Accueil > Judaïsme > Parasha de la semaine > Livre de l’Exode - ספר שמות > פקודי Pekoudey - Comptes - 23

Le texte de la Parasha Pekoudey en français

Le texte de la Parasha Pekoudey en français

Exode 38.21 - 40.38 -

Telle est la distribution du tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
, résidence du Statut, comme elle fut établie par l’ordre de Moïse

 ; tâche confiée aux Lévites, sous la direction d’Ithamar, fils d’Aaron le pontife.

Beçalel, fils d’Our, fils de Hour, de la tribu de Juda, exécuta donc tout ce que l’Eternel avait ordonné à Moïse, secondé par Oholiab, fils d’Ahisama, de la tribu de Dan, artisan et artiste, brodeur en étoffes d’azur, de pourpre, d’écarlate et de fin lin.

Comptes publics

Tout l’or employé à cette œuvre, aux diverses parties de l’œuvre sainte, cet or, produit de l’offrande, se monta à vingt-neuf kikkar, plus sept cent trente sicles, selon le poids du sanctuaire.

L’argent, produit du dénombrement de la communauté, fut de cent kikkar, plus mille sept cent soixante-quinze siècles, au poids du sanctuaire : à un béka par tête, soit un demi sicle au poids du sanctuaire, pour tous ceux qui firent partie du dénombrement, depuis l’âge de vingt ans et au-dessus, au nombre de six cent trois mille cinq cent cinquante.

Or, les cent kikkar d’argent servirent à fondre les socles du sanctuaire et les socles du voile pour les cent socles cent kikkar, un kikkar par socle.

Quant aux mille sept cent soixante quinze sicles, on en fit les crochets des piliers, la garniture de leurs chapiteaux et leurs tringles.

Le cuivre qu’on avait offert se monta à soixante-dix kikkar, plus deux mille quatre cents sicles. On en fit les socles de l’entrée de la Tente d’assignation, l’autel de cuivre ainsi que son grillage de cuivre, et tous les ustensiles de cet autel ; les socles au pourtour du parvis, ceux de l’entrée du parvis ; toutes les chevilles du tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
et toutes celles du parvis, tout autour.

Fabrication des vêtements des cohanim Cohen
cohanim
Prêtre de la tribu de Lévi qui servaient dans le Temple de Jérusalem. Privilège héréditaire transmis de père en fils depuis Aaron, frère de Moïse.
De nos jours le Cohen n’a plus qu’un rôle honorifique dans le judaïsme.

39

Des étoffes d’azur, de pourpre et d’écarlate, on fit des tapis d’emballage pour le service des choses saintes ; puis on fit le saint costume d’Aaron, ainsi que l’Éternel l’avait prescrit à Moïse.

On confectionna l’éphod, en or, azur, pourpre, écarlate et lin retors. On laminait des lingots d’or, puis on y coupait des fils qu’on entremêlait aux fils d’azur, à ceux de pourpre, d’écarlate et de fin lin, en façon de damassé. On y adapta des épaulières d’attache, par lesquelles ses deux extrémités se trouvèrent jointes.

La ceinture servant à le fixer faisait partie de son tissu, était ouvragée de même : or, azur, pourpre, écarlate et lin retors, comme l’Éternel l’avait prescrit à Moïse.

On mit en œuvre les pierres de choham, qu’on enchâssa dans des chatons d’or et où l’on grava, comme on grave un sceau, les noms des fils d’Israël.

On les ajusta sur les épaulières de l’éphod, comme pierres de souvenir pour les Israélites, ainsi que l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

Puis on confectionna le pectoral damassé à la façon de l’éphod ; en or, azur, pourpre, écarlate et lin retors.

Ce pectoral était carré, on l’avait plié en deux ; ainsi plié, il avait un empan de long et un empan de large.

On y enchâssa quatre rangées de pierreries. Sur une rangée un rubis, une topaze et une émeraude, première rangée ; deuxième rangée : un nofek, un saphir et un diamant ; troisième rangée : un lécheur, un chebô et un ahlama ; quatrième rangée : une tartessienne, un choham et un jaspe.

Quant à leur sertissure, elles furent enchâssées dans des chatons d’or.

Ces pierres portant les noms des fils d’Israël, étaient douze selon ces mêmes noms ; on y avait gravé comme sur un sceau, chacune par son nom, les douze tribus.

On prépara, pour le pectoral, des chaînettes cordonnées, forme de torsade, en or pur ; puis on fit deux chatons d’or et deux anneaux d’or.

