Accueil > Judaïsme > Parasha de la semaine > Le livre du Deutéronome - ספר דברים > עקב - Ekev - 46

Texte de la Parasha en français

Texte de la Parasha en français

Si vous écoutez ces lois, si vous les observez et les exécutez, alors, en récompense, le Seigneur ton Dieu te gardera l’alliance et l’affection qu’il a jurée à tes ancêtres.

Il t’aimera, te bénira et te multipliera, il bénira le fruit de tes entrailles et le fruit de ton sol, ton blé, ton vin, ton huile, le produit de ton gros bétail, le croit de tes moutons, sur la terre qu’il a juré à tes pères de te donner. Tu seras béni entre tous les peuples, il n’y aura, chez toi ni dans ton bétail, de mâle ou de femelle stérile. Le Seigneur écartera toute maladie de toi ; il ne t’infligera aucune des douloureuses plaies d’Egypte que tu connais, mais il en frappera ton ennemi. Tu dévoreras tous les peuples que le Seigneur ton Dieu te donne, tes yeux n’auront pas pitié d’eux, tu ne serviras point leurs dieux ce serait un piège pour toi.

N’ayez pas peur

Peut-être diras-tu en ton cœur : « Ces peuples sont plus nombreux que moi, comment parviendrai-je à les déposséder ? » Ne les crains pas, souviens- toi de ce qu’a fait le Seigneur ton Dieu à Pharaon et à toute l’Egypte, des grandes épreuves que tes yeux ont vues, des miracles et des prodiges, de la main forte et du bras étendu, par lesquels le Seigneur ton Dieu t’a délivré ainsi fera le Seigneur ton Dieu à tous les peuples que tu pourrais craindre. Et en outre, le Seigneur ton Dieu enverra contre eux le frelon jusqu’à ce que soient détruits les derniers survivants, ceux qui t’auront échappé. Ne tremble donc pas devant eux, car le Seigneur ton Dieu est au milieu de toi, Dieu grand et redoutable. Mais petit à petit le Seigneur ton Dieu chassera. Il ne te sera pas permis de les détruire trop vite, afin que les bêtes sauvages ne t’envahissent pas.

Le Herem - destruction de l’idolâtrie

Dieu mettra ces peuples à ta merci. Il répandra parmi eux un affolement général, jusqu’à leur destruction. Il livrera leur rois en ton pouvoir et tu effaceras leurs noms de sous les cieux. Personne ne te tiendra tête avant que tu ne les extermines.

Vous brûlerez leurs statues idolâtres au feu.

Ne cède pas à la tentation de garder l’or et l’argent qui se trouve sur ces statues. Que tu ne sois pas pris dans un piège mortel car il est répugnant à l’Eternel ton Dieu.

N’apporte aucune idole répugnante dans ta maison, cars tu pourrais devenir comme elle. Fuis-la à tout prix et considère-la absolument répugnante car elle est taboue !

La terre promise

8

Chaque commandement que je vous prescris aujourd’hui, vous observerez et vous mettrez en pratique, afin que vous viviez et que vous vous multipliiez, que vous entriez en possession du pays que le Seigneur a tiré à vos pères. Souviens-toi de tout le chemin que t’a fait parcourir le Seigneur ton Dieu pendant ces quarante années dans le désert, afin de te mortifier, de t’éprouver et de connaître le fond de ton cour : garderais-tu son commandement ou non ? Il t’a mortifié, il t’a affamé, il t’a nourri de la manne que vous ne connaissiez pas, ni toi ni tes pères, pour t’apprendre que l’homme ne vit pas de pain seulement, renais que l’homme de tout ce qui sort de la bouche du Seigneur. Ton vêtement ne s’est pas usé et tes pieds n’ont pas enflé pendant ces quarante années. Comprends en que le Seigneur ton Dieu te châtie comme un père châtie son fils et observe les commandements du Seigneur ton Dieu, allant dans ses voies et le craignant.

Car le Seigneur ton Dieu te conduit dans un bon pays, pays de torrents et de sources jaillissant de l’abîme, dans les vallées et les montagnes ; pays de froment, d’orge, de vigne, de figuiers et de grenadiers, pays d’oliviers oléagineux et de miel ; pays où tu mangeras le pain à discrétion, où tu ne manqueras de rien ; ce pays, ses pierres sont de fer, de ses montagnes tu extrairas le cuivre. Tu mangeras et tu seras rassasié et tu béniras le Seigneur ton Dieu pour ce bon pays qu’il t’a donné.

