Accueil > Judaïsme > Fêtes juives > Les jeûnes

Jeûne du 9 Av – Tisha beAv

Jeûne du 9 Av – Tisha beAv

Ce jeûne situé au cœur de l’été (juillet - août) est le plus important de tous après Kippour.

C’est un jour de contrition et de deuil. Il vient clore les trois semaines de contrition commencées avec le petit jeûne du 17 Tamouz.

Le jeûne du 9 Av est très ancien, il était déjà pratiqué durant la période du deuxième Temple et marquait la destruction du premier Temple (- 586). Cependant, le deuxième Temple ayant été détruit en 70 à une date proche (également durant le mois de Av), on associe au 9 Av les deux destructions et symboliquement l’exil en général.

La mishna Mishna
Michna
Corpus juridique rabbinique du 3ème siècle. Divisé en 6 ordres. Somme de textes de la Tora orale. La Mishna représente la base du droit hébraïque. Elle donne lieu à un développement : le Talmud.
(Taanit 4:6) associe cinq évènements dramatiques à la date du 9 Av.

La faute des explorateurs au moment de la sortie d’Egypte. (Nombres chapitres 13-14)

La destruction du Premier Temple en -586

La destruction du Second Temple en 70

L’échec de la révolte de Bar Kokhba, qui s’acheva sur la destruction de la forteresse de Betar

Jérusalem labourée symboliquement par les romains en signe de destruction totale.


משנה מסכת תענית פרק ד משנה ו

חמשה דברים אירעו את אבותינו בשבעה עשר בתמוז וחמשה בתשעה באב בשבעה עשר בתמוז נשתברו הלוחות ובטל התמיד והובקעה העיר ושרף אפוסטמוס את התורה והעמיד צלם בהיכל בתשעה באב נגזר על אבותינו שלא יכנסו לארץ וחרב הבית בראשונה ובשניה ונלכדה ביתר ונחרשה העיר משנכנס אב ממעטין בשמחה

Un jour sous le signe du malheur :

La tradition juive lui associe toutes sortes d’évènements dramatiques par la suite (Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
brûlé à Paris, expulsion d’Espagne, etc…). Certains de ces évènements ont effectivement eu lieu à cette date (le plus surprenant est le début de la guerre de 14-18), d’autres n’ont rien à voir mais lui sont associés pour des raisons symboliques. Parfois les persécuteurs des juifs la choisissaient en connaissance de cause.

Le fait est qu’on a fini par considérer la période comme défavorable et néfaste, ce qui relève d’une pensée discutable et même contestable d’un strict point de vue juif. Le temps serait-il déterminé et serait-il découpé en tranches favorables ou défavorables, tout au long de l’année ?

Au moyen âge certains rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
en étaient totalement convaincus.

De nos jours on trouve encore chez une partie du judaïsme (chez certains fondamentalistes) une tendance à mettre ce principe de déterminisme historique en avant. Le but étant surtout de chercher à convaincre les gens de suivre la religion plus strictement en « montrant » comme tout cela est logique, impressionner et donc jouer sur la crainte.

Nous nous méfions de ce genre d’approche que l’on peut qualifier de démagogique et manipulatrice.

Avant d’affirmer avec sérieux un tel déterminisme historique, il faudrait faire une étude statistique de quelque ampleur ; mais il y a de fortes chances qu’on constaterait que les malheurs arrivent à tout moment et qu’aucune période de l’année n’est plus néfaste qu’une autre.

Ce qui est sûr c’est que durant l’antiquité cette période était celle des invasions et des sécheresses parfois dévastatrices et sources d’épidémies.

Un moderne trouvera absurde une telle vision déterministe de l’histoire, il n’empêche que la symbolique demeure et la commémoration également.

Il est donc légitime d’associer symboliquement à cette date différents grands drames de l’histoire juive. C’est en ce sens que la Mishna Mishna
Michna
Corpus juridique rabbinique du 3ème siècle. Divisé en 6 ordres. Somme de textes de la Tora orale. La Mishna représente la base du droit hébraïque. Elle donne lieu à un développement : le Talmud.
demeure pour nous pertinente dans son enseignement, car elle crée un lien de sens entre différents épisodes, mythiques ou historiques, qui relèvent tous du même fondement, une cassure entre Israël et Dieu. Et c’est à ce niveau symbolique que nous devons rester attachés aux rites et significations du 9 Av.

