Accueil > Judaïsme > Halakha (Loi juive) > Halakha et actualité

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Analyse et contradiction -

Un nouveau scandale agite Israël et creuse un peu plus le fossé entre les diverses composantes de la société qui a décidemment bien du mal à trouver un réel consensus sur des valeurs communes et un projet commun sur le long terme pour un Etat à la fois juif et démocratique. Analyse et mise au point par le rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Yeshaya Dalsace :

Analyse appel à ne pas louer

A) Les faits :

Début décembre 2010, plusieurs dizaines de rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
de diverses localités israéliennes, c’est à dire des fonctionnaires de l’Etat, ont émis une « opinion rabbinique » interdisant sous peine de punition de louer ou de vendre un bien immobilier à un non juif. En voici un extrait :

« La Tora interdit de vendre à un étranger une maison ou un champ de la terre d’Israël. Quiconque vend ou loue un appartement à des non-Juifs dans un quartier où vivent des Juifs cause un grand tort à ses voisins, vu que le mode de vie des non-Juifs est différent de celui des Juifs, qu’ils nous persécutent et viennent s’immiscer dans notre existence. Les voisins et connaissances [d’un juif qui vend ou loue à un arabe] doivent prendre leurs distances de lui, s’abstenir de faire des affaires avec lui, lui refuser à la synagogue le droit de monter lire la Tora et l’ostraciser d’autres façons similaires jusqu’à ce qu’il revienne sur cet acte néfaste. »

Une opinion rabbinique de ce genre n’a pas force de loi pour l’Etat et n’oblige que ceux qui écoutent ces rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
municipaux, mais elle est susceptible d’être appliquée dans plusieurs synagogues locales.

Les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
signataires sont entre autres : Shlomo Aviner (bien connu du public francophone), Yaakov Yossef (le fils du Rav Ovadia Yossef Ovadia Yossef
Ovadiah Yossef
Ancien Grand Rabbin d’Israël, décisionnaire rabbinique de grande renommée et leader spirituel du parti politique israélien séfarade et religieux Shass. Le grand public le connait par ses déclarations pour le moins maladroites ou son action politique à la tête d’un parti politique fondamentaliste, mais son immense œuvre de Possek indépendant et courageux fait de lui un remarquable rabbin.
), Yaakov Edelstein de Ramat Hasharon, Haim Pinto d’Ashdod, Rabbi Dov Lior de Kiryat Arba, Rabbi David Abuhazeira de Yavne, Rabbi David Bar-Chen de Sderot et bien d’autres rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
municipaux.

Ces rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
ont été suivis par de nombreux rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
qui ont ajouté leur signature, on arriverait ainsi à près de trois cents signataires. D’autres ont été réticents à signer, mais pour des motifs qui ne sont pas toujours très clairs. D’autres rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
par contre ont franchement protesté et dénoncé vivement cette initiative. Quant aux deux « Grands rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
d’Israël » officiels, ils ont gardé prudemment le silence sur toute cette affaire…

Un appel un peu similaire avait été émis il y a quelques années par les autorités du monde haredi Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
, les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Kanievski, Steinman, Karlitz, en étaient signataires : « Notre opinion, opinion de Tora, est qu’il est interdit de vendre un terrain ou une maison sur la terre d’Israël à un non-juif, quand bien même il ne serait pas païen, ou à un ismaélite, cela même en cas de perte financière ou de besoin urgent… » A l’époque, cela n’avait pas fait grand bruit et les signataires n’étaient pas fonctionnaires de l’Etat.

Les réactions

Le manifeste des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
municipaux a déclenché les protestations des Arabes israéliens, principale cible de cette initiative vite qualifiée de raciste, ainsi que d’une partie de la majorité juive laïque et il y eut plusieurs manifestations pour dénoncer cet appel.

Le premier ministre, Benyamin Netanyahou, le président, Shimon Pérès, et le président de la Knesset, Reuven Rivlin (Likoud), ont fermement condamné le manifeste, estimant qu’elle s’opposait à la fois aux principes démocratiques qui sont aux fondements de l’Etat d’Israël et aux valeurs du judaïsme. Le ministre sans portefeuille Benny Begin, fils de l’ex-premier ministre Menahem Begin, bien que d’extrême droite, a dénoncé « une initiative déplorable qui porte atteinte à une minorité ».