Rappel de l’Alliance

Garde-toi d’oublier le Seigneur ton Dieu en négligeant ses commandements, ses préceptes et ses lois que je te prescris aujourd’hui. Quand tu mangeras à satiété, quand tu construiras et habiteras de belles maisons, quand ton gros et ton menu bétail se multiplieront, que l’argent et l’or afflueront, quand s’accroîtra tout ce que tu posséderas : il se pourra que ton cœur s’élève et que tu oublies le Seigneur ton Dieu qui t’a fait sortir du pays d’Egypte, de la maison d’esclaves, qui t’a conduit dans le désert grand et redoutable - terre de serpents venimeux, de scorpions et de soif, terre sans eau - qui a fait jaillir pour toi l’eau de la roche de silex, qui, dans le désert, t’a nourri de manne que tes pères n’avaient point connue, afin de te mortifier et t’éprouver pour te rendre heureux.

Tu pourrais dire dans ton cœur : « C’est ma force et la vigueur de ma main qui m’ont conquis cette puissance ! » Mais souviens-toi que c’est le Seigneur ton Dieu qui te donne la force pour acquérir cette richesse, maintenant ainsi, comme aujourd’hui, l’alliance qu’il a jurée à tes pères. Mais si tu oublies le Seigneur ton Dieu, si tu suis d’autres dieux, si tu les sers et te prosternes devant eux, j’en témoigne aujourd’hui contre vous, et vous périrez. Vous périrez comme les peuples que le Seigneur anéantit devant vous pour n’avoir pas écouté la voix du Seigneur.

Peuple rebelle et sans mérites

9

Ecoute, Israël : Tu traverseras aujourd’hui le Jourdain pour prendre l’héritage de nations plus grandes et plus puissantes que toi, et des villes grandes, fortifiées jusqu’au ciel, un peuple grand et de haute taille, les fils d’Anak, que tu connais par ouï-dire. Qui résistera aux enfants d’Anak !

Sache aujourd’hui que c’est le Seigneur ton Dieu qui va passer devant toi, comme un feu dévorant, il les détruira et les humiliera devant toi ; tu les déposséderas et tu les feras périr rapidement, comme te l’a dit le Seigneur ton Dieu. Ne dis pas en ton cœur, lorsque le Seigneur ton Dieu les chassera devant toi, ne dis pas : « C’est pour mes mérites que le Seigneur mon Dieu m’a fait entrer en possession de cette terre » c’est à cause de la perversité de ces peuples que les Seigneur les chasse de devant toi.

Ce n’est pas en raison de tes mérites et de la droiture de ton cœur que tu entres en possession de leur terre, mais c’est à cause de la perversité de ces peuples que le Seigneur ton Dieu les chasse de devant toi, et afin de tenir la parole qu’il avait jurée à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob. Reconnais que ce n’est pas pour ton mérite que le Seigneur ton Dieu te donne ce bon pays en possession, car tu es un peuple à la nuque raide. Souviens-toi, n’oublie pas comment tu as irrité le Seigneur ton Dieu dans le désert : depuis le jour où tu es sorti du pays d’Egypte, jusqu’à notre arrivée à cet endroit, vous avez été rebelles au Seigneur.

Au Horeb, vous avez irrité le Seigneur, et le Seigneur était plein de colère, au point de songer à vous détruire. J’étais monté sur la montagne pour prendre les tables de pierre, les tables de l’alliance que le Seigneur avait contractée avec vous, et je restai sur la montagne, quarante jours et quarante nuits, sans manger de pain et sans boire d’eau. Et le Seigneur me donna les deux tables de pierre, écrites du doigt de Dieu, portant toutes les paroles que le Seigneur vous avait dites sur la montagne, du milieu. Du feu, le jour de l’assemblée.

C’est au bout de quarante jours et de quarante nuits, que le Seigneur me donna les deux tables de pierre, les tables de l’alliance. Et le Seigneur me dit : « Debout, descends vite, ton peuple que tu as fait sortir d’Egypte s’est perverti, ils se sont rapidement détournés de la voie que je leur avais prescrite et se sont fait une statut de métal fondu. »
Dieu me dit alors : « Je vois que ce peuple est un peuple opiniâtre. Mais laisse-moi, Je les anéantirai et j’effacerai leur nom de sous les cieux et je ferai de toi un peuple plus puissant et plus nombreux que lui. »

