Accueil > Le mouvement Massorti > Massorti francophone > Communauté Massorti Marseille - Judaïca

Présentation Judaïca à Marseille

Présentation Judaïca à Marseille

Les Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
sont maintenant présents à Marseille. Judaïca vient de rejoindre le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, voilà son histoire

Judaïca est née d’un groupe d’amis et d’un Sefer Torah qui ne vivait plus depuis cinquante ans.

Ce groupe fidèle au judaïsme ne se retrouvait plus dans l’orthodoxie Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
traditionnelle du fait notament de son dogmatisme. Pourtant, les « copains de Jean-Pierre et Hélène » étaient tous attachés à la tradition, aux airs de là-bas, se référant aux valeurs traditionnelles, et surtout avec une foi indestructible. Tous rêvaient d’une synagogue ouverte, respirant la joie où l’on pouvait prier en famille.

Au tout début, les offices, « comme ils pouvaient », « comme ils savaient » se déroulaient chez les uns et les autres. Et puis, le besoin d’un Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
Torah s’est fait sentir : le judaïsme sans transmission est-il concevable ?

Il y eut une assemblée constituante, une salle dans un hôtel-Judaïca était née ; premier jour.

Le groupe s’est structuré, la poignée de copains s’est étoffée. Les premiers statuts ont été déposés à la préfecture et le nom de Judaïca s’est imposé comme regroupant toutes les activités liées au Judaïsme.

Une synagogue était inoccupée, celle de l’hôpital. Le rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
saisissant l’occasion de la faire vivre l’a prêtée, des malades, ravis de l’aubaine, se mêlaient aux fidèles. Il y eut les premiers kiddouchim institués. D’abord juste deux halot et un peu de vin, puis l’habitude de « prendre un verre » après l’office s’est imposée. Tantôt l’un tantôt l’autre arrivait avec les bras chargés.

Les enfants du Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
Torah étaient priés d’être discrets et même les plus turbulents avaient appris à chuchoter.

Il y eut des pressions, des menaces de sanction…et la synagogue est retournée au silence. Judaïca était sur le pavé ; deuxième jour.

Les agences faisaient des refus polis, les propriétaires des moues embarrassées… en fait personne ne voulait d’un locataire au nom si encombrant, qui se promettait d’être aussi bruyant.

Les visites succédaient aux déceptions ; fallait-il changer de nom ? Pendant ce temps les enfants s’entassaient chez Hélène et Jean-Pierre.

Il y eut un miracle, une villa vouée à la démolition avec un jardin somptueux et un généreux mécène pour la mettre à disposition ; troisième jour.

Les adhérents virent que cela était bon ils devinrent plus nombreux.
Il fallait trouver une orientation claire. Le conseil d’administration naturellement s’orienta vers le monde libéral. Certains étaient choqués, d’autres ravis. Les discussions allaient bon train, minyane égalitaire, téfilines au féminin…Mais le cap était fixé, Judaïca restait traditionnelle dans sa forme mais progressiste dans son approche. Plus les officiants progressaient plus le français régressait. Un rite propre était en train de s’établir. Du rite libéral il y avait certaines intonations ashkénazes et, des grands parents, certaines mélodies retrouvées. Mais toujours la même convivialité et la même fraternité.

Il y eut des Bnot Mitsvah, il y eut des Bné Mitsvah ; quatrième jour.

Les fêtes se succédaient : des cabanes, des sedarim, des repas shabbatiques, des joies, des peines, des arrivées, des départs … la routine d’une communauté juive. Mais avec toujours l’accueil et la chaleur. Puis le coup de massue est arrivé…plus personne pour diriger les offices solennels de Tichri Tishri
Tichri
7ème mois du calendrier juif. Le 1er et 2 : Rosh Hashana, nouvel an juif. Le 10 : Kippour. Le 15 - 22 Soukot. Le 23 : Shemini Atseret. Signe : balance.
. Judaïca a su relever le défi (un chofar, quelques cd, des heures de travail, des souvenirs à réactiver, un kahal à redynamiser).