Le mémorial de la Shoa Yad Vashem a également répondu officiellement à cette initiative, dans un communiqué : « C’est un coup sévère porté à nos valeurs fondamentales en qualité de Juifs et d’êtres humains dans un Etat démocratique. Les expériences passées nous ont appris l’importance et la fragilité des valeurs de coexistence. »

Cet appel rabbinique a également été condamné par l’association des survivants de la Shoa, dont le président a déclaré qu’elle lui rappelait des « souvenirs des nazis jetant les Juifs hors de leurs appartements afin de créer des ghettos ».

La Shoa a été également évoquée par le très influent rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
ultra-orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
, Aaron Leib Steinman, 96 ans, l’un des chefs du parti haredi Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
Deguel Hatora, qui se demande « ce qu’il se passerait si un appel similaire était donné à Berlin contre l’allocation de logement aux Juifs » et rappelle qu’il ne faut pas « provoquer ». (Mais il faut noter que ce même rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
avait signé un appel similaire il y a quelques années).

L’appel rabbinique a ainsi été critiqué d’une façon ou d’une autre par un grand nombre de rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
. Yehuda Gilad, rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
d’un kibboutz, s’est dit « honteux en tant que juif pieux » à cause de cette lettre.

De son côté le mouvement massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
israélien a émis une décision halakhique par la voix du rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Golinkin affirmant que cette interdiction de louer à des non-Juifs ne tenait pas sur le plan halakhique. Dans la diaspora américaine, des centaines de rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
(très majoritairement massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
ou reform) ont dénoncé l’appel des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
nationalistes israéliens et ont commencé à signer un contre-appel.

Ceux qui soutiennent cet appel parlent d’ « autodéfense », de « situation de guerre », de nécessité de tout faire pour bloquer les Arabes israéliens qu’ils considèrent a priori comme des ennemis.

Inutile de dire que l’appel en question a fait les titres de biens des journaux et sites internet de par le monde…

B) Analyse du problème :

Si cette question soulève un tollé, c’est que l’enjeu symbolique est très fort et mérite examen.

1- L’enjeu politique

La peur démographique

La motivation des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
interdisant de louer à des Arabes (le terme de « non-Juifs » ne trompe personne et tout le monde sait qui est réellement visé) relève d’une crainte qui va grandissant en Israël face au poids démographique des Arabes israéliens (20 % aujourd’hui de la population et bientôt beaucoup plus du fait de la forte natalité dans ce secteur).

D’après leurs déclarations ces rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
craignent des mariages mixtes entre Juifs et Arabes et soupçonnent certains Arabes de vouloir acheter des biens juifs afin de prendre peu à peu le contrôle de quartiers juifs. Ces craintes sont peut-être nourries de paranoïa et montent en épingle des phénomènes marginaux, mais elles existent bien et sont partagées par une grande part de la population juive israélienne (44%) qui n’est pas choquée outre mesure par cet appel.

Les deux populations, les Juifs et les Arabes citoyens israéliens, ont vécu jusqu’ici dans des agglomérations totalement séparées ou dans des quartiers différents. Même dans les villes dites « mixtes », comme Haïfa, Jaffa ou Ako, les populations vivent côte à côte, chacun dans son quartier, mais en fait ne se mélangent que très peu. En ce sens, la crainte des « mariages mixtes » est très exagérée et les relations mixtes entre Juifs et Arabes sont plutôt rares en Israël et posent quantités de problèmes aux couples concernés. Le problème ne saurait justifier cet appel.

Certains milieux juifs orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
israéliens ont récemment mis en avant la problématique des mariages mixtes avec des Arabes en exploitant cyniquement quelques cas douloureux de femmes juives prises au piège d’un tel mariage qui a mal tourné pour en faire une généralité et mettre en garde contre de telles unions. On fait même circuler l’accusation du « complot », les Arabes feraient exprès de venir séduire des jeunes filles juives pour affaiblir l’Etat, ce serait une « intifada silencieuse » (comme le titrait un journal communautaire marseillais il y a peu). Outre le ridicule de l’accusation, il s’agit bien ici de stigmatiser des relations amoureuses interethniques et de démoniser une population entière sans aucune preuve à l’appui. On est donc bien dans une rhétorique raciste.

