Accueil > Judaïsme > Etudes juives > Débats

Le 3ème Temple

Le 3ème Temple

On entend quotidiennement sur la Radio Juive le slogan paradoxal :

" A l’aube du IIIe Temple votre place est en Israël…"

Cette formulation me parait mal venue, hypocrite et politiquement dangereuse.

Les publicitaires qui l’ont inventée veulent faire vibrer la corde sensible du peuple, bercé depuis l’enfance par le rituel liturgique. Les psychiatres israéliens connaissent la patologie des illuminés qui viennent à Jérusalem avec le projet de déitruire les mosquées pour bâtir le Temple et hater la venue du Messie. Ils sont parfois Juifs, mais plus souvent des Chrétiens ou adeptes de sectes variées. C’est le fameux "syndrome de Jérusalem". Les asiles en sont pleins. Le Judaïsme est totalement opposé à cette attitude.

Voici le texte de la liturgie juive :

(Prière du Moussaf des 3 fêtes de pèlerinage).

- " Dieu de nos pères, … rebâtis ta Maison à l’identique, réactive ton Sanctuaire, associe-nous à sa reconstruction, réjouis-nous de sa réinauguration, réinstalles-y ta Présence (chekhina Shekhina
Chekhina
"Présence divine", concept mystique qui cherche à expliquer une possibilité de rapprochement entre la face divine du monde et sa face matérielle. L’exil de la Shekhina symbolise une perte de sens et d’harmonie, son retour une possibilité de réparation et de paix harmonieuse.
), réintègre les prêtres, rétablis les chœurs et concerts des lévites, fais revenir Israël dans ses provinces…. Alors nous monterons (sur la colline du Temple), nous apparaîtrons (sur le parvis) et nous nous y prosternerons aux 3 fêtes de pèlerinage : Pâque, Pentecôte et Cabanes …
-  Fais-nous revenir dans la joie à Sion, ta ville, et à Jérusalem, siège de ton Sanctuaire. Nous y offrirons les sacrifices obligatoires, les offrandes quotidiennes et les donations additives … "
(suit la liste détaillée)

Cette formulation, vieille de 2000 ans, perdure jusqu’à nos jours dans la liturgie orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
et consistoriale. Par contre, le judaïsme libéral, réformé au XIX siècle, l’a supprimé, estimant qu’elle a perdu sa raison d’être. Le judaïsme traditionaliste (massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
), majoritaire aux Etats-Unis et en expansion en Europe et en Israël, offre au fidèles la faculté, soit de la conserver, soit de la remplacer par :

"Nous rappelons le souvenir des sacrifices obligatoires, des offrandes quotidiennes et des donations additives que nos ancêtres apportaient au le Temple tant que celui-ci existait".

Cette modification de langage, pourtant anodines et sans portée réelle, a déclanché une condamnation énergique, voire l’anathème de la part des fondamentalistes, qui détiennent le monopole de la religion.

Or, l’historique du Sanctuaire remonte à la sortie d’Egypte et l’installation des enfants d’Israël en l’an -1185 dans le pays de Canaan, Elle avait pour but de

-  libérer le peuple d’Israël de la persécution antisémite

-  le sédentariser dans des frontières défendables

-  lui attribuer un sol fertile, abondant "de lait et de miel"

-  lui faciliter la création d’un état souverain.

Le chapitre XX de l’Exode relate la déclaration de la Loi et la vision monothéiste du monde, en opposition au paganisme environnant. Un Dieu abstrait allait remplacer la multitude d’idoles et de superstitions qui peuplaient la pensée humaine. Ce Dieu refusait toute matérialité ; même un nom propre. Il se présenta sous les vocables : "J’étais, je suis, je serai" que les scribes étrangers traduisirent par "Eternel". Les "Tables de la Loi" en pierre, contenant un abrégé d’éthique et de morale, étaient la seule manifestation palpable du divin. Le reste de la doctrine fut présenté sous forme orale, la Thora, dans un langage simple, accessible à tout hébraïsant. Malheureusement, il apparut que ce projet révolutionnaire était trop ambitieux pour l’époque et le lieu. Les esclaves fraîchement libérés ont préféré un Veau d’Or, idole égyptienne par excellence, visible et palpable, à l’abstraction généralisée de l’Être Suprème et à l’unicité des lois de l’Univers. Moïse en ressentit une immense déception, jeta les Tables au pied du Mont Sinaï et les brisa en mille morceaux.

