Accueil > Questions pratiques > Le calendrier juif

Des divergences à propos du calendrier

Des divergences à propos du calendrier

Pharisiens et sadducéens n’étaient pas d’accord sur les dates de la fête de Shavouot.

Question d’un internaute

Shalom,

Ayant la possibilité de vous poser une question, soyez d’avance remercié pour votre réponse.

Les Saintes Fêtes ou Mikrae kodesh ont toutes une date précise dans la Torah.

Seule Shavouot fait l’objet d’un décompte à partir du lendemain de Pessah.

Aujourd’hui nous nous basons selon l’interprétation des Pharisiens de l’époque du Temple pour déterminer la date que nous célébrons, le 6 Sivan.

Est-on certain du bien fondé de cette interprétation ou peut-on aboutir à une date de Shavouôt légèrement décalée de celle retenue ?
Je crois que le problème résidait selon que l’on faisait le décompte des 7 semaines à partir du Shabbat hebdomadaire qui suivait le jour de Pessah ou bien à partir du Shabbat de Pessah le 15 Nissan Nissan Premier mois du calendrier juif. Au printemps. Le 15 Nissan : Pessah. Signe bélier. Le 1er Nissan est un des 4 nouvel ans du judaïsme. .

Merci de m’éclairer sur ce point.

Haïm BITOUN

Notre réponse

La question que vous soulevez touche à un point très intéressant de l’histoire juive qui est celle de son calendrier. Contrairement à ce que l’on croit, celui-ci n’a pas toujours fait l’unanimité sur beaucoup de points. Nous savons par les manuscrits de la mer Morte que certains suivaient même un calendrier exclusivement solaire et non luno-solaire comme le nôtre.

Il est donc très difficile de savoir si quelqu’un a raison ou tort dans ce genre d’interprétation. Le fait est que la majorité des juifs du deuxième Temple, pharisiens et sadducéens, suivaient le même calendrier que le nôtre. Par contre, ces deux grands courants du judaïsme divergeaient sur la question que vous avez soulevée, celle de la fête de Shavouot…

Dans toutes les religions, la fixation du calendrier rituel a donné lieu à des luttes parfois longues et âpres avec souvent des schismes en aboutissement. Cela pour une raison très simple : celui qui tient le pouvoir peut déterminer le calendrier. Contester le pouvoir peut se faire très facilement en remettant en cause la légitimité du calendrier. Cela était particulièrement vrai dans des périodes où il n’existait pas de calendrier fixe.

Quant à savoir si nous faisons la bonne date pour Shavouot, la question ne se pose pas vraiment. Le judaïsme rabbinique est l’héritier de l’école de pensée des pharisiens et nous suivons donc leur opinion en la matière.

Yeshaya Dalsace

(Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
et webmaster de Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
.Com)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?