Accueil > Judaïsme > Etudes juives > Initiation au judaïsme

Torah écrite et Torah orale

Torah écrite et Torah orale

Dans toute civilisation, l’on trouve des codes et une mémoire qui constituent le patrimoine spirituel. Une religion est fondée sur des mythes. Le mythe est une représentation qui explique et raconte. La religion est ce qui relie les individus entre eux par-delà leur individualité.

Le texte n’est pas seulement un écrit couché sur du papier, il cristallise un groupe autour d’une grille de lecture. Certains textes sont plus importants que d’autres, ils sont sacrés.

La Bible 24 livres.

Mot qui vient du grec biblia (les livres). Des textes qui ont été écrits sur plus de 1000 ans => problème de datation. Il semble que certains textes ont été retravaillés. La vision du don total de la Torah au Sinaï est une vision a-historique et fondamentaliste. La Révélation est un phénomène double = don mais aussi réception du texte dont les hommes sont aussi acteurs. Entre le littéralisme absolu et le doute absolu, il existe toute une palette de positions. Il ne faut cependant pas perdre la capacité de s’émerveiller. La question à se poser est : le texte est-il empreint de spiritualité et a-t-il encore une fonction ?

La Bible est divisée en 3 grandes parties : Torah ou Pentateuque, prophètes et hagiographes. = Tanakh Tanakh Bible juive, divisée en 3 parties Tora, Neviim, Ketouvim . Pourquoi 3 parties ? En fait cette division correspond à des catégories selon la fonction de ces textes.

-  La Torah est le texte central. C’est la racine de la civilisation juive, on y trouve les lois et prescriptions. Elle contient un aspect narratif et un aspect normatif. = ce que nous avons reçu en héritage. Torah = enseignement (de sagesse). Une partie est la loi mais pas la totalité, elle n’en est qu’une composante. En hébreu, on l’appelle aussi Houmash (savoir ordre et noms des livres ; les noms hébreux correspondent à l’incipit, c’est-à-dire le premier mot.

-  Prophètes : tentative d’actualiser les valeurs contenues dans la Torah. Mais il n’y a pas que des prophètes. On y trouve aussi de l’histoire politique, par exemple l’édification et les avatars de la royauté. C’est de cette section qu’on tire la Haftarah Haftara
Haftarah
Depuis la période talmudique, la lecture de la Tora, chaque shabbat matin est suivie de la lecture de la "Haftarah ". C’est généralement, la personne qui est appelée en 8ème montée (Alya) à la Tora qui lit la Haftara, cette montée est appelée "Maftir". Le texte de cette lecture supplémentaire et hebdomadaire est issu des livres des Prophètes. Elle ne se lit pas dans un rouleau mais dans un livre comportant voyelles et signes de cantilations. Il existe en général un rapport contextuel entre la Parasha et la Haftara.
.

-  Hagiographes : le reste. Psaumes, cantique des cantiques, Lamentations Eikha
Lamentations
Livre biblique (Hagiographes) composé de cinq poèmes, criant la douleur de voir Jérusalem détruite. Attribué à Jérémie par la tradition.
(destruction du premier Temple), livres de sagesse (Job, Ecclésiaste), livre de Ruth. On trouve des doublets les Chroniques sont quasiment parallèles aux livres des Rois et Samuel.

La canonisation (ou fixation de la liste) est intervenu vers le IIe siècle de notre ère = stade final.

La Torah est restée le texte de référence. La loi juive s’élabore à partir de la Torah. Il n’y a pas de commandement en dehors de la Torah. La plupart des personnages de référence sont dans la Torah. La lecture se fait sur un cycle annuel (avant sur 3 ans) depuis environ 1000 ans. La lecture a été fixée au lundi, jeudi et Shabbat car on ne voulait pas rester plus de 3 jours sans Torah ; analogie avec l’eau, on ne peut pas vivre plus de 3 jours sans eau. La lecture publique combine écrit et oral.

Les juifs ont un lien très étroit avec le Livre. Dialogue avec le texte= spécificité du peuple juif. D’où l’importance d’être appelé à la Torah, c’est être appelé à la source du peuple juif.

Le Judaïsme n’a jamais perdu le contact avec les écrits fondamentaux, ainsi la Torah est lue en entier chaque année. Les autres textes ont également été lus, relus, étudiés et commentés et le sont encore. La version des Rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
est aussi appelée version massorétique.