Il lui a fallu procéder par étapes, dont la première était la construction d’un Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
dans le désert, puis la nomination hiérarchisé de prêtres, l’institution de rites, de sacrifices et d’offrandes pour occuper le peuple par des activités dans l’air du temps, sans tomber pour autant dans le paganisme ambiant. N’oublions pas que cela se passe il y a 3250 ans ! Il est capital de préciser les mots par lesquels la Thora donne l’ordre de construire le Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
, appelé aussi la Tente de Convocation (Exode 25, 1 à 8) :

"L’Eternel parla à Moïse en ces termes : Invite les enfants d’Israël à me construire un sanctuaire, afin que je réside en eux !"

Il n’est pas dit "que je réside en lui" (le Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
), mais "en eux" (dans leur for intérieur), car l’Être abstrait n’a pas besoin d’enceinte ; il réside dans l’esprit humain. L’épisode du Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
est concomitant à celui du Veau d’Or, ce qui prouve leur lien.

Il faut jeter un regard chronologique sur les temples successifs du début à nos jours :

-  Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
du désert de Sinaï (-1225 à -1185)

-  I-er Temple de Salomon à Jérusalem (-950) détruit par Nabuchodonosor (-600) et la déportation des Juifs en Perse. Rappelons que le roi David n’avait pas été autorisé à le construire, car "ses mains étaient souillées par le sang des guerres". C’est son fils Salomon le Sage qui eut cet honneur, car son royaume a pratiqué la paix permanente, grâce à des alliances tous azimuts.

-  II-ème Temple de Zorobabel au retour de Babylone (-540) ; ce temple, saccagé par les Grecs (-170) fut restauré par les Maccabées (-165)

-  III-ème Temple d’Hérode construit en (-10) détruit par Titus (+75) et dispersion du peuple juif. Le Temple d’Hérode n’eut pas l’adhésion du peuple, qui considérait ce roi comme usurpateur et traître (collaborateur des Romains), d’où le refus de lui attribuer le nom de III Temple

Jérusalem a subi ensuite de nombreuses occupations :

-  romaine de -145 à +313 458 ans

-  byzantine de 313 à 636 323 ans

-  arabe de 636 à 1099 463 ans

-  croisés de 1099 à 1291 192 ans

-  mamelouk de 1291 à 1516 225 ans

-  ottomane de 1517 à 1917 400 ans

- britannique (mandat SDN) de 1917 à 1948 31 ans

-  souveraineté israélienne/jordanienne de 1948 à 1967 - 19 ans

-  souveraineté israélienne depuis 1967 (...) ans

-  total de l’exil à nos jours 2148 ans ... . (en 2004)

Remarque : La dernière souveraineté arabe (= palestinienne) date de l’an 1099, les ottomans n’étant pas Arabes. La souveraineté juive (durée 10 siècles) et arabe (durée 4,6 siècles) sur la Palestine ancienne parle d’ailleurs en faveur des thèses juives, contrairement à l’opinion propagée par les médias.

Que signifie donc "aller à Jérusalem pour le III Temple" ?

L’esplanade est occupée par 2 grandes mosquées, Al-Aksa et Omar. Faut-il les raser pour faire place au nouveau Temple ? Est-il raisonnable de s’attaquer à l’Islam ?

Et les sanctuaires chrétiens vénérés au point d’avoir suscité au moyen âge 8 croisades, que faut-il en faire ?

Le sujet mérite-t-il une guerre mondiale ?

Laissons le problème aux politiques ; contentons nous de briller par nos qualités et notre génie, par la culture et l’art, par la justice et l’empathie envers les peuples et les religions proche-orientales. Restons fidèles à nos valeurs et à nos traditions et respectons celles des autres. La doctrine juive met la Paix au-dessus de tout. La théologie doit se plier aux circonstances. Notre mission dans ce monde se fera par l’exemple. Le prince Zorobabel, cité dans le livre du prophète Zacharie, a eu une vision céleste sur la signification des symboles du peuple juif : le chandelier d’or, ses sept flammes et les deux oliviers.

