il n’a rien a faire du judaisme... je ne dis pas cela en mal !!! pourquoi un chretien (qui n’est certainement pas croyant en jesus puisqu’il serait pret a se convertir...) serait pret a sacrifier tant pour vous ??

Son amour pour vous l’aveugle, mais l’experience nous montre que rapidement vous serez devant des obstacles infranchissables...

Bon courage

Ilan

Histoire d’amour avec un non juif

Bonjour,

Je suis juive de mes deux parents. J’aime un garçon qui lui n’est malheureusement n’est pas de religion juive pourtant il est prêt à sacrifiera beaucoup pour faire sa vie avec moi ! mes parents ne sont pas au courant de nos sentiments mais se doute de quelque chose ! au début ma mère entrait dans une rage folle concernant cette histoire puisque selon eux je dois absolument finir ma vie avec un juif car c’est ce que je suis moi même : une juive ! En sachant que la mère du garçon dont je suis amoureuse était souvent en contact avec des juifs dans sa jeunesse !Toutefois ma mère a rencontré la personne dont je suis amoureuse et l’apprécie énormément et lui trouve toutes les qualités possibles mais n’acceptent pas le fait que je puisse faire ma vie avec lui ! Je sais qu’elle doit s’en douter c’est une maman elle est forcément au courant ! Elle réagit moins violamment qu’auparavant mais n’est toujours pas favorable ! L’ironie du sort c’est que mes parents l’adorent et s’entendent très bien avec lui et ont entièrement confiance en lui ! Il faut savoir qu’entre lui et moi ca n’a pas toujours été simple ! cacher des sentiments et ne rien dire à personne devient pesant et oppressant ! Beaucoup de personnes ont essayé de nous séparer sans succès et nous sommes plus fort que jamais ! A l’heure d’aujourd’hui il est prêt à tout faire pour pouvoir être accepté de mes parents et de pouvoir vivre sa vie avec moi ! il est prêt à sacrifier tout pour moi ! J’ai eu auparavant des petit amis juifs mais je n’ai jamais ressenti le besoin de les présenter à mes parents et je n’en ai jamais été amoureuse ! c’est la première fois que je suis amoureuse et il n’est pas juif ! J’aimerai alors avoir quelques conseils.

Merci d’avance,Josette.

Histoire d’amour avec un non juif

Pas de conseil en particulier, votre question est beaucoup trop personnelle. En tant que rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
, je ne peux que décourager une union mixte, même si le garçon a de réelles qualités. Le bon sens et la patience doivent vous guider.

Yeshaya Dalsace

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?