Accueil > Questions pratiques > Deuil et judaïsme

Suicide et judaïsme

Suicide et judaïsme

Regard du Judaïsme sur le suicide -

Le judaïsme ne considère pas que l’être humain appartient totalement à lui-même et qu’il peut disposer de sa vie comme bon lui semble.

Le fait même de vivre consistant une forme de transcendance. C’est pourquoi le suicide est considéré comme une forme de meurtre. Au contraire, il faut tout faire pour préserver la vie, y compris la nôtre.
En faite les sages Sages Ce terme dans les textes juifs désigne en général les rabbins du Talmud (six premiers siècles de l’ère courante). On dira "les sages" ou "nos sages". C’est la traduction d’une expression hébraïque : "H’azal" qui veut dire "nos sages de mémoire bénie". du Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
parlent de celui qui se ferait du mal à lui-même, de façon générale, et considèrent qu’il ne doit pas le faire, même s’il ne sera pas puni pour cela.

משנה מסכת בבא קמא פרק ח משנה ו
החובל בעצמו אף על פי שאינו רשאי פטור

Le Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
continu le raisonnement en se basant sur un verset de la Genèse (9-5) :

« Toutefois encore, votre sang, qui fait votre vie, j’en demanderai compte… » qu’il commente comme une interdiction de se suicider.

תלמוד בבלי מסכת בבא קמא דף צא עמוד ב

תניא : +בראשית ט’+ ואך את דמכם לנפשותיכם אדרש - ר’ אלעזר אומר : מיד נפשותיכם אדרש את דמכם

Il est donc clair que le judaïsme désapprouve le suicide et qu’il n’en a jamais fait une valeur ou une preuve de courage, comme c’est le cas dans d’autres civilisations. Cependant, il existe des cas d’éloges de morts en martyrs. La Bible elle-même, rapporte plusieurs cas de suicides sans les condamner : Samson, le roi Saül et Aritofel…

« Et Samson embrassa, en pesant dessus, les deux colonnes du milieu qui soutenaient le temple, l’une avec le bras droit, l’autre avec le gauche, en disant : "Meure ma personne avec les Philistins !" Et d’un vigoureux effort, il fit tomber la maison sur les princes et sur toute la foule qui était là ; de sorte qu’il fit périr plus de monde à sa mort qu’il n’en avait tué de son vivant. Ses frères et toute sa famille vinrent pour emporter son corps, et remontèrent pour l’ensevelir entre Çorea et Echtaol, dans le sépulcre de Manoah, son père. »

« Saül dit alors à son écuyer : "Tire ton épée et me transperce, pour que je ne sois pas en butte aux coups de ces incirconcis et à leurs outrages." Mais l’écuyer, saisi de peur, n’osa. Alors Saül prit l’épée et se jeta dessus. L’écuyer de Saül, le voyant mort, se jeta, lui aussi, sur son épée et mourut à ses côtés. »

« Ahitofel, voyant qu’on n’avait pas suivi son conseil, sangla son âne, se dirigea aussitôt vers sa maison, dans sa ville, mit ordre à ses affaires et s’étrangla ; après sa mort, on l’ensevelit dans le sépulcre de son père. »

Dans l’histoire juive il existe plusieurs cas de suicides collectifs célèbres : notamment celui de Massada durant la guerre contre les romains et celui de la communauté d’York qui préféra le suicide au baptême en 1190.

le Shoulkhan Aroukh Shoulkhan Aroukh Un des grands codes de la loi juive, compilation faite par Yossef Karo (16ème siècle) qui y résume le Tour. Yossef Karo a voulu rendre accessible à tous la Loi. Ouvrage de référence mais discuté, notamment par le Rama dans des gloses ajoutées au texte même. Yossef Karo est également l’auteur du Beit Yossef, sa plus grande œuvre plus difficile d’accès. stipule clairement que celui qui se suicide n’a droit à aucune cérémonie funéraire.

שולחן ערוך יורה דעה סימן שמה סעיף א

המאבד עצמו לדעת, אין מתעסקים עמו לכל דבר, ואין מתאבלין עליו, ואין מספידין אותו, ולא קורעין ולא חולצין, אבל עומדין עליו בשורה אומרים עליו ברכת אבלים וכל דבר שהוא כבוד לחיים.

Cependant, en y regardant de plus près, le texte dit : « en toute conscience ». Beaucoup de décisionnaires considèrent que la personne qui se suicide ne se rend pas compte de ce qu’elle fait et ne rentre pas totalement sous le coup de la loi.

Concrètement, un rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
officiera tout à fait normalement à l’enterrement d’une personne qui se serait suicidée. C’est également la position de la plupart des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
.

Au bout du compte, il faut bien comprendre qu’il s’agit ici d’une question extrêmement délicate et sensible. En effet, si le principe du suicide reste contraire aux fondements du judaïsme, dans la réalité, bien des juifs se suicident pour des raisons qui leur sont propres et les regardent, quoi qu’en puisse penser une tierce personne. Ces personnes suicidées laissent derrière elles des familles endeuillées qui méritent toute notre attention et notre compassion.

C’est pourquoi on appliquera le principe rabbinique bien connu : « ne juge pas quelqu’un tant que tu ne t’es pas trouvé à sa place. »

Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Yeshaya Dalsace

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?