Accueil > Judaïsme > Histoire juive > Aspects du judaïsme contemporain

Le Jewish Renewal ou Judaisme du Renouveau

Le Jewish Renewal ou Judaisme du Renouveau

Le Jewish Renewal est un mouvement contemporain du Judaisme né aux Etats-Unis dans les années 1960 et 1970, avec des pratiques mystiques et méditatives.

Son fondateur Rabbi Zalman Schatchter-Shalomi (1924-) couramment appelé Reb Zalman est né en Pologne, fut élevé à Vienne et émigra aux Etats-Unis en 1941. Il obtint son diplôme rabbinique chez les Habad Habad
Loubavitch
Chabad
Mouvement Hassidique fondé en Russie par Shniour Zalman de Lyadi à la fin du 18ème siècle. Habad est l’acrostiche de Hokhma-Bina-Daat. C’est un mouvement qui a beaucoup changé et est devenu "missionnaire" et activiste après la Shoa. Imprégné de messianisme, son dernier Rabbi, non remplacé à ce jour, à été considéré comme le Messie par certains adeptes.
(Loubavitch Habad
Loubavitch
Chabad
Mouvement Hassidique fondé en Russie par Shniour Zalman de Lyadi à la fin du 18ème siècle. Habad est l’acrostiche de Hokhma-Bina-Daat. C’est un mouvement qui a beaucoup changé et est devenu "missionnaire" et activiste après la Shoa. Imprégné de messianisme, son dernier Rabbi, non remplacé à ce jour, à été considéré comme le Messie par certains adeptes.
) et dirigea plusieurs communautés Loubavitch Habad
Loubavitch
Chabad
Mouvement Hassidique fondé en Russie par Shniour Zalman de Lyadi à la fin du 18ème siècle. Habad est l’acrostiche de Hokhma-Bina-Daat. C’est un mouvement qui a beaucoup changé et est devenu "missionnaire" et activiste après la Shoa. Imprégné de messianisme, son dernier Rabbi, non remplacé à ce jour, à été considéré comme le Messie par certains adeptes.
de l’Est des Etats-Unis, avant d’être expulsé de ce mouvement au début des années 1960, en raison de ses idées proches des mouvements Hippies et très nettement réformatrices.

Il fonda à cette époque dans le Massachutssets, une Havura (sorte de confrérie ou petite communauté) appelée « Havourat Shalom » puis posa les bases de sa propre organisation « B’nai Or Religious Fellowship » (l’Amicale Religieuse des Fils de la Lumière ). Le terme B’nai Or étant tiré des Manuscrits de la Mer Morte dans lesquels est décrite une bataille entre les Fils de la Lumière et ceux de la Pénombre. Cette organisation ne connut pas un essor majeur mais donna naissance aux prémices et aux futurs grands leaders de ce qui deviendrait le Jewish Renewal, une multitude de petites communautés d’obédiences diverses bien que proches.

Selon ses propres termes, B’nai Or était « une confrérie Juive créée pour servir Dieu par la prière, la Torah, les célébrations festives, la méditation, la tradition et le mysticisme. Notre communauté facilite la tâche des fidèles en quête d’un Judaïsme qui soit un style de vie » Schatcher-Shalomi étant fortement influencé par le Soufisme (Islam) et le Bouddhisme, il traduisit même quelques-unes de leurs prières en Hébreu.

En 1985, féminisme aidant, B’nai Or (fils de la Lumière, jugé trop macho) devint P’nai Or « Visages de Lumière ».

Son leader Zalman Schachter-Shalomi rendu célèbre par ses nombreux ouvrages, enseigna dans diverses universités des Etats-Unis ainsi qu’au Séminaire Reconstructionniste. Son objectif principal était et demeure de « revitaliser le Judaïsme ». Pour ce faire, il enseigne la Kabbale et le Hassidisme Hassidisme Mouvement populaire de mystique juive né au 18e siècle en Ukraine. Sa branche la plus connue aujourd’hui est le mouvement Loubavitch, mais il en existe beaucoup d’autres. en langage moderne, afin de les rendre accessibles à tous les Juifs, même les moins érudits.