On oublie surtout que des unions mixtes entre Arabes et Juifs se passent aussi très bien et que bien des unions entre Juifs sont de véritables catastrophes. Le fort pourcentage de femmes battues et même assassinées par leur mari dans des couples juifs israéliens, y compris dans des milieux traditionnalistes et même très religieux, devrait nous ramener à la réalité et un peu plus de modestie. Un rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
doit bien entendu souhaiter ne pas voir se multiplier les unions mixtes qui sont un problème pour le judaïsme, mais il ne peut employer n’importe quel argument pour cela et surtout pas celui du racisme.

De plus, chaque personne adulte dans un Etat démocratique doit être libre de se marier avec la personne de son choix. On peut éduquer, ce que les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
doivent faire auprès de leur public, mais on ne peut s’immiscer dans la vie privée de personnes adultes, quand bien même leur choix ne nous plaît pas.

La place des Arabes israéliens

La population arabe israélienne se trouve depuis 1949 (fin des combats de la guerre d’indépendance), dans une situation difficile. Ils sont palestiniens d’identité, mais ont toujours joué le jeu d’une intégration dans l’Etat d’Israël dont ils sont pleinement citoyens. Cependant, cette citoyenneté ne les mène pas vers une authentique égalité avec les citoyens juifs. Les inégalités à différents niveaux restent jusqu’à aujourd’hui criantes. Les Arabes israéliens demeurent confinés à des postes subalternes et dans des zones géographiques et des secteurs sociaux assez définis. Si de leur point de vue les plaies du passé encore douloureuses tendent à lentement se cicatriser, la situation présente n’est pas un gage de parfaite intégration. Ils se savent citoyens de seconde zone et du fait du conflit, ils se sentent tout naturellement solidaires de leurs cousins palestiniens des territoires. On ne peut donc nier que l’Etat d’Israël doit faire face à un problème très délicat avec une forte minorité de sa population qui est de plus en passe, d’après certaines projections démographiques, de devenir dans quelques décennies de poids quasi égal à celui de la population juive. Un tel problème ne peut être traité sans la plus grande prudence et on ne peut jeter de l’huile sur le feu sans réfléchir.

Mais cette population arabe n’est pas homogène, elle se divise entre musulmans et chrétiens ; certains musulmans sont travaillés par du fondamentalisme islamique, comme dans la zone d’Umm al Fahm, au bord de la ligne verte, d’autres Arabes musulmans sont au contraire très laïcs et fortement occidentalisés. Les Druzes de Galilée (9 % des Arabes israéliens) ont une religion à part, ils sont d’une grande loyauté envers Israël depuis le départ et servent dans l’armée (en beaucoup plus fort pourcentage que les Juifs !) mais subissent malgré cela la discrimination au logement et à l’embauche à la sortie de leur service militaire volontaire. La minorité arabe chrétienne (9% des Arabes israéliens) a de son côté tout intérêt au maintien d’un Etat d’Israël fort qui la protège contre la montée de l’islamisme et la multiplication des persécutions antichrétiennes qui minent le monde arabe actuel.

On ne peut donc mettre toute cette population arabe dans un même groupe et faire d’amalgame.

Les difficultés sociales que vivent encore aujourd’hui les Druzes malgré le fort prix du sang payé à l’Etat d’Israël depuis sa création, montrent bien combien la société israélienne a du mal à intégrer en profondeur sa forte minorité arabe même lorsque celle-ci est parfaitement loyale.

Or le véritable enjeu est là. L’Etat d’Israël va-t-il parvenir à maintenir et améliorer un processus d’intégration difficile de sa population arabe, ou va-t-il au contraire laisser se creuser un fossé entre les deux grandes composantes de sa population, les Juifs et les Arabes ? Il semble évident que l’Etat d’Israël ne pourra éternellement laisser en veilleuse ce problème et devra, à terme, revoir sa politique intérieure pour offrir un véritable projet commun à tous ses citoyens. Ce fut d’ailleurs une des conclusions de la commission d’enquête après les émeutes de Galilée en l’an 2000.

De leur côté, les Juifs sont travaillés par une crainte grandissante d’être un jour une faible majorité de la population dans le pays (à l’intérieur de la ligne verte) et de voir des régions entières, la Galilée et le Néguev, devenir dès aujourd’hui des zones à majorité arabe.