On plaça ces deux anneaux aux deux coins du pectoral ; on passa les deux torsades d’or dans les deux anneaux sur les coins du pectoral, et les deux extrémités de chaque torsade, on les fixa sur deux chatons, les appliquant aux épaulières de l’éphod du côté de la face.

On fit aussi deux anneaux d’or, qu’on plaça aux deux coins du pectoral, sur le bord intérieur faisant face à l’éphod ; et l’on fit deux autres anneaux d’or, qu’on fixa aux deux épaulières de l’éphod, par en bas, au côté extérieur, à l’endroit de l’attache, au-dessus de la ceinture de l’éphod.

On assujettit le pectoral en joignant ses anneaux à ceux de l’éphod par un cordon d’azur, afin que le pectoral fût maintenu sur la ceinture de l’éphod et n’y vacillât point, ainsi que l’Éternel l’avait prescrit à Moïse.

Ensuite on fit la robe de l’éphod selon l’art du tisserand, toute en étoffe d’azur. L’ouverture de la robe était infléchie comme celle d’une cotte de mailles, et garnie d’un ourlet tout autour, afin de ne pas se déchirer.

On disposa, au bas de la robe, des grenades d’azur, de pourpre et d’écarlate, à brins retors ; et l’on fit des clochettes d’or pur, et l’on entremêla les clochettes aux grenades, au bas de la robe, tout autour, entre les grenades : une clochette, puis une grenade ; une clochette, puis une grenade, au bord de la robe, tout autour, pour le saint ministère, ainsi que l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

On confectionna les tuniques en fin lin, selon l’art du tisserand, pour Aaron et pour ses fils ; et la tiare en fin lin, de même que les turbans pour coiffure ; et les caleçons de toile, en lin retors ; et l’écharpe, en lin retors, azur, pourpre et écarlate, ouvragé de broderie, ainsi que l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

On exécuta la plaque, diadème sacré, en or pur, et l’on y traça cette inscription gravée comme sur un sceau : " CONSACRÉ AU SEIGNEUR ".
On y fixa un ruban d’azur, qui devait passer sur la tiare, vers le sommet, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

Fin de l’ouvrage

Ainsi fut terminé tout le travail du tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
de la Tente d’assignation ; les Israélites l’avaient exécuté en agissant, de tout point, selon ce que l’Éternel avait enjoint à Moïse.

Alors on apporta à Moïse le tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
et le pavillon avec toutes leurs pièces : agrafes, solives, traverses, piliers et socles ; sa la couverture de peaux de bélier teintes en rouge, la couverture de peaux de Tahach, et le voile protecteur ; l’arche du Statut avec ses barres, et le propitiatoire ; la table avec toutes ses pièces, et les pains de proposition ; le candélabre d’or pur, avec ses lampes tout arrangées et tous ses ustensiles ; l’huile du luminaire ; l’autel d’or, l’huile d’onction et le parfum aromatique ; le rideau d’entrée de la Tente ; l’autel de cuivre avec son grillage de cuivre, ses barres et tous ses ustensiles ; la cuve avec son support ; les toiles du parvis, ses piliers et, ses socles ; le rideau formant la porté du parvis, ainsi que ses cordages et ses chevilles, enfin tous les ustensiles nécessaires au tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
dé la Tente d’assignation ; les tapis d’emballage pour le service des choses saintes ; les vêtements sacrés d’Aaron le pontife, et les vêtements sacerdotaux de ses fils.

Exactement comme le Seigneur l’avait commandé à Moïse, ainsi les Israélites avaient accompli toute la tâche. Moïse examina tout le travail : or ils l’avaient exécuté conformément aux prescriptions du Seigneur.

Et Moïse les bénit.

Projet d’inauguration

40

L’Eternel parla à Moïse en ces termes :" A l’époque du premier mois, le premier jour du mois, tu érigeras le tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
de la Tente d’assignation.

Tu y déposeras l’arche du Statut, et tu abriteras cette arche au moyen du voile.

Tu introduiras la table, et tu en disposeras l’appareil ; tu introduiras le candélabre, et tu en allumeras les lampes.

Tu installeras l’autel d’or, destiné à l’encensement, devant l’arche du Statut, puis tu mettras le rideau d’entrée devant le tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
.

Tu installeras l’autel de l’holocauste devant l’entrée du tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
de la Tente d’assignation.

Tu mettras la cuve entre la Tente d’assignation et l’autel et tu l’empliras d’eau.

Tu dresseras le parvis tout autour, et tu poseras le rideau-portière du parvis.