Un jeûne à abolir ?

Depuis la création de l’Etat d’Israël, et donc depuis la fin de l’exil pour une très grande part du peuple juif et le maintien d’un exil volontaire pour l’autre, on peut à juste titre se poser la question du bien-fondé de ce jeûne.

Bien que sensibles aux arguments appelant à l’atténuer, nous pensons au sein du mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
qu’il doit être maintenu. Ceci pour plusieurs raisons.

D’abord il correspond à une coutume extrêmement ancienne. Le choix de la saison rejoint une idée répandue dans le Proche-Orient antique soumis à la sécheresse estivale, que le cœur de l’été correspond à une sorte de traversée du monde de la mort qui débouchera finalement sur une résurrection avec le retour de la pluie, fêté à Soukot Soukot
Souccot
Fête des cabanes, du 15 au 22 Tishri. Troisième fête de pèlerinage et aboutissement du cycle liturgique dans le judaïsme. Symbole de l’harmonie possible entre le monde spirituel et terrestre. C’est la fête messianique par excellence. Elle correspond également à la fin du cycle agricole commencé au printemps avec Pessah.
dans le judaïsme (on a la même idée au cœur de l’hiver avec Hanouka).

Tamouz, avant d’être le nom d’un mois du calendrier juif (celui qui précède Av et marque le début de la période de deuil), était le nom d’une divinité babylonienne symbolisant la mort et le renouveau de la nature.

Le 9 Av n’est donc pas seulement une date historique précise, mais s’insère dans le cycle des fêtes annuelles et sa dynamique.

Ce concept deviendra central dans la pensée mystique du mouvement hassidique : « yerida letsorekh alya » « il faut descendre pour pouvoir remonter ». Il nous semble très important de garder le souvenir d’une chute mystique et symbolique au sein du calendrier juif qui dépasse le cadre historique, comme le précise la Mishna Mishna
Michna
Corpus juridique rabbinique du 3ème siècle. Divisé en 6 ordres. Somme de textes de la Tora orale. La Mishna représente la base du droit hébraïque. Elle donne lieu à un développement : le Talmud.
.

D’un point de vue historique, la date reste attachée à des événements trop importants pour l’histoire juive et que l’on ne saurait oublier.

Certes, la création de l’Etat d’Israël représente une étape nouvelle et très importante dans l’histoire juive, mais cet évènement ne représente pas pour autant la fin totale de l’exil. L’Etat d’Israël est soumis à une pression sécuritaire très dure et accumule de nombreux problèmes sociaux et spirituels. Il serait donc illusoire de se croire arrivé quand le chemin qui reste à parcourir est encore long.
9 Av au Kotel

À propos de la destruction du Temple, des juifs modernes diront peut-être que cela ne les concerne plus, se sentant détachés du rituel des sacrifices. A quoi bon se préoccuper d’un édifice dont l’usage lui-même, les sacrifices, la caste des Cohanim Cohen
cohanim
Prêtre de la tribu de Lévi qui servaient dans le Temple de Jérusalem. Privilège héréditaire transmis de père en fils depuis Aaron, frère de Moïse.
De nos jours le Cohen n’a plus qu’un rôle honorifique dans le judaïsme.
, semblent totalement obsolètes ?

Nous leur répondrons qu’ils ont en partie raison et qu’une grande part du système du Temple, sacrifices d’animaux, sang versé rituellement, viandes et graisses brûlées, prêtres institués par héritage, lois sur la pureté et l’impureté, restent en effet bien étrangers à la mentalité contemporaine, pour ne pas dire totalement incompréhensibles, voire repoussantes.

Cependant, tous ces aspects, si on les étudie de plus près, sont loin d’être inintéressants et contiennent une part de vérité éternelle et c’est à cela que nous nous attachons.

De plus, le Temple représentait le lieu de la Shekhina Shekhina
Chekhina
"Présence divine", concept mystique qui cherche à expliquer une possibilité de rapprochement entre la face divine du monde et sa face matérielle. L’exil de la Shekhina symbolise une perte de sens et d’harmonie, son retour une possibilité de réparation et de paix harmonieuse.
, donc la possibilité d’une harmonie du monde, d’une relation au spirituel. Cela est peut-être historiquement illusoire, mais symboliquement et spirituellement pertinent.