La montée dans la population juive d’un puissant radicalisme religieux inconnu auparavant, les plaies terribles laissées par le terrorisme palestinien, notamment celui de la deuxième intifada qui a tué des centaines d’israéliens dans des dizaines d’attentats suicides, les déceptions vis-à-vis du processus de paix, les frasques et déclarations provocatrices de certains députés arabes de la Knesset, et enfin les défilés haineux de musulmans de par le monde hurlant leur volonté d’exterminer Israël, nourrissent une rancœur et une méfiance vis-à-vis des Arabes en général. Ce sentiment de crainte est en partie justifié, mais il nourrit à son tour préjugés et amalgames. Une bonne partie de la population juive, notamment chez les jeunes, exprime de plus en plus ouvertement des sentiments racistes et xénophobes à l’encontre des Arabes, y compris israéliens.

Les Arabes israéliens n’ont pas participé aux attentats de la deuxième intifada, sauf une ou deux exceptions révélatrices d’une brèche dans la position de cette population. Mais une partie de la population juive a tôt fait de faire l’amalgame et nourrit assez logiquement une méfiance vis-à-vis de gens que l’on sait naturellement sympathisants de la cause palestinienne. Comme toujours, la haine nourrit la haine. L’engrenage de la rancœur est si difficile à enrayer et plus encore à faire reculer qu’il ne peut que continuer à alimenter le ressentiment.

La population israélienne, aussi bien juive qu’arabe, n’a pas donc pas gagné en homogénéité et se trouve plus que jamais divisée par des conflits sociaux et ethnico-religieux susceptibles de mener à de fortes tensions internes, voire un jour à une implosion.

Si ce fossé va en se creusant, on risque de voir un jour une partie de la population arabe israélienne se soulever et brandir le flambeau d’une révolte pour obtenir des droits et le respect qui n’auront pas été obtenus de façon pacifique ou pour tout simplement rejeter l’autorité d’un Etat dans lequel ils ne se reconnaitraient pas. Une telle révolte, dont on a vu une amorce en octobre 2000 où des manifestations ont été réprimées très durement (à balles réelles) faisant 12 morts parmi les manifestants Arabes israéliens, serait une véritable catastrophe pour l’Etat et risquerait de se terminer en bain de sang laissant des cicatrices indélébiles entre deux populations censées vivre ensemble en bonne harmonie.

On risque donc dans le long terme une balkanisation de l’Etat d’Israël qui ne devrait sa survie au sein même des frontières de 1967, que par une sévère répression contre une grosse part de sa population civile et citoyenne. Sur le plus long terme, une telle situation ne sera pas tenable. Certains rêvent de ce scénario qui verrait enfin apparaître les conditions d’en finir une bonne fois (comme si cela était possible !) avec la minorité non-juive de l’Etat, c’est notamment le cas des radicaux messianiques, le Hamas musulman d’un côté et les juifs adeptes du Goush Emounim de l’autre. Chacun nourrit ses propres rêves apocalyptiques qui pour toute personne un peu sensée ne peuvent être que cauchemars.

Dans un tel scénario de balkanisation, il est même envisageable que la population arabe de Galilée revendique un jour le détachement de cette région, le précédent du Kosovo pouvant servir d’exemple. On voit mal alors comment l’Etat d’Israël parviendra à résoudre pacifiquement un tel bourbier.

Si au contraire, l’Etat d’Israël parvient à avancer dans le processus de paix régional, à effacer les inégalités et la rancœur de ses propres citoyens Arabes et à garder intacte la loyauté de ceux qui comme les Druzes l’ont fidèlement servi, il peut espérer échapper au cercle vicieux de la violence. Mais ce processus n’ira pas sans quelques sérieuses concessions et en ce qui concerne notre sujet, sans le fait d’accepter de dire clairement que la grosse minorité arabe, dès lors qu’elle est loyale, fait bien partie de ce pays et y a les mêmes droits et devoirs que les Juifs.

Ce processus intégratif qui fut toujours la politique officielle mais sans réalisations spectaculaires n’est pas simple, mais les solutions alternatives font froid dans le dos et tout le monde aurait beaucoup à y perdre. Bien entendu, une telle intégration obligera à repenser à terme une partie de la rhétorique sioniste étatique afin de laisser une place véritable aux Arabes israéliens dans le discours officiel de l’Etat. Un tel virage idéologique est impensable pour les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
nationalistes qui feront tout pour continuer à envisager la situation en termes de conflit insoluble et ne chercheront jamais à établir des points de convergence entre les différentes composantes de la population.

