Accueil > Culture et liens > Livres > Divers

Catholicisme et judaïsme dans la modernité

Catholicisme et judaïsme dans la modernité

Geneviève Comeau -

Un excellent ouvrage, très riche, sur la question de la modernité dans les religions.

Ce livre dresse une typologie du catholicisme et du judaïsme, pour comparer leur courant « progressiste », c’est-à-dire leur courant qui prend en compte les exigences critiques modernes, dans la fidélité vivante à une tradition religieuse toujours en développement. Dans le judaïsme, ce courant s’incarne dans le « Conservative Conservative Nom américain du courant Massorti, deuxième grand courant du judaïsme américain. "Conservateur" car opposé au mouvement de la réforme. Judaism » (ce mouvement ainsi appelé n’est pas conservateur au sens habituel du terme), mouvement parfaitement repérable aux États-Unis, et en Europe aussi sous la dénomination massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
. Dans le catholicisme, ce courant est à l’oeuvre depuis la crise moderniste, mais il n’est pas identifié à une institution permanente ; il est plutôt affaire de sensibilité religieuse. Cette dissymétrie représente donc une difficulté méthodologique et c’est pourquoi l’auteure mettra parfois en regard le catholicisme et le judaïsme, et non de façon précise le « Conservative Conservative Nom américain du courant Massorti, deuxième grand courant du judaïsme américain. "Conservateur" car opposé au mouvement de la réforme. Judaism ».

La question qui est à l’horizon de cette analyse comparée est la suivante : comment découvrir et accomplir la volonté de Dieu dans l’aujourd’hui de notre monde ? Pour répondre à cette question, l’auteure a travaillé dans une perspective de théologie fondamentale, tout en y intégrant divers apports exégétiques, historiques et sociologiques, ainsi qu’une approche phénoménologique des modes de vie juif et chrétien. Ce travail, qui est mis sous le signe de la relation fraternelle, et non de la relation filiale, devra donc être lu par tous ceux qui s’intéressent non seulement aux théologies fondamentales propres au judaïsme et au christianisme, mais aussi à l’oecuménisme.

Le champ de la comparaison se limite surtout aux XIXe et XXe siècles, à l’exception du chapitre 9 qui effectue une remontée généalogique au premier siècle de notre ère pour mieux cerner les options fondamentales qui séparent judaïsme et christianisme dans leur ensemble, toutes différences confessionnelles confondues.

Geneviève Comeau, enseignante de théologie à la Faculté Centre de Sèvres est une soeur xavière (jésuite) qui a consacré son doctorat à la comparaison entre la confrontation à la modernité chez les juifs et les chrétiens. Elle s’est particulièrement focalisée sur le mouvement massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
. Pour préparer sa thèse, elle a passé un an d’étude au Jewish Theological Seminary (conservative Conservative Nom américain du courant Massorti, deuxième grand courant du judaïsme américain. "Conservateur" car opposé au mouvement de la réforme. ) de New York. Le chapitre présenté ici porte sur la naissance du mouvement massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
et la problématique religieuse devant la modernité. Il est extrait de son ouvrage :

Extrait sur pdf

Catholicisme et judaïsme dans la modernité, Cerf, 1998.

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_ss_w?...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?