Une immense littérature a été perdue. Certains ont été conservés par les Chrétiens, moins par les Juifs. Les manuscrits ont été conservés et recopiés par des moines ; c’est la littérature apocryphe. On a aussi trouvé des textes dans des jarres (textes gnostiques et manuscrits de la Mer Morte, écrits de Qumram). C.f. Écrits intertestamentaires dans la collection de la Pléïade. Ce sont des textes qui ont une valeur historique, comme Enoch, pour comprendre le Judaïsme de l’Antiquité.

La Torah est le texte de la Révélation de D. et de sa volonté au peuple d’Israël. Le but du Temple était d’établir un contact avec D. D. a créé le contact avec les hommes via la Révélation, puis l’humanité a installé les conditions d’accueil de la divinité.

La rencontre avec le divin est rare et personnelle. Dans le Judaïsme le moment fort est la Révélation au Sinaï (Révélation à tout le peuple) mais également une série de contacts avec certains personnages. La Bible est l’expression d’une conscience du lien avec D.

Certains individus ont une capacité prophétique. Le prophète n’est pas seulement celui qui prévoit les choses mais celui qui« capte » quelque chose. Celui qui a une capacité à comprendre quelque chose du message divin. Quelqu’un qui est capable de percevoir le divin, l’absolu. Les prophètes ont leur style, leur langage. Ils se manifestent sur une période assez grande de l’histoire. Le phénomène de prophétie est un phénomène humain universel.

La prophétie a disparu d’Israël depuis la chute du Temple, selon les Rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
. Cependant certains ont encore une certaine capacité à percevoir des choses importantes, surtout les fous et les enfants. Pour le Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
, celui qui n’interprète pas ses rêves c’est comme s’il ne lisait pas une lettre qui lui a été envoyée.

Moïse a atteint le summum de l’état prophétique. Mais D. s’est aussi adressé à Noé, Abraham, Adam et les prophètes.

La Bible n’est pas seulement une histoire d’hommes, mais une histoire avec D.La Torah a également une dimension juridique. On y trouve ce qui est de l’ordre du devoir, de ce que D. attend des hommes. Cette attente est un projet avec des ordres précis.

Ensuite cet aspect juridique a été édifié en un système juridique. La Torah comme telle est difficilement applicable. Par exemple, la Torah dit que l’on ne doit pas faire d’ouvrages à shabbat, il faut donc comprendre ce que l’on ne peut pas faire. On dit que les interdits de shabbat sont comme une montagne rattachée à la Torah par un cheveu. L’obligation de porter les téfilines n’est pas non plus écrite comme telle dans la Torah. La Torah est comme un noyau de base dont on a tiré des notions.

Pour la conscience juive, il ne peut y avoir d’accomplissement de la volonté divine sans l’accomplissement des mitzvot. Torat Hayim = Torah de vie. Dés l’origine, on trouve un enseignement (notice, mode d’emploi) à côté de la Torah pour une mise en adéquation avec l’environnement, c’est la loi orale. Puis comme l’oralité devenait de plus en plus complexe, on l’a mise par écrit. La loi écrite ne se comprend pas comme isolée mais « en couple » avec la loi orale. En outre, la Révélation n’a jamais complètement cessé ; la volonté divine doit être comprise et adaptée par les hommes. On a deux partenaires : les hommes et D.

En Babylonie, on a institué la lecture de la Torah sur un an ; avant celle-ci se faisait sur 3 ans. Après la destruction du temple, le centre juif le plus important est en Babylonie. La Torah est divisée en 54 parashiot. Le calendrier juif est luni-solaire. Il y a 354 jours dans un calendrier lunaire et 365 dans un calendrier solaire ; sur 19 ans, on redouble le mois de Adar à 7 reprises. Ce qui fait 56 semaines ces années-là mais comme certaines fêtes tombent le shabbat, 54 parashiot suffisent. S’il y a moins de 54 semaines, on lie 2 parashiot ensemble. À la fête de Simhat Torah, on achève la lecture de la parashah et l’on recommence la nouvelle lecture.

Au 5ème siècle avant notre ère, la lecture publique de la Torah a été instaurée, ou réinstaurée, par Néhémie. Dans ses écrits, Philon d’Alexandrie témoigne de cette lecture le Shabbat. Alexandrie était alors le plus grand centre juif du Moyen-Orient.

