Accueil > Le mouvement Massorti > Le billet du moment > Prises de positions

Rivon Krygier : Nous voulons exporter le message de paix

Rivon Krygier : Nous voulons exporter le message de paix

La synagogue Adath Shalom Adath Shalom "Communauté de paix" Première synagogue Massorti en France, située à Paris dans le 15ème. Rabbin Rivon Krygier. , la salle de prière musulmane de Javel et la paroisse Saint-Léon, trois communautés religieuses situées dans le 15e arrondissement, organisent une soirée de chants et de prières pour la paix au Proche-Orient mercredi 14 janvier 2009.

Rivon Krygier, le rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
d’Adath Shalom Adath Shalom "Communauté de paix" Première synagogue Massorti en France, située à Paris dans le 15ème. Rabbin Rivon Krygier. , communauté Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
de Paris, a bien voulu répondre aux questions pour la newsletter du CRIF.

- Vous organisez une soirée d’appel à la paix avec deux autres communautés religieuses de votre quartier. Comment est partie cette idée ?

- Cela fait plusieurs années déjà qu’Adath Shalom Adath Shalom "Communauté de paix" Première synagogue Massorti en France, située à Paris dans le 15ème. Rabbin Rivon Krygier. est engagé dans le dialogue interreligieux de manière rapproché. Il s’agit d’être en bonnes relations avec la paroisse Saint-Léon qui est notre voisine et la salle de prière musulmane de Javel.

Cela fait plusieurs années que nous avons organisé des rencontres, des conférences et des visites communes. Il nous paraissait logique que nous devions mener une action parce que c’était l’heure de vérité. Il est très beau de faire du dialogue interreligieux mais si c’est pour se dire des choses convenues et insipides ça n’a pas beaucoup de raison d’être. Or en période de guerre entre Israéliens et Palestiniens, il était important qu’un message fort passe en faveur de la paix.

- Quel message voulez-vous faire passer aux personnes qui seront présentes ?

- La réunion de demain est très explicitement non politique et non partisane. Il y a aujourd’hui des personnes qui veulent importer le conflit israélo-arabe en France. Notre message est simple : nous voulons exporter modestement le message de paix en France et pour tous ceux qui nous entendrons. Quelque soit les enjeux militaires ou autres du conflit, il est essentiel pour Juifs et Musulmans, pour Israéliens et Palestiniens de trouver des voix de coexistence, de respect mutuel et d’exprimer ce désir de réconciliation. Sans cette reconnaissance profondément humaine, aucune paix ne sera jamais possible au Moyen-Orient, aucune victoire militaire ne permettra d’assurer la sérénité.

- Quelle est la nature des relations entre les trois communautés. Les relations touchent-elles seulement un petit groupe de personnes ? Y a-il déjà eu des tensions ?

- Il n’y a pas de conflit. Il y a déjà eu quelques tensions lors de rencontres passées. Mais quoi de plus naturel. S’il n’y avait pas de tensions, il n’y aurait pas raison de tenter le dialogue.

Le dialogue c’est se reconnaître sur un plan humain, c’est s’apprécier, se démystifier. Par là, grâce à la franchise, des messages humains passent et des stéréotypes tombent. Notre initiative aujourd’hui est locale mais elle a une haute valeur symbolique. Elle a une valeur emblématique.

Je suis convaincu que bon nombre de Juifs, de Musulmans mais aussi de Chrétiens seront extrêmement sensibles à ce message.

Je ne peux pas comprendre que dans les rues de Paris ceux qui se prétendent pacifistes manifestent avec des cris de « mort à ». Si on est vraiment pacifiste, il faut manifester pour qu’Israéliens et Palestiniens se retrouvent à la table des négociations, reconnaissent leur droit à l’existence et établissent deux Etats en bonne relation. Ça c’est la bonne raison de manifester !

Sur un plan religieux, il faut un respect mutuel entre Juifs et Musulmans. Ce sont deux religions monothéistes fondamentales. Le monothéisme dit que nous avons qu’un seul Dieu. Ce n’est pas une simple formule. Cela a lourdes et importantes implications.

Propos recueillis par SL

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?