La lettre des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
, loin d’être un simple appel « moral » dans le souci de la « vertu » de quelques hypothétiques jeunes filles juives de Safed, soulève donc bien un problème politique majeur et cherche clairement à jeter de l’huile sur un feu qui couve.

Cette lettre émanant de rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
en vue et fonctionnaires de l’Etat constitue un camouflet humiliant à la figure de la population arabe du pays. Elle fait clairement comprendre que ces Arabes ne sont qu’une minorité tolérée et que leurs droits seront toujours soumis à l’intérêt des Juifs.

Cette lettre creuse le fossé déjà existant, met volontairement le doigt là où cela fait mal et ne peut que faire monter un peu plus la tension. D’où les réactions et critiques au plus haut niveau de l’Etat dont les dirigeants lucides savent très bien les risques d’une pareille politique.

2- L’enjeu démocratique

Mais cette lettre pose un autre problème politique, pas moins préoccupant et crucial que celui de la bonne intégration de la minorité arabe, celui de la montée en puissance d’une composante juive antidémocratique dans le pays. Le professeur Leibowitz, dès les années 1970, avait mis en garde contre cette évolution qu’il qualifiait de « fascisante ». A son époque, cela ne représentait pas grand-chose, ce n’est plus le cas aujourd’hui et les appels passés de Leibowitz montrent la lucidité et la grandeur du personnage.

Une grosse minorité juive, travaillée par un radicalisme religieux, nationaliste pour le Goush Emounim, simplement intégriste pour les Haredim Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
, rejette aujourd’hui la démocratie comme modèle politique, quand bien même cette démocratie leur permet actuellement d’avoir un grand nombre de députés et de profiter très largement des juteux jeux de coalitions gouvernementales. Pour la plupart de ces gens-là, la démocratie n’est en rien une valeur et en aucun cas le modèle à suivre elle devra un jour être remplacée par une théocratie. Pour eux, la différence entre Juifs et non-Juifs est une différence de nature et de droits.

Pour les plus nationalistes, un Etat démocratique offrant trop de droits à la minorité arabe ou faisant des concessions territoriales dans le cadre d’un processus de paix, est un régime à abattre. Yitzhak Rabin l’a payé de sa vie et la démocratie israélienne ne s’en est toujours pas vraiment remise. De façon peu surprenante, certains des noms de rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
évoqués comme éventuels instigateurs au moment de l’assassinat d’Yitzhak Rabin se retrouvent en bas de page de notre « pétition rabbinique » 15 ans plus tard…

Il s’agit donc bien toujours du même bras de fer entre Juifs radicaux et l’Etat démocratique. Le drame dans cette histoire est que l’Etat ne réagit pas et n’a toujours pas fait le grand ménage nécessaire dans les rangs des fonctionnaires du rabbinat d’Etat. Aucune sanction n’a été prise, aucune subvention n’a été coupée. Au contraire, l’Etat subventionne et nourrit le cheval de Troie qui rêve de le voir basculer dans un régime autoritaire.

Que peut devenir un Etat démocratique lorsqu’une forte minorité influente ne souhaite que la fin de la démocratie ? Cette minorité augmente pour des raisons démographiques et d’éducation. Le pourcentage de religieux nationalistes à des postes clés est de plus en plus important, notamment au sein de l’armée. Par ailleurs, la part d’enfants élevés dans le système ultra religieux indépendant (haredi Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
) est très forte et représentera d’ici peu une majorité des élèves Juifs en classe de CP ! C’est inquiétant, sachant que l’éducation qu’ils reçoivent ne leur apprend qu’à respecter leurs rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
, ne les prépare en rien à une vie professionnelle normale et ne leur donne que mépris pour tout ce que représente l’Etat d’Israël démocratique actuel ou pour tout ce qui n’est pas juif.

Il est impossible que l’Etat continue éternellement à laisser se développer une telle situation financée de façon absurde par les deniers publics, sans en payer un jour le prix interne.

L’enjeu politique soulevé par cette lettre est peut-être symbolique, mais il touche à des fondements de l’Etat et remet en cause une part de son avenir, en tout cas comme Etat démocratique. Il faut donc regarder lucidement la réalité et traiter les problèmes avant qu’il ne soit trop tard.