Je retournai et je descendis de la montagne, la montagne était toute en feu et j’avais dans mes mains les deux tables de l’alliance. Je regardai et je vis que vous aviez péché contre le Seigneur votre Dieu, vous vous étiez fait un veau de fonte, vous vous étiez rapidement détournés du chemin que le Seigneur vous avait prescrit. Je saisis alors les deux tables, je les jetai de mes mains et les brisai à vos yeux. Et je me jetai à terre devant le Seigneur comme la première fois, pendant quarante jours et quarante nuits, je ne mangeai pas de pain, je ne bus point d’eau, à cause de votre péché que vous aviez commis, faisant le mal aux yeux du Seigneur pour l’irriter. Car je craignais cette colère, ce courroux qui animait contre vous le Seigneur du désir de vous détruire ; et le Seigneur m’écouta cette fois encore. Contre Aaron aussi, le Seigneur était si violemment irrité qu’il voulait le faire périr. J’intercédai alors, aussi, en faveur d’Aaron. Quant à l’œuvre de votre péché, le veau que vous aviez fabriqué, je le pris et le brûlai au feu, le broyai jusqu’à ce qu’il fut réduit en poudre et jetai sa dans le torrent qui descend de la montagne. A Tabérah, à Massah et à Kibroth Hataavah, vous aviez irrité le Seigneur. Et lorsque le Seigneur vous a envoyés de Kadès-Barnea, disant « Montez prendre possession du pays que je vous ai donné », vous n’avez pas eu confiance en lui et vous n’avez point écouté sa voix. Vous avez été rebelles contre Dieu depuis le jour où je vous ai connus.

Je me prosternai devant le Seigneur, pendant quarante jours et quarante nuits je restai prosterné, car le Seigneur avait parlé de vous détruire. Je priai le Seigneur et je dis : « Seigneur Dieu, ne détruis pas ton peuple et ton héritage que tu as racheté par ta grandeur, que tu as fait sortir d’Egypte d’une main forte. Souviens-toi de tes serviteurs, Abraham, Isaac et Jacob, ne considère pas l’entêtement de ce peuple, sa perversité, son péché, pour qu’ils ne disent point, dans le pays dont tu nous a fait sortir : c’est parce qu’il lui était impossible de les mener dans le pays dont il leur avait parlé et qu’il les haïssait, qu’il les a fait sortir, pour les faire mourir dans le désert ! Et eux, ils sont pourtant ton peuple, ton héritage, ceux qui t’as fait sortir par ta grande force et par ton bras étendu. »

Les deuxièmes tables

10

En ce temps, le Seigneur me dit : « Taille deux tables de pierre comme les premières, monte vers moi sur la montagne, et fais-toi une arche de bois. Et j’écrirai sur les tables les paroles qui se trouvaient sur les premières que tu as brisées, et tu les mettras dans l’arche. »

Je fis une arche de bois d’acacia, je taillai deux tables de pierre comme les premières, je montai vers la montagne, les tables de pierre dans ma main. Il reproduisit sur les tables les premières inscriptions, les dix paroles que le Seigneur vous avait dites sur la montagne du milieu du feu, le jour de l’Assemblée. Et le Seigneur me les donna. Faisant demi-tour, je descendis de la montagne, je mis les tables dans l’arche que j’avais faite, elles y restèrent, comme le Seigneur me l’avait ordonné.

Route du désert

Les enfants d’Israël quittèrent Beéroth Benei Yaakan pour Mossérah ; là mourut Aaron, là il fut enterré ; Eléazar son fils lui succéda dans la prêtrise. Ils partirent de là à Goudgodah et de Goudgodah à Yotvatah, pays de cours d’eau. En ce temps-là, le Seigneur détacha la tribu de Lévi pour porter l’arche de l’alliance du Seigneur, pour se tenir devant le Seigneur, le servir et bénir en son nom, jusqu’à ce jour. Aussi le Lévite n’eut-il pas de part ni d’héritage avec ses frères, le Seigneur et son héritage, comme le Seigneur ton Dieu le lui dit.

Et moi, je m’étais tenu sur la montagne, comme la première fois, quarante jours et quarante nuits, et Dieu m’écouta, cette fois encore, le Seigneur ne voulait plus te détruire. Et le Seigneur me dit : « Lève-toi, en route, mets-toi à la tête du peuple pour aller occuper le pays que j’ai juré a leurs pères de leur donner. » Et maintenant, Israël, que te demande le Seigneur ton Dieu, sinon de craindre le Seigneur ton Dieu, d’aller dans toutes ses voies, de l’aimer et de le servir de tout ton cœur et de toute ton âme, d’observer les comman¬dements du Seigneur et ses lois que je t’ordonne aujourd’hui pour ton bien. Regarde, oui, c’est au Seigneur ton Dieu qu’appartiennent les cieux et les cieux des cieux, la terre et tout ce qu’elle renferme. Pourtant, c’est uniquement à tes pères que le Seigneur s’est attaché avec amour et il a choisi leur descendance après eux, vous-mêmes entre tous les peuples, comme en ce jour. Vous circoncirez donc le prépuce de votre cœur et vous ne raidirez plus votre nuque. Car le Seigneur votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, puissant et redoutable, qui ne fait exception de personne, Il est incorruptible. Il fait droit à l’orphelin et à la veuve, il aime l’étranger lui donnant pain et vêtement. Vous aimerez l’étranger car vous avez été étrangers au pays d’Egypte. Le Seigneur ton Dieu, tu le craindras et tu le suivras, tu t’attacheras à lui et c’est par son nom que tu jureras. Il est ta louange et il est ton Dieu : il a accompli pour toi ces grandes et terribles choses que tes yeux ont vues. C’est au nombre de soixante-dix âmes que tes pères descendirent en Egypte et maintenant le Seigneur ton Dieu t’a rendu aussi nombreux que les étoiles des cieux.