Zalman Schachter-Shalomi créa son propre séminaire qui vit l’ordination de plus de 80 rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
et hazanim Hazan
Hazanim
Chazan
hazanout
Chantre. Il existe une très riche tradition musicale et certaines voix sont devenues immortelles. On continue sans cesse à créer de nouveaux airs. Les traditions changent d’un lieu géographique à un autre, d’une époque à une autre. C’est donc un très riche patrimoine musical que la hazanout. Massorti.com présente différents airs dans sa rubrique liturgie.
qui officient au sein de diverses communautés américaines parfois beaucoup plus traditionnelles que le Jewish Renewal, lequel regroupe actuellement diverses tendances, toutes « avant-gardistes ».

Certains thèmes récurrents reviennent dans la pensée de Zalman Schachter-Shalomi, ce sont :

- Les paradigmes d’évolutions au sein du Judaïsme

- Les nouvelles approches de la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. y compris « la psycho-halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme.  » et des doctrines comme « l’éco-cacherout ».

- L’importance du dialogue interreligieux et d’un « profond œcuménisme »

- Le « Judaïsme aux quatre mondes » (le monde physique, l’émotionnel, l’intellectuel et le monde spirituel.

Zalman est un innovateur, ses communautés portent un talith Talit
Talith
Châle de prière dans lequel on s’enveloppe, comportant des Tsitsit (franges) aux quatre coins, symbolisant la Loi. On le porte le jour mais pas la nuit (sauf le soir de Kippour ou par l’officiant chez les ashkenazim). Des femmes commencent à mettre également le Talit de nos jours.
arc-en-ciel symbole du Jewish Renewal, (symbole aussi des homosexuels et lesbiennes Outre-Atlantique) les prières s’y font en Anglais mais selon la cantillation (les airs) hébraïque traditionnelle. Les offices sont interactifs et comprennent des temps de médiation ainsi que des moments de danse et de mouvements spontanés.

Les fidèles sont encouragés à vivre leur Judaïsme en respectant la nature, l’écologie, à travailler beaucoup sur leur évolution personnelle, en prenant soin de leur santé et en apprenant à bien vieillir dans la joie et la spiritualité, en effectuant des retraites pour méditer, en prenant part en groupe, à la vie civile et politique par des engagements ou actions de groupe, par du lobbying en faveur d’Israël, par une aide aux déshérités de leur propre pays comme à ceux des pays émergents…

Pour le Jewish Renewal le Judaïsme ne doit pas être communautaire et replié sur lui-même.

Le Jewish Renewal a dépassé les frontières des Etats-Unis pour s’installer également en Israël, en Amérique du Sud, au Canada et semble-t-il en Europe. Il n’existe aucune statistique disponible sur le nombre de ses adhérents, mais son impact va croissant, surtout chez les Reconstructionnistes. Les diverses tendances sont regroupées dans l’association ALEPH : Alliance for Jewish Renewal. www.aleph.org

Les risques d’un tel mouvement sont de favoriser l’individualisme au détriment des normes classiques Halakhiques, on peut aussi lui reprocher de trop emprunter aux autres religions. Il y a aux Etats-Unis de très nombreux « Jewbu » Bouddhistes Juifs, qui se réclament des deux religions, pratiquant la méditation dans des Dojo (centres de méditation Zen) et la tradition Juive à la maison et lors des offices à la synagogue.

Les partisans du Jewish Renewal répondent que le Judaïsme a depuis longtemps fait des emprunts aux cultures Cananéenne, Babylonienne, Hellénique et Musulmane sans pour autant mettre son intégrité en danger et que selon eux, l’œcuménisme ne constitue en rien une menace pour le Judaïsme.

Odile Ellison

Pour sa part, le Mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
reconnaît les pratiques de méditations Juives traditionnelles, il laisse les communautés affiliées libres d’adopter plus ou moins de féminisme et d’égalitarisme dans le déroulement des offices, il accepte l’introduction de prières en langue locale lors des offices, mais il n’approuve pas les modifications trop importantes du contenu des offices, ni les tendances œcuméniques dans le déroulement des offices.

Bibliographie :

“Paradigm shift : From the Jewish Renewal Teachings of Reb Zalman-Schatchter-Shalomi” (1993)

“Godwrestling “ Arthur Waskow

“Living Judaism Life Cycle : Creating leaningful jewish Rites of passage at Every Stage of Life” Goldie Milgram 2008

Movement for Jewish renewal

https://www.aleph.org/

Leçons de Reb Zalman-Schatchter-Shalomi

Renewal Judaism

Reb Zalman-Schatchter-Shalomi explique pourquoi il est contre toute dénomination dans le Judaïsme.

Quel est le Judaïsme authentique ?

Sur la crainte de Dieu

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?