Au delà de l’Histoire, le judaïsme considère que les êtres humains sont en exil d’eux-mêmes.

La perte du Temple représenterait donc beaucoup plus que la chute d’un bâtiment et d’une institution, elle serait liée à l’exil ontologique de l’être humain en ce monde et à sa difficulté d’y faire régner l’harmonie.

C’est à dire que dans le fond, nous sommes en deuil de ce que nous n’avons pas encore réussi à construire...

C’est pourquoi il nous faut réfléchir en ce jour au sens de l’histoire juive, à l’éthique, à l’amour d’Israël dans toutes ses nuances, même celles qui nous sommes éloignées, à l’idée d’une humanité spirituelle et solidaire construisant l’harmonie. Nous jeûnons donc pour nous souvenir que nous n’avons pas fait assez pour construire un monde meilleur.

Dans ce contexte, le jeûne du 9 Av n’a rien perdu de son sens, bien au contraire.


Ajoutons la citation du Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
Taanit (30b) :

Celui qui prend le deuil de Jérusalem, mérite de voir sa joie [la joie de sa reconstruction]. Celui qui ne prend pas le deuil de Jérusalem, ne verra pas sa joie.


כל המתאבל על ירושלים זוכה ורואה בשמחתה, ושאינו מתאבל על ירושלים - אינו רואה בשמחתה


Coutumes liées au 9 Av :

La semaine précédant le jeûne, certains s’abstiennent de consommer de la viande et de boire du vin. Cette abstinence représente une marque de piété qui n’est en rien obligatoire.

Si le 9 Av tombe un Shabbat, le jeune sera repoussé au dimanche.

Avant le coucher du soleil, on mange un dernier repas composé selon les coutumes de différentes denrées (lentilles, œufs durs trempé dans la cendre…). Nous conseillons de boire énormément tout au long de la journée qui précède le jeûne afin de mieux le supporter. En aucun cas, on ne doit mettre sa santé en danger.

Le jeûne commence avec le coucher du soleil, il finira le lendemain soir, la nuit tombée.

Durant cette journée on s’abstiendra de toute activité joyeuse.
À la synagogue, le jeûne est marqué par un office particulièrement sombre. On lit les « Lamentations Eikha
Lamentations
Livre biblique (Hagiographes) composé de cinq poèmes, criant la douleur de voir Jérusalem détruite. Attribué à Jérémie par la tradition.
 ». On a pris la coutume (à peu près au moyen âge) de réciter toutes sortes de poèmes liturgiques sur la destruction d’Israël (kinot).

Durant la journée, l’office du matin sera tout aussi sinistre, sans Talit Talit
Talith
Châle de prière dans lequel on s’enveloppe, comportant des Tsitsit (franges) aux quatre coins, symbolisant la Loi. On le porte le jour mais pas la nuit (sauf le soir de Kippour ou par l’officiant chez les ashkenazim). Des femmes commencent à mettre également le Talit de nos jours.
, ni Tefilines Tefilines
Tefilin
Boites en cuir contenant 4 extraits de la Tora que l’on met sur son bras et sa tête pour prier quotidiennement en semaine. A partir de la Bar Mitsva. En général les garçons le font, mais certaines filles le pratiquent également.
(mis seulement l’après-midi, pour Minha Minha Prière de l’après midi. Porte le nom d’un sacrifice végétal offert quotidiennement au Temple. ).

A la nuit tombée, une fois le jeûne sorti, on fait un repas frugal (sans viande) et on a coutume de garder une atmosphère de deuil jusque dans la journée du 10 Av.

Liturgie du 9 Av

La veille à Minha Minha Prière de l’après midi. Porte le nom d’un sacrifice végétal offert quotidiennement au Temple. , on ne dit pas Tahanoun.

Le 9 av on prie à voix basse, sans décorum. La synagogue peu éclairée.