Ceci est la parole de l’Eternel à Zorobabel : Ni par l’armée, ni par la force, mais par la puissance de l’esprit !…Qu’es tu donc ? Oh toi, grande montagne, devant Zorobabel ? Une simple petite plaine ! Amène donc la pierre sommitale (du Temple) au milieu des acclamations : "qu’elle est belle, qu’elle est belle !"

La mission du peuple élu consiste donc à prêcher par l’exemple et non par la contrainte. La beauté de ces paroles poétique est honorée à juste titre et avec la même ferveur par les Juifs et les Chrétiens.

Le prophète Michée, fut questionné par le peuple sur le sens des sacrifices (chap 6.6-9) :

"Quel hommage offrirai-je au Seigneur ? Comment montrerai-je ma soumission au Dieu suprême ? Me présenterai-je devant lui avec des holocaustes, avec des veaux âgés d’un an ? Le Seigneur prendra-t-il plaisir à des hécatombes de béliers, à des torrents abondants d’huile ? Donnerai-je mon premier-né pour ma faute, le fruit de mes entrailles comme rançon expiatoire de ma vie ?"
"Homme ! On t’a dit ce qui est bien, ce que le Seigneur demande de toi : rien que de pratiquer la justice, d’aimer la bonté et de marcher humblement avec ton Dieu !"

La Michna Mishna
Michna
Corpus juridique rabbinique du 3ème siècle. Divisé en 6 ordres. Somme de textes de la Tora orale. La Mishna représente la base du droit hébraïque. Elle donne lieu à un développement : le Talmud.
(exégèse talmudique) enseigne que le futur temple ne sera construit que par le Messie, le Sauveur définitif, qui apparaîtra à la fin des temps lorsque toute injustice aura disparu. Les fondamentalistes se gardent bien de prêcher la restauration précipitée dans ce monde imparfait. Ils préfèrent le status quo et l’attente de la rédemption céleste. Le simple utopiste qui se laisserait abuser par le slogan de pub irresponsable, se trouverait bien surpris par l’obligation d’effectuer à pied trois fois par an le pèlerinage de Jérusalem accompagné de génisses, boucs, chèvres et moutons destinés à l’autel, où ce cheptel sera égorgé et brûlé "en odeur agréable pour l’Eternel" ; dans un nuage d’encens. Spectacle incongru en l’an 5765, au commencement du XXI siècle !

Laissons donc à l’Agence Juive le soin de motiver l’alya avec des arguments sérieux.

Avant de bâtir le Temple, fournissons au peuple martyr le foyer de paix et de bien-être. Nous avons miraculeusement survécu pendant 2148 ans sans le Temple.
Si nous en bâtissons un nouveau, il faudra lui attribuer de fonctions contemporaines, a définir dans l’esprit de la Thora.

Benjamin Urbah

fils du Grand Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
de Sarajevo et membre d’Adath Shalom Adath Shalom "Communauté de paix" Première synagogue Massorti en France, située à Paris dans le 15ème. Rabbin Rivon Krygier. .

Paris, le 28 décembre 2004

Messages

Le 3ème Temple

Vous parlez de temporalité.

Cela me semble très important

Le temps de nos pères n’est pas le nôtre et le rituel sacrificiel serait de nos jours, me semble t il, complètement dénué de sens.

les bénédictions , les prières et l’étude les ont remplacé , dit on.

De plus effectivement, serait il bien nécessaire de détruire des mosquées ?.

En quoi notre pratique juive serait elle enrichie par l’édification d’ubn troisième temple,

Que dit on sur la présence de la "CHehina" ?

Merci de me répondre

Françoise

réponse du Webmaster

La question du troisième temple est forcément complexe.

Quand le troisième temple sera construit, il sera forcément idéal et nécessaire. Sinon à quoi bon le construire ?

Il s’agit donc d’une utopie et comme toutes les utopies elle est porteuse d’espoir mais doit être maniée avec précaution.