Le mot libéral n’était plus approprié, il a fallu chercher une tendance, un courant plus adapté. Des coups de fil, des emails, des débats d’idées, des consultations de sites, des lectures de documentation. La décision fut prise : le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
s’est imposé comme une évidence. Une première visite à Nice et à Aix, des contacts avec le Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Yeshaya Dalsace lançaient le processus d’entrée de Judaïca dans la grande famille.

Il y eut un autre Roch Roch
Rosh
Roch - Rabbi Acher ben Yehiel (Achkenaze et Espagne, 1250 - 1327) : il fut un important décisionnaire dont la particularité fut d’intégrer les traditions sefarades et achkenazes. Il est l’auteur de Piskei ha-Roch, de commentaires sur le Talmud* et de nombreux responsa. Rosh veut dire tête en hébreu.
Hachana, il y eut un autre Kippour ; cinquième jour.

Le moment attendu mais tant redouté est arrivé, il a fallu quitter la villa et s’installer dans un local vierge. Tout était à refaire…déménager, concevoir, agencer, décorer. Aujourd’hui, la communauté est bien installée, l’endroit est clair, fonctionnel et très agréable. Il permet les diverses activités programmées et peut se moduler en fonction de l’assistance.

Judaïca a enfin un lieu et envisager un avenir stable et pérenne. La visite du Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Haïm Weiner et d’une délégation de Nice venaient concrétiser le projet Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
.

Il y eut un congrès, il y eut un Bet Din pour approuver la filiation de Judaïca à Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
 ; sixième jour.

Voila, en quelques lignes, tracée la Genèse de Judaïca. Depuis cinq ans une poignée de pionniers construit une véritable synagogue et un centre culturel modernes tentant un compromis difficile entre modernité et tradition. Judaïca se veut ouverte à tous les Juifs qui ne se reconnaissent plus (ou ne sont plus reconnus) dans les instances traditionnelles. Il reste à faire connaître plus largement une communauté qui incarne une troisième voie entre l’orthodoxie Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
et le libéralisme, qui ne juge pas les parcours des uns et des autres. Avec l’aide de tous, déjà de nombreuses familles (une centaine) ont été sauvées d’une assimilation définitive. De nombreux enfants ont pu « faire leur Bar Mitsvah » ramenant, ainsi, au sein du Am Israël des familles en cours de déjudaïsation.

Avec un rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
-référent, des locaux, un talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
Torah moderne et ouvert, Judaïca nettement orienté Sépharade, a une carte maîtresse à jouer dans la région marseillaise où nombre de Juifs ne fréquentent aucun lieu de culte, sans pour autant avoir coupé complètement leurs racines et renoncé à leur identité.

Après la Genèse, l’équipe de Judaïca n’a pas le droit au repos, il y a encore beaucoup à faire : conforter ce qui a été construit, assurer l’avenir et créer de nouvelles activités attractives.

Le mouvement Massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
-France peut compter sur un pôle fort dans le Sud, complétant ainsi un triangle géographique composé des communautés d’Aix et Nice.

Tout cela n’aura été possible que par la volonté d’un couple Jean-Pierre et Hélène Nataf auxquels il convient de rendre hommage.

71 av de hambourg 13008 Marseille

Tel : 06.22.25.36.95

Horaires Offices :

Vendredi soir : 19h00

Samedi matin : 10h00

Site internet

http://judaica.marseille.free.fr/in...

Vous pouvez vous abonner à notre newsletter en nous contactant, exemplaire en exemple en pdf binistis@yahoo.fr

Messages

Présentation Judaïca à Marseille

Merci d’avoir rendu hommage à Hélène et Jean Pierre NATAF, ils ont agit avec amour et entêtement ils le méritent vraiment

Grâce à eux le Sefer Thora a pu avoir une nouvelle vie

Régine

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?