Le soir après la Amida Amida "Debout" Principale prière juive, se dit debout et murmurée, 3 fois par jour. on lit les lamentations Eikha
Lamentations
Livre biblique (Hagiographes) composé de cinq poèmes, criant la douleur de voir Jérusalem détruite. Attribué à Jérémie par la tradition.
(Eikha Eikha
Lamentations
Livre biblique (Hagiographes) composé de cinq poèmes, criant la douleur de voir Jérusalem détruite. Attribué à Jérémie par la tradition.
) et plusieurs kinot (élégies).

Le matin on prie sans Talit Talit
Talith
Châle de prière dans lequel on s’enveloppe, comportant des Tsitsit (franges) aux quatre coins, symbolisant la Loi. On le porte le jour mais pas la nuit (sauf le soir de Kippour ou par l’officiant chez les ashkenazim). Des femmes commencent à mettre également le Talit de nos jours.
ni Tefiline*. Pas de tahanoun, ni avinou malkénou.

Lecture de la Tora (3 montées) Haftara Haftara
Haftarah
Depuis la période talmudique, la lecture de la Tora, chaque shabbat matin est suivie de la lecture de la "Haftarah ". C’est généralement, la personne qui est appelée en 8ème montée (Alya) à la Tora qui lit la Haftara, cette montée est appelée "Maftir". Le texte de cette lecture supplémentaire et hebdomadaire est issu des livres des Prophètes. Elle ne se lit pas dans un rouleau mais dans un livre comportant voyelles et signes de cantilations. Il existe en général un rapport contextuel entre la Parasha et la Haftara.
.

Kinot diverses. Certains lisent encore une fois les lamentations Eikha
Lamentations
Livre biblique (Hagiographes) composé de cinq poèmes, criant la douleur de voir Jérusalem détruite. Attribué à Jérémie par la tradition.
.

Minha Minha Prière de l’après midi. Porte le nom d’un sacrifice végétal offert quotidiennement au Temple.  : on met Talit Talit
Talith
Châle de prière dans lequel on s’enveloppe, comportant des Tsitsit (franges) aux quatre coins, symbolisant la Loi. On le porte le jour mais pas la nuit (sauf le soir de Kippour ou par l’officiant chez les ashkenazim). Des femmes commencent à mettre également le Talit de nos jours.
et Tefiline*.

Lecture de la Tora (3 montées)

Amida Amida "Debout" Principale prière juive, se dit debout et murmurée, 3 fois par jour. avec la fameuse bénédiction Na’hem (console) que le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
modifie quelque peu (voir ci-dessous).

Après la sortie du jeûne (nuit tombée) Arvit Arvit
Maariv
Office du soir, comportant bénédictions du Shema, Shema et Amida. Les jours de Shabbat et fêtes il est agrémenté de chants supplémentaires.
et bénédiction à la lune (birkat levana) si possible. (Certains font la birkat levana seulement après le repas pour être vraiment dans la joie -

La Massékheth Soferim (18, 4) recommande la lecture, le 9 av, du psaume 79, et beaucoup de communautés ont adopté cet usage.
Ce psaume, annonciateur de la destruction des deux premiers Temples de Jérusalem, commence par les mots : « Cantique à Assaph, Dieu ! les nations sont entrées dans ton héritage ; elles ont profané ton saint temple ; elles ont mis Jérusalem en monceaux de pierres. »

* Signalons qu’en Israël une coutume séfarade est de mettre les Tefiline normalement dès le matin. L’avantage de cette coutume dans les communautés peu religieuses et d’inciter les gens à mettre leurs Tefiline, car forte chances de ne pas les voir à Minha Minha Prière de l’après midi. Porte le nom d’un sacrifice végétal offert quotidiennement au Temple. et qu’ils ne mettent pas du coup leurs Tefiline... Cela dit, il existe toutes sortes de coutumes différentes : a - les mettre normalement (Ramban Nahmanide
Ramban
Nahmanide - Rabbi Moché ben Nahman (Espagne 1194 - Israël 1270) :
Médecin, kabbaliste, commentateur, poète et autorité en Halakha. Ecrit un commentaire de la Torah, des novella sur le Talmud, des responsa et des commentaires sur le code de lois du Rif ainsi que sur le livre des mitzvot de Maïmonide.