Quant à la présence divine « la Shekhina Shekhina
Chekhina
"Présence divine", concept mystique qui cherche à expliquer une possibilité de rapprochement entre la face divine du monde et sa face matérielle. L’exil de la Shekhina symbolise une perte de sens et d’harmonie, son retour une possibilité de réparation et de paix harmonieuse.
 » elle a toujours été avec Israël dans tous ses exils et toutes ces rédemptions.

Yeshaya Dalsace

Webmaster

Le 3ème Temple

"Le judaisme traditionnel masorti, majoritaire aux Etats Unis"

Laissez moi rire. Le Reform Judaism est depuis plusieurs années déjà largement devant le Conservative Conservative Nom américain du courant Massorti, deuxième grand courant du judaïsme américain. "Conservateur" car opposé au mouvement de la réforme. Judaism en Amérique du Nord. Le World Union for Progressive Judaism (WUPJ) (qui regroupent tous les mouvements libéraux dans le monde sauf les massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
) ont atteint 1.7M de membres.

De plus, le mouvement massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
se définit peut etre comme traditionnaliste mais il ne représente pas du tout les traditionnalistes ("massorati") israéliens ou séfarades francophones. La différence avec les reformés est floue et le mouvement est condamné à virer sur sa gauche, cf la décision sur les cérémonies homosexuelles et l’ordination des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
homosexuels.

"voire l’anathème de la part des fondamentalistes, qui détiennent le monopole de la religion."

Renommés ses ennemis est un bon moyen de les dénigrer. Les religieux, eux, vous appellent par votre nom alors pourquoi les insulter en leur affublant ce ridicule terme "fondamentalistes" ?

Mensonges, mensonges.

Voir en ligne : "Lies, damn lies and masorti statements."

Le 3ème Temple

Réponse à Squall

Je ne vois pas très bien en quoi votre intervention porte sur l’article ci-dessus à propos du troisième Temple. Vous avez dû vous tromper d’article.

Vous avez raison qu’aux Etats-unis le mouvement réformé se trouve en pleine croissance et a peut-être déjà dépassé le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
qui fut longtemps le principal mouvement juif. Il n’empêche néanmoins que le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
représente les communautés les plus courantes.

« La différence avec les reformés est floue ». C’est absolument faux, la grande différence étant le rapport à la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. . Je suis personnellement rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, j’ai le plus grand respect pour les réformés (comme pour les orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
) mais ne me sens pas du tout dans le même courant idéologique que les reformés à cause du rapport à la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. .
« les religieux, eux, vous appellent par votre nom ». Je ne sais pas de quel nom vous parlez, ni de quels religieux. Par contre, « les religieux » ne veut rien dire. Tout juif ayant une pratique religieuse, réforme, Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
, ultra-orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
… est un religieux contrairement à un juif laïc, athée. Être religieux consiste à croire dans une divinité et lui vouer un culte, ce que font tous ces courants, malgré leurs différences.
Le terme fondamentaliste convient à mon avis parfaitement pour décrire le monde ultra-orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
juif actuel. Ce n’est pas une insulte mais une définition du dictionnaire. « Fondamentalisme (religion) tendance conservatrice et intégriste de certaines religions »

Qu’une partie des juifs traditionalistes orientaux ne correspond pas à ce que représente le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
ne change rien à l’affaire, ils n’ont aucun monopole sur le terme « traditionaliste ».

Le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
correspond à une certaine démarche intellectuelle et théologique, marquée par un fort attachement à la tradition juive et un grand souci de la transmission tout en acceptant les présupposés de la culture moderne. Le terme « Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
 » lui correspond donc parfaitement.

La vraie question est celle de la pertinence des solutions apportées par le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
pour l’avenir du judaïsme. Peut-être que ces solutions ne correspondent pas à des gens comme vous. Pour beaucoup d’autres, cela représente le seul moyen de vivre un judaïsme dans le siècle qui reste attaché à la tradition juive et à la discipline de la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. . Ces juifs méritent le respect, comme les autres.

Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Yeshaya Dalsace

Le 3ème Temple

Rabbi,

Merci de votre réponse. Mon post n’a aucun rapport avec l’article si ce n’est sur deux phrases qui m’ont interpellé lors de la lecture.