Ensuite la lecture de la Torah fut aussi instituée le lundi et le jeudi. Il y a lecture, si minyan Minyan "Nombre", assemblé de 10 juifs adultes (majorité religieuse) nécessaire afin de dire certaines prières ou exécuter certains rites (kaddish, lecture de la Tora, kedousha...). Ce groupe représente l’ensemble du "peuple d’Israël". Dans le mouvement Massorti, certaines de nos communautés comptent également les femmes et pas seulement les hommes. de 10 hommes adultes (c’est-à-dire de 13 ans plus un jour au moins). La cérémonie de la bar mitzvah n’est apparue qu’au XIV è, c’est un rite de passage ou initiatique.

Dans le Judaïsme, on entre dans l’alliance par la brit milah, ou aujourd’hui la nomination pour les filles.

Pour le Judaïsme, la lecture de la Torah est plus importante que la prière (lecture dans le sens d’étude du texte et des sources juives). Dans le Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
, c’est un des commandements principaux. L’étude permet de grandir et de s’épanouir religieusement. Elle donne de la profondeur, du contenu. Elle permet de savoir comment avoir un comportement éthique. Selon le talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
, il y a une analogie entre le fait de boire de l’eau et de vivre physiquement et lire la Torah et vivre spirituellement.

Après la destruction du Temple, les sacrifices n’étaient plus possibles, la prière a donc pris une place prépondérante, place qui existait déjà en Babylonie depuis la destruction du 1er Temple. Dans la Bible, la prière nous est montrée comme spontanée, ensuite elle fut organisée et fixée dans les communautés.

Messages

Torah écrite et Torah orale

Meilleurs vœux pour la libération d’Israël

Je vous adresse une modeste façon de rendre hommage aux millions de juifs à l’occasion de la joyeuse fête de la création d’Israël comme une nation libre le 14 Mai 1948.

Si un juste au 20 siècle est une personne non juif , qui au péril de sa vie , avait sauver des juifs d’une manière désintéresse, un juste aujourd’hui en 21 siècle , est une personne qui , dans la nuit de l’obscurantisme du monde arabe , allume une bougie de lumière pour pouvoir vivre en paix avec le peuple d’ Israël .

En Tunisie il y’avait aussi des justes parmi les nations qui ont sauvés des juifs (le règne du roi Moncef Bey) durant l’occupation allemande. Tous les hommes de 18 ans et plus de confessions juifs, furent contraints, raflés et expédiées dans des camps pour l’accomplissement du « travail obligatoire » avec les conséquences quand peut imaginées !!!
Cela se passer dans la ville de Grombalia (à 40 kilomètres au sud de la capital Tunis)
Certains ont pu être sauvé par des habitants loyaux qui leur offraient un logement et de la nourriture, jusqu à la libération.

Les justes sont effectivement des braves et le temps qui passe valorisera leur actions d’avantage avec un réel espoir de servir d’exemple et de modèle pour un avenir de paix et d’entente entre tous les hommes (il est possible d’être un des nouveaux justes envers Israël).

Aujourd’hui et après la guerre du Liban, certains pensent qu’Israël est moins forte qu’auparavant. Plutôt que d’encourager la paix et la modération, ils lancent un message clair ; Israël est faible, Israël a perdu la guerre, tout est possible, tous est envisageable, c’est peut être le moment. Ils ont hélas oublié que la force est dans la retenue d’Israël !!!

Demain, si d’aucuns se lancent dans une aventure idiote et belliqueuse, ils comprendraient aussi la puissance que peut réserver Israël pour défendre son existence.

Israël et son peuple , la diaspora et tous ceux et celles qui se sentent juifs ou sympathisants du judaïsme , nous devons se lancer ensemble à corps et à tambour battant dans un travail de médiatisation sans précédent pour démentir , désavouer , contredire et démanteler toute la propagande haineuse contre Israël .

Tous les démentis du monde, lorsque la propagande du mensonge a été orchestrée, ne pourrant, sans une action d’envergure et dûment concertée, arrêter ou freiner le vent de l’antisémitisme qui enfle.

Nous devons donc faire un contre poids face au matraquage systématique et au bourrage de crâne incessant des nouveaux nazis qui contestent Jérusalem comme capital définitive d’Israël.
.
Ce qui a manqué d’ailleurs de porter ses fruits au delà de toutes les espérances des islamises qui parviennent de la sorte à nuire, relativement certes, c’est qu’ils n’ont jamais réussi à ébranler l’attachement d’Israël, l’une des plus justes démocraties au monde, à sa capitale historique.