Il combattit l’œuvre philosophique de Maimonide et chercha à rétablir une compréhension plus littérale de la Tora
 ; Rashba ; Rabbi Menahem ibn Zerah ; le Rosh Roch
Rosh
Roch - Rabbi Acher ben Yehiel (Achkenaze et Espagne, 1250 - 1327) : il fut un important décisionnaire dont la particularité fut d’intégrer les traditions sefarades et achkenazes. Il est l’auteur de Piskei ha-Roch, de commentaires sur le Talmud* et de nombreux responsa. Rosh veut dire tête en hébreu.
...) b - Ne pas les mettre du tout, comme un endeuillé (Ra’avad ; Or Zarua...) c - Faire un compromis, c’est à dire repousser à Minha Minha Prière de l’après midi. Porte le nom d’un sacrifice végétal offert quotidiennement au Temple. (Maharam de Rotenbourg qui inventa la chose et opinion retenue par le Shoulhan Aroukh).

Liturgie du Sidour Siddour
Sidour
Sidourim
Livre de prière. Vient du mot "ordre" סדר, car le rituel doit être récité dans un certain ordre. Celui employé pour les fêtes s’appelle également Mahzor. Il existe des quantités de variantes, mais le principe est toujours le même dans toutes les communautés juives.
Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.

Durant l’office de l’après-midi (Minha Minha Prière de l’après midi. Porte le nom d’un sacrifice végétal offert quotidiennement au Temple. ) un texte de consolation est introduit dans la Amida Amida "Debout" Principale prière juive, se dit debout et murmurée, 3 fois par jour. , à la 14e bénédiction demandant la reconstruction de Jérusalem.

Cette bénédiction décrivant traditionnellement Jérusalem comme une ville ruinée a été changée par le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
et adaptée à la situation nouvelle.

Voici le changement liturgique que le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
propose :

Le texte de la bénédiction introduite dans la Amida Amida "Debout" Principale prière juive, se dit debout et murmurée, 3 fois par jour. reprend la structure et les mots de la bénédiction traditionnelle pour le 9 Av, mais nous y avons apporté quelques modifications afin de tenir compte de la situation de la Jérusalem contemporaine.

Le texte traditionnel demande « Hashem, notre Dieu, console les endeuillés de Sion et de Jérusalem… » (nous reprenons cette formule), il décrit ensuite Jérusalem comme vidée de ses habitants, détruite, déserte… Quand on connaît la Jérusalem d’aujourd’hui c’est difficile de dire cela ! Nous avons donc repris la même formule mise au passé « qui fut désertée… » puis nous ajoutons : « Accorde la paix à la ville que tu as restaurée et assure-lui ta protection… », tandis que dans la formule classique il est exprimé au futur « tu la reconstruiras par le feu… ».

Nous gardons bien entendu la citation du prophète Zacharie (2.9) « Et moi, je lui serai, dit l’Eternel, une muraille de feu tout autour, et je serai un sujet de gloire au milieu d’elle. »

Le changement n’est donc pas énorme, mais il tient compte de la situation actuelle de Jérusalem, ville de 500 000 habitants, capitale de l’Etat d’Israël…

L’esprit de la bénédiction traditionnelle, notamment l’espoir messianique, est totalement conservé. Par contre, le côté un peu dérisoire de la description au présent de Jérusalem en ruine et vide d’habitants juifs est effacé.

Ecouter la liturgie traditionnelle du 9 Av

Certains chants exceptionnels (piyoutim Piyout
Piyoutim
Poème liturgique. Il en existe des centaines et il s’en écrit encore. Certains sont très célèbres, d’autres moins. On en ajoute à la liturgie selon les circonstances, les airs sont très variables d’une région à une autre.
) sont entonnés ce jour-là. Le texte principal demeure celui des Lamentations Eikha
Lamentations
Livre biblique (Hagiographes) composé de cinq poèmes, criant la douleur de voir Jérusalem détruite. Attribué à Jérémie par la tradition.
(Eikha Eikha
Lamentations
Livre biblique (Hagiographes) composé de cinq poèmes, criant la douleur de voir Jérusalem détruite. Attribué à Jérémie par la tradition.
) attribué par la tradition au prophète Jérémie.