3- La question de l’éthique juive :

Cet appel soulève enfin une question de fond pour le judaïsme comme système religieux, la question éthique d’un éventuel « racisme religieux ». Le Judaïsme comme système spirituel est-il raciste ? A priori non et on pourrait apporter bien des citations pour le montrer.

Cependant, par plusieurs de ses modes de fonctionnement, notamment la différence systématique qui est faite par la tradition entre Juifs et non-Juifs, le judaïsme peut facilement nourrir un sentiment de défiance et même d’hostilité vis-à vis de l’autre. Cette défiance est pondérée par quantité de textes appelant au respect et à la fraternité humaine, mais cette défiance demeure sous-jacente et peut être facilement mise en exergue par ceux qui y voient un intérêt politique et du coup un certain judaïsme radical a beau jeu de nourrir une pensée xénophobe sur la base de sources traditionnelles isolées.

Nous n’allons pas développer ici la question du rapport complexe que le judaïsme entretient avec le monde non-juif à travers sa longue histoire, mais le moins qu’on puisse dire est que c’est un rapport ambigu, avec ici ou là des marques d’opposition qui s’expliquent en partie par le contexte historique du développement de la pensée juive.

Le judaïsme, même si ce n’est pas son essence et sa tendance générale, est donc capable de produire une pensée hostile envers l’extérieur sur la base de certains de ses textes et concepts.

La question n’est donc pas celle de la légitimité textuelle d’un éventuel racisme juif, mais celle du choix de l’orientation spirituelle, halakhique et éthique du judaïsme au 21e siècle. La partie moderniste du judaïsme contemporain (orthodoxie Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
moderne, massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, reform, renewal…) a pris clairement le parti d’un judaïsme humaniste ouvert sur le monde, en dialogue actif avec les autres cultures et religions. Mais d’autres courants plus radicaux et conservateurs ne sont absolument pas d’accord avec ce point de vue humaniste. Par la nature des choses, plus on pénètre dans l’orthodoxie Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
stricte avec toutes les nuances possibles de radicalité, plus on prône un judaïsme centré sur lui-même et exclusif, et moins l’ouverture à l’autre devient possible. Ce principe se retrouve sur bien des sujets.

La plupart des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
et haredim Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
israéliens sont dans le fond d’accord qu’il ne faut pas louer à des non-Juifs et éviter toute promiscuité avec ceux-ci, mais certains sont plus prudents que d’autres et l’expriment autrement. On a vu par exemple des appels de rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
ultra-orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
de Bnei Brak incitant à ne pas louer de logements à des noirs africains réfugiés ou immigrés en Israël. Même les Juifs de couleur (Juifs d’origine éthiopienne, noirs convertis, Juifs d’origine indienne et autres) ont à subir un certain ostracisme. C’est peut-être absurde et contraire à l’esprit général du judaïsme autrement ouvert, mais c’est un fait douloureux qui soulève régulièrement des tensions au sein même du judaïsme pratiquant. Ce problème se retrouve même entre ashkénazes et séfarades et le refus d’élèves séfarades dans des écoles ashkénazes a fait récemment les gros titres... Aussi, dès qu’il s’agit de non-Juifs, ce « racisme » ne peut se révéler que plus fort.

Le racisme au sens commun et large consiste à attribuer à un groupe défini des caractères et des aptitudes automatiques qui seraient dus à l’appartenance à ce groupe. Si dans notre cas, il s’agissait de demander aux propriétaires de se soucier de la moralité de leurs locataires, il pourrait y avoir justification éthique et halakhique d’y prêter attention par souci de responsabilité vis-à-vis du voisinage. Mais cela s’appliquerait autant aux Juifs qu’aux autres et il s’agirait d’une position éthiquement tout à fait justifiable. Mais il s’agit ici de la défiance vis-à-vis d’un groupe donné sans tenir compte des qualités des individus, niés dans leur spécificité et ramenés à leur seule qualité de Juifs et d’Arabes ! Comme si cela suffisait à tout dire de quelqu’un. Cela correspond bien en effet à certains textes de la tradition juive qui ont tendance à ranger les individus dans des groupes définis et les traiter sous cette seule étiquette, d’autres textes affirmant bien entendu le