11

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, tu garderas en observance ses lois, ses préceptes et ses commandements. Reconnaissez en ce jour - vous, car vos enfants ne l’ont pas su et ne l’ont pas vu- la leçon du Seigneur votre Dieu, sa grandeur, sa main puissante, son bras étendu, ses signes, les actions qu’il a accomplies au milieu de l’Egypte, contre Pharaon, roi d’Egypte et tout son pays. Ce qu’il a fait à l’armée égyptienne, à ses chevaux et à ses chars, les engloutissant dans la mer des joncs, lorsqu’ils vous poursuivaient, et comment le Seigneur les a détruits jusqu’aujourd’hui. Ce qu’il a fait pour vous dans le désert, jusqu’à ce que vous arriviez en cet endroit. Ce qu’il a fait a Datan et Aviram, fils d’Eliab, fils de Ruben, lorsque la Terre ouvrit sa bouche et les engloutit, eux, leurs maisons et leurs tentes, tous les biens qui se trouvaient à leurs pieds, du milieu de tout Israël. Ce sont vos yeux qui ont vu toute la grande oeuvre que le Seigneur a accomplie. Vous observerez toute la loi que je vous prescris aujourd’hui, afin que vous soyez forts et que vous veniez occuper le pays où vous allez passer pour en prendre possession. Et afin que vous prolongiez vos jours sur la terre que le Seigneur a juré à vos pères de leur donner ainsi qu’à leur postérité, un pays ruisselant de lait et de miel. Car le pays où tu vas entrer pour en prendre possession n’est pas comme le pays d’Egypte dont vous êtes sortis, où tu jetais ta semence et tu arrosais avec le pied, comme un jardin potager. Mais le pays où vous allez passer pour en prendre possession est un pays de montagnes et de vallées, à la pluie du ciel il s’abreuve - un pays dont le Seigneur ton Dieu prend soin : sur lui, les yeux du Seigneur ton Dieu sont fixes constamment depuis le début jusqu’à la fin de l’année.

Suite du Shema Shema
Chema
Profession de foi du judaïsme proclamée deux fois par jour matin et soir et affirmant l’unité divine et le devoir d’aimer Dieu, d’étudier la Tora, la transmettre et appliquer ses commandements.

Si vous prêtez soigneusement attention à mes commandements, que je vous prescrits aujourd’hui, si vous aimez l’Eternel, votre Dieu, de tout votre cœur et de toute votre âme : Je te donnerai les pluies d’automne et de printemps dans votre terre en leur temps, si bien que tu obtiendras une moisson abondante de blé, d’huile et de vin. Je ferai pousser du fourrage dans tes champs pour ton bétail ; tu mangeras et tu seras rassasié. Prenez garde à ce que votre cœur ne soit pas tenté de se détourner et que vous serviez d’autres Dieux. Le Seigneur s’enflammerait contre vous, il fermerait les cieux, il n’y aurait plus de pluie et la terre ne donnerait plus sa récolte, et vous disparaîtriez bientôt du bon pays que le Seigneur vous donne. Mettez ces paroles, que je vous dis, dans votre cœur et dans votre âme, attachez-les comme signe à votre main, et qu’elles soient un fronteau entre vos yeux. Vous les enseignerez à vos fils, pour parler d’elles assis dans ta maison, marchant sur le chemin, en te couchant et en te levant. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes : afin que se multiplient vos jours et ceux de vos enfants sur la terre que le Seigneur a juré à vos pères de leur donner, comme les jours des cieux sur la terre.

Promesse de puissance

Si vraiment vous observez toute cette loi que je vous prescris aujourd’hui d’accomplir, d’aimer le Seigneur votre Dieu, d’aller en toutes ces voies et de vous attacher a lui alors le Seigneur chassera tous ces peuples devant vous et vous déposséderez des nations plus grandes et plus puissantes que vous. Tout endroit que foulera la plante de vos pieds vous appartiendra, depuis le désert, le Liban, depuis le fleuve, le fleuve Euphrate, jusqu’à la mer lointaine s’étendra votre territoire. Aucun homme ne vous résistera, le Seigneur votre Dieu répandra votre crainte et votre frayeur sur tout le pays que vous vous foulerez, comme il vous l’a dit.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?