Extrait de Eikha Eikha
Lamentations
Livre biblique (Hagiographes) composé de cinq poèmes, criant la douleur de voir Jérusalem détruite. Attribué à Jérémie par la tradition.
inspiré d’un air Breslav Braslav
Braslaw
Breslav
Secte hassidique fondée par Rabbi Nahman au début du 19ème siècle en Ukraine. Il fut l’unique Rabbi et n’eut pas de successeur, mais laissa une œuvre passionnante. On surnomma les adeptes "toten hassidim", les hassidim morts du fait qu’ils n’avaient pas de Rabbi. Braslav est réputé pour sa joie et ses chants. En fait mouvement ultra piétiste.

"Lève-toi, pousse des sanglots la nuit, au commencement des veilles. Répand ton cœur comme de l’eau à la face du Seigneur ; élève tes bras vers lui en faveur de la vie de tes jeunes enfants, qui gisent défaillants de faim à l’entrée de toutes les rues." (Lamentations Eikha
Lamentations
Livre biblique (Hagiographes) composé de cinq poèmes, criant la douleur de voir Jérusalem détruite. Attribué à Jérémie par la tradition.
2.19)

eikha Eikha
Lamentations
Livre biblique (Hagiographes) composé de cinq poèmes, criant la douleur de voir Jérusalem détruite. Attribué à Jérémie par la tradition.
2 19 breslaw
http://massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
.com/son/chants/fete...

קוּמִי רֹנִּי בליל בַלַּיְלָה לְרֹאשׁ אַשְׁמֻרוֹת שִׁפְכִי כַמַּיִם לִבֵּךְ נֹכַח פְּנֵי אֲדֹנָי שְׂאִי אֵלָיו כַּפַּיִךְ עַל נֶפֶשׁ עוֹלָלַיִךְ הָעֲטוּפִים בְּרָעָב בְּרֹאשׁ כָּל חוּצוֹת

Esh Toukad : Un feu brûle

Auteur Abraham Ibn Ezra.

Se lit le matin du 9 Av

Le poème met en parallèle la sortie d’Egypte dans la joie et le départ de Jérusalem pour l’exil dans la peine.

Tradition ashkenaze

eshtoukad 9av ashk
http://massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
.com/son/chants/fete...

Tradition libyenne

eshtoukad 9av lybie
http://massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
.com/son/chants/fete...

Tradition alsacienne

eshtoukad 9av alsace
http://massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
.com/son/chants/fete...

Esh Toukad

Eli Tsion

C’est une prière adressée à Dieu et déplorant l’état d’abandon de Jérusalem.

Dans ce très beau chant de la tradition ashkenaze, Jérusalem est comparée à une veuve, mais également à une femme en couches et donc porteuse d’espoir et de vie malgré sa souffrance. Le sort terrible de Jérusalem est évoqué longuement. Auteur inconnu.

elizion 9av ashk
http://massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
.com/son/chants/fete...

Par la chanteuse israélienne Rona Kenan

Eli Tsion

Dates du 9 Av

(date de journée, donc début du jeûne la veille au soir) :

Mardi 20 juillet 2010

Mardi 9 août 2011

Samedi 28 juillet 2012 (jeûne repoussé au dimanche 29)

Mardi 16 juillet 2013

Mardi 5 août 2014

Teshouva Teshouva
Teshouvot
Responsum
Responsa
Décision halakhique d’un rabbin, certaines ont été écrites et compilées et servent de jurisprudence.
sur fin du jeûne à la mi journée.

Dans ce résumé (d’une Teshouva Teshouva
Teshouvot
Responsum
Responsa
Décision halakhique d’un rabbin, certaines ont été écrites et compilées et servent de jurisprudence.
beaucoup plus longue en hébreu), s’expriment deux opinions. La première pense que le jeûne devrait cesser après Minha Minha Prière de l’après midi. Porte le nom d’un sacrifice végétal offert quotidiennement au Temple. (Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Friedman), dans la deuxième le Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Golinkin explique pourquoi il est contre et prône un jeûne complet (en anglais). Cela est assez typique de la pluralité du débat halakhique qui a lieu au sein du Mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
.