Fondamentaliste, orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
ou ultra-orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
sont des termes inventés par les mouvements libéraux pour se démarquer du judaisme traditionel au 19ème siècle. Cependant, vous avez raison religieux n’est tres bien adapté non plus.

J’apprécie le Conservative Conservative Nom américain du courant Massorti, deuxième grand courant du judaïsme américain. "Conservateur" car opposé au mouvement de la réforme. Judaism pour sa modernité et ses grands penseurs comme Rav Weiss Halivni ou Rav Heschel Heschel Joshua Heschel (1907-1972). Rabbin et théologien. Une des figures marquantes du mouvement Massorti. Auteur de dizaines d’ouvrages. Voir sa biographie sur ce site. . Mais je pense aussi qu’il n’est PLUS légitime que le mouvement massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
revendique le terme "traditionnaliste", car beaucoup de ses choix sont contraires à la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. et dangereux pour le judaisme (j’avais évoqué le problème homosexuel mais il y en a d’autres).

Cela sera mon dernier message ici car je ne souhaite pas m’engager dans un débat de fond très complexe. Néanmoins je lirai toute réponse de votre part avec intéret.

Sur les courants et la tradition

La question des termes employés conventionnellement n’a pas grande importance. Il n’ont nullement été inventés par tel courant contre tel autre. Ce qui demeure c’est que le judaïsme se divise en un large prisme idéologique assez complexe et nuancé. Chaque partie de ce prisme cherche à maintenir vivante une tradition juive mise à mal par les conditions de la modernité et la sécularisation. On peut donc légitimement qualifier également de traditionaliste le courant reform qui se bat lui aussi pour le maintient de ce qu’il pense comme tradition…

La question de l’interprétation de la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. par le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
mériterait débat. Il ose pousser les limites face à des problèmes de société importants, y compris le statut des homosexuels pour une part de la société américaine (cette décision n’est pas acceptée partout). A toute époque les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
ont accordé la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. à la réalité sociale afin d’éviter une rupture. Exemple parmi plein d’autres : les plus orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
ont accepté l’héritage par les filles contrairement à la règle classique dans l’Israël moderne (takana de la rabanout). La position conservatrice classique eut été inacceptable et aurait discrédité le rabbinat. La vraie question derrière tout cela est la nature de la pression sociale qui varie d’un secteur à l’autre de la population.

A partir du moment ou des gens occidentaux et libres acceptent de respecter des contraintes halakhiques, quelle qu’en soit l’interprétation, c’est de la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. vivante et réelle. C’est le signe que la tradition halakhique est vivante. C’est exactement le cas des Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
sérieux. Qu’on soit d’accord avec tel ou tel point de jurisprudence ne change rien au fond.

Le principe même du fondamentalisme consiste à refuser cette pluralité jurisprudentielle pour considérer que celle de son rabbinat référent est la seule valable au détriment de toute autre opinion. C’est à mon avis une grave déviance de la tradition du pluralisme juif et une trahison de l’esprit herméneutique libre et pluriel qui a toujours fait la force de la tradition juive.

La vraie question est ici : les juifs sont-ils capables ou non d’un véritable débat de fond entre eux et de respect mutuel malgré les divergences ? L’anathème et le déni de l’autre vont-ils apporter des solutions aux défis gigantesques que la tradition juive doit affronter dans les conditions actuelles ?

Le reste c’est du bavardage et du slogan creux.

Bien à vous et Am Israël Hay...

Yeshaya Dalsace

Sur les courants et la tradition

Vous devriez signaler votre excellent lien sur le fondamentalisme juif qui existe bel et bien.

http://massorti.com/Le-fondamentali...

Sur les courants et la tradition

je découvre tardivement (mais il n’est jamais tard....) ce uestionnement que vous avez sur la tolérance et l’acceptation mutuelle des différentes tendances juives.
Etant moi même dans une communauté orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
sans l’être, je défends sans cesse l’idée de ne pas laisser à la marge tous ceux qui sont juifs sans avoir appris à l’être.
Massoreti me conforte dans ma pensée et ma foi.
Merci de votre éclairage et de vos analyses.
caroline

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?