Il est urgent aujourd’hui, plus que jamais de faire face à la propagande anti-Israël menée par un nouvel antisémitisme nazi de coloration …… islamiste.
Je suis choqué et attristé par l’ignoble méchanceté que des personnes dépourvues de bon sens osent exprimer à l’encontre du peuple juif bien aimé par Dieu, et à qui, Il lui a accordé Son Salut

De ma part, Je tiens, à féliciter en tous cas, le pouvoir de survivance de votre peuple durant le cours de son histoire, qui a apporter beaucoup de chose à ceux qui ont le cœur à gauche et qui aime ISRAEL comme nous l’aimons .

Je témoigne en cette 59 occasion de la libération d’Israël, de ma modeste solidarité et tout mon affection au peuple hébreu.

Je ne tolère pas que les monstres soient vainqueurs, cependant que faire lorsque la force du Peuple juif est dans l’humanisme et la retenue ? Cette force deviendrait-t-elle une faiblesse aux yeux des barbares ?

Mais regardez où sont les ennemis d’Israël ? ; Les Assyriens, les babyloniens, les Cananéens,
Les Egyptiens Antiques, les philistins : tous ont disparus. Mais le mal est toujours là !
Personnellement, je pense que certains peuples barbares disparaiteront aussi un jour, car il existe le Jour du Seigneur qui vengera Son peuple.

En attendant je prie pour que, L’ETERNEL Dieu , celui d’Abraham ,d’Isacc et de Jacob qu’il vous garde et vous ouvre le chemin vers Israël , là ou Il viendra vers vous comme dans les Temps bibliques et vous vengera , de tous les ennemis , soyons convaincus.

Le monde entier a une dette envers vous. Il s’agit de la Bible, sans elle, il n’y’ a que l’obscurantisme de l’idolâtrie .Elle amena la connaissance de Dieu qui vous a choisi comme peuple éternellement pour apporter la lumière aux nations.

Cette même Bible enseigne qu’Eretz Israël est à Vous le droit divin et historique, il n’a y’a pas à discuter la dessus. Si on arrive aujourd’hui à la célébration du quarantième anniversaire de la réunification de Jérusalem, alors que la communauté international est toujours réticente à cette réunification , le lien naturel entre le peuple juif et sa capitale éternel ne pourrait jamais faire l’objet d’un doute et ne devait nullement déprendre des caprices des chancelleries occidentales .

Alors courage, courage votre combat est juste et vous vaincrez un jour, au Jour Glorieux ou Dieu lui même se lèvera pour votre cause.
Ne soyez pas effrayés car personne ne peut vous contester sur Jérusalem sans que cela touche l’Eternel Lui même, à qui appartient la vengeance. Celui qui touche Israël touche à la prunelle des yeux Eternel.

Prenez courage car vous avez un Allié tout puissant son oreille n’est pas trop dur pour entendre, ni son bras est trop court pour sauver son peuple.

Je prie le Dieu d’Israël, qui est le Dieu des Cieux et de la Terre, pour qu’Il accorde par son fils Yéchoua , la paix et la prospérité a toute la nation d’Israël , Israël terre sainte , on doit l’aimer , car Dieu l’aime , son fils et tout le peuple de Dieu doit l’aimer .

Je me réjouis de l’avenir combien merveilleux, plein de joie, de paix et de bonheur que l’Eternel, le Dieu d’Israël et son fils Yéshoua ont préparé pour le peuple hébreux.

Je prie pour que Dieu le Tout Puissant se souviendra des limites territoriales qu’il a acquis à Abraham , à Isacc et à Jacob et que conformément à Sa Sainte Volonté , Il restitue à Israël l’intégralité de ses territoires dont une partie reste tristement et clandestinement occupé ..Israël Terre Sainte, premier né de Dieu, bénie parmi les bénies, comme la levée du soleil ta victoire paraîtra, et comme Sa lueur, ta gloire resplendira. Bénie Israël.

Que la paix soit sur les murs de Jérusalem et ceux qui l’aiment jouissent aussi du bonheur, de la tranquillité .Bénit soit Israël

Ftouh Souhail de Tunis , avocat stagiaire
tunirael@laposte.net

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?