Puis tu prendras l’huile d’onction, pour oindre le tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
et tout son contenu ; tu le consacreras ainsi que toutes ses pièces, et il deviendra chose sacrée.

Tu en oindras l’autel de l’holocauste et tous ses ustensiles ; tu consacreras ainsi cet autel, et il deviendra éminemment saint.

Tu en oindras la cuve et son support, et tu les consacreras.

Alors tu feras avancer Aaron et ses fils à l’entrée de la Tente d’assignation, et tu les feras baigner.

Tu revêtiras Aaron du saint costume ; tu l’oindras et le consacreras à mon ministère. Puis tu feras approcher ses fils, et tu les vêtiras de leurs tuniques.

Tu les oindras, ainsi que tu auras oint leur père, et ils deviendront mes ministres ; et ainsi leur sera conféré le privilège d’un sacerdoce perpétuel, pour toutes leurs générations.

Inauguration du Mishkane

Moïse obéit : tout ce que l’Éternel lui avait prescrit, il s’y conforma.

Ce fut au premier mois de la deuxième année, au premier jour du mois, que fut érigé le Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
. Moïse dressa d’abord le tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
 ; il en posa les socles, en planta les solives, en fixa les traverses, en érigea les piliers ; il étendit le pavillon sur le tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
, et posa sur le pavillon sa couverture supérieure, ainsi que l’Éternel le lui avait ordonné.

Il prit ensuite le Statut qu’il déposa dans l’arche ; il appliqua les barres à l’arche, plaça le propitiatoire par-dessus ; introduisit l’arche dans le Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
, et suspendit le voile protecteur pour abriter l’arche du Statut, comme l’Éternel le lui avait ordonné.

Il plaça la table dans la Tente d’assignation vers le flanc nord du Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
, en dehors, du voile, et y disposa l’appareil des pains devant le Seigneur, comme celui-ci le lui avait ordonné.

Il posa le candélabre dans la Tente d’assignation, en face de la table ; au flanc méridional du Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
, et alluma les lampes devant le Seigneur, comme celui-ci le lui avait ordonné.

Il établit l’autel d’or dans la Tente d’assignation, devant le voile, et y fit l’encensement aromatique, comme le Seigneur lui avait prescrit.

Puis il fixa le rideau d’entrée du Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
 ; et l’autel aux holocaustes, il le dressa à l’entrée du tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
de la Tente d’assignation. Il y offrit l’holocauste et l’oblation, comme le lui avait prescrit le Seigneur.

Il installa la cuve entre la Tente d’assignation et l’autel, et y mit de l’eau pour les ablutions. Moïse, Aaron et ses fils devaient s’y laver les mains et les pieds. C’est en entrant dans la Tente d’assignation ou quand ils s’approchaient de l’autel, qu’ils devaient faire ces ablutions, ainsi que le Seigneur l’avait prescrit à Moise.

Il dressa le parvis autour du Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
et de l’autel, il posa le rideau-portière du parvis ; et ainsi Moïse termina sa tâche.

La shekhina Shekhina
Chekhina
"Présence divine", concept mystique qui cherche à expliquer une possibilité de rapprochement entre la face divine du monde et sa face matérielle. L’exil de la Shekhina symbolise une perte de sens et d’harmonie, son retour une possibilité de réparation et de paix harmonieuse.

Alors la nuée enveloppa la Tente d’assignation, et la majesté du Seigneur remplit le Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
.

Et Moïse ne put pénétrer dans la Tente d’assignation, parce que la nuée reposait au sommet et que la majesté divine remplissait le Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
.

Lorsque la nuée se retirait de dessus le tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
, les enfants d’Israël quittaient constamment leur station, et tant que la nuée ne se retirait pas, ils ne décampaient point jusqu’à l’instant où elle se retirait.

Car une nuée divine couvrait le Tabernacle Mishkan
Michkan
Tabernacle
Temple portatif et provisoire fabriqué dans le désert après la sortie d’Egypte. Les règles concernant sa construction et son fonctionnement occupent une grande part de la Tora. Il symbolise la construction d’un microcosme spirituel et rituel idéal, modèle des Temples à venir. Il sert de base aux lois du shabbat et d’autres règles du judaïsme. Certains chercheurs pensent qu’il n’a jamais existé mais serait une espèce de construction utopique représentant la possibilité (elle même utopique) d’une relation permanente entre le divin et l’humain.
durant le jour, et un feu y brillait la nuit, aux yeux de toute la maison d’Israël, dans toutes leurs stations.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?