Golinkin 9 Av

Texte des Lamentations Eikha
Lamentations
Livre biblique (Hagiographes) composé de cinq poèmes, criant la douleur de voir Jérusalem détruite. Attribué à Jérémie par la tradition.
en PDF

En français dans la traduction du rabbinat (pas la meilleure hélas...).

Lamentations

Lecture de la Tora le matin

Le matin du 9 Av, trois personnes montent à la Tora, le troisième étant également le Maftir Maftir Le maftir est un court passage de la Tora lu après les 7 Alyot. Le plus souvent ce sont les derniers versets de la 7e Alya, mais s’il est spécial, il sera lu dans un deuxième rouleau de Tora. Celui qui lit en maftir, lit également la Haftara. .

Lecture Tora

La Haftara Haftara
Haftarah
Depuis la période talmudique, la lecture de la Tora, chaque shabbat matin est suivie de la lecture de la "Haftarah ". C’est généralement, la personne qui est appelée en 8ème montée (Alya) à la Tora qui lit la Haftara, cette montée est appelée "Maftir". Le texte de cette lecture supplémentaire et hebdomadaire est issu des livres des Prophètes. Elle ne se lit pas dans un rouleau mais dans un livre comportant voyelles et signes de cantilations. Il existe en général un rapport contextuel entre la Parasha et la Haftara.
, avec bénédictions d’usage est lue ensuite.

Haftara 9 Av

Messages

9 Av – Tisha beAv

Voir les explications dans le corps de l’article. J’ajouterai le texte lui-même dès que possible.

Yeshaya Dalsace

9 Av – Tisha beAv

cher monsieur,
je tenais a vous remercier pour l’envoi regulier de votre newsletter qui est toujours pour moi une source d’enrichissement et de connaissance ou de "reconnaissance".parfois happee par le profane et le simple quotidien , elle (la lettre) me rappelle entre autre les temps forts de notre rituel et donc de notre histoire.pour exemple ce 9av (meme si ca n’est pas le plus rejouissant de tous nos souvenirs !)serait passe completement aux oubliettes si je n’avais lu votre texte, par ailleurs enrichis de vos commentaires et reflexions fort interessantes.meme si je n’ai pas toujours le courage ( plus que le temps !) de lire tous les articles annexes j’ai pris soin maintenant, d’ouvrir 1 dossier "Massorti_ maayane or"
ou tout reste consigné et que je peux consulter a loisir et au gre de ma fantaisie(merveilleux outil qd on commence enfin a vaguement pouvoir s’en servir).
bien consciente, en tout cas du travail considerable qui vous en incombe , je vous remercie infiniment de m’en avoir rapeler l’existance lors de notre dernier repas chabatique massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
.et votre heureuse initiative merite mes plus vifs encouragements.je me permets a ce sujet de vous proposer ds la mesure de mes moyens bien sur, toute aide ou contribution que vous pourriez juger utile dans l’accomplissement de ce formidable travail.

avec mes remerciements renouvelés croyez ,cher monsieur en l’assurance de ma profonde consideration.
bien a vous

nicole Benayoun

Jeûne du 9 Av – Tisha beAv

1. Je conteste les suggestions de Masorti qui considère comme "manipulation de l’histoire" le fait que la tradition juive considère le 9 Av comme une date à laquelle nombre de tragédies ont accablé le peuple juif au cours de l’histoire (voir le calendrier publié par le Consistoire Consistoire Association de loi 1901. Organisme créé par Napoléon pour "surveiller" les juifs qui devaient obligatoirement en faire partie à l’époque. A réussi à regrouper toutes les tendances du judaïsme français jusqu’à la seconde guerre mondiale. Représente aujourd’hui une partie du judaïsme orthodoxe du fait de l’éclatement communautaire. Demeure néanmoins un symbole important. à ce sujet). Il s’agit d’une tradition millénaire et je ne vois pas pourquoi un judaïsme soi-disant "modernisé" désire modifier cette approche.
2. Je ne conçois pas non plus de quel droit Masorti propose des changements dans le texte de la prière "Consôle, O Dieu, les affligés de Sion et Jérusalem..." insérée dans l’office de l’après-midi (Min’hah) le jour du 9Av en vertu du principe talmudique selon lequel il est interdit de modifier le texte des prières établi par les Sages Sages Ce terme dans les textes juifs désigne en général les rabbins du Talmud (six premiers siècles de l’ère courante). On dira "les sages" ou "nos sages". C’est la traduction d’une expression hébraïque : "H’azal" qui veut dire "nos sages de mémoire bénie". que nous utilisons jusqu’à nos jours.

Jeûne du 9 Av – Tisha beAv

1. Je conteste les suggestions de Masorti qui considère comme "manipulation de l’histoire" le fait que la tradition juive considère le 9 Av comme une date à laquelle nombre de tragédies ont accablé le peuple juif au cours de l’histoire (voir le calendrier publié par le Consistoire Consistoire Association de loi 1901. Organisme créé par Napoléon pour "surveiller" les juifs qui devaient obligatoirement en faire partie à l’époque. A réussi à regrouper toutes les tendances du judaïsme français jusqu’à la seconde guerre mondiale. Représente aujourd’hui une partie du judaïsme orthodoxe du fait de l’éclatement communautaire. Demeure néanmoins un symbole important. à ce sujet). Il s’agit d’une tradition millénaire et je ne vois pas pourquoi un judaïsme soi-disant "modernisé" désire modifier cette approche.
2. Je ne conçois pas non plus de quel droit Masorti propose des changements dans le texte de la prière "Consôle, O Dieu, les affligés de Sion et Jérusalem..." insérée dans l’office de l’après-midi (Min’hah) le jour du 9Av en vertu du principe talmudique selon lequel il est interdit de modifier le texte des prières établi par les Sages Sages Ce terme dans les textes juifs désigne en général les rabbins du Talmud (six premiers siècles de l’ère courante). On dira "les sages" ou "nos sages". C’est la traduction d’une expression hébraïque : "H’azal" qui veut dire "nos sages de mémoire bénie". que nous utilisons jusqu’à nos jours.

Jeûne du 9 Av – Tisha beAv

Cher Mr,

Je pense que votre réaction est absolument ridicule ! Vous ne connaissez pas le courrant massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
 ! Instruisez-vous d’abord, ensuite relisez vos propos !!

Le courrant massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
représente une idéologie d’équilibriste (qui s’est déjà cassait la figure, mais là n’est pas le sujet) où l’on veut lier Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. et agnosticisme, tradition ancestrale et pseudo-modernisme. Cacher derrière un bouclier pseudo-universitaire qu’ils pensent représenter, il n’hésite pas à ridiculiser ce qui a de plus cher au judaïsme. Mais nombreux universitaires sérieux rigolent de cette démarche, assez populaire d’ailleurs chez les musulmans aujourd’hui (qui disent prouver scientifiquement que le coran est de nature divine) ce qui fait rire beaucoup de musulman sérieux .

Chez massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
tout est possible tant qu’on peut se positionner intellectuellement. On peut être officiellement « Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
homosexuel » on peut se réunir et discuter de la question débattre et voter peut-être…

Même si le débat peut souvent sembler poussé, le siège de celui-ci est bancale.

Si vous voulez débattre avec Mr Dalsaces, le sujet que vous soulevez est loin d’être un terrain fertile. Et bien que vous vous fichiez éperdument de mon conseil, je laisserai ce débat à des gens plus instruits et surtout plus malicieux. Car, oui, bien plus que son contenu, c’est la forme du débat qui fait le vainqueur. Et pour cela une certaine dose d’expérience ne vous fera pas de mal sinon vous risquez de vous y perdre.

Cordialement,

Ilan Taieb.

Jeûne du 9 Av – Tisha beAv

C’est à dire que dans le fond, nous sommes en deuil de ce que nous n’avons pas encore réussi à construire...

kol hakavod pour cet article sur le 9 Av : la formule ’deuil de ce que nous n’avons pas réussi à construire ’ , est tout a fait appropriée et pertinente.
j’ajouterai : ’deuil sur l’unité que nous n’avons toujours pas construite ... le chemin est encore long, trés long : il n’y a qu’à voir les réactions imbéciles et viscérales à tout ce qui ’nest pas conforme à un certain moule.
voir aussi le manque de pédagogie de bcp de cours d’une certaine tradition qui privilégie la pratique pointilleuse à la réflexion et au bon comportement ( ex travail des midots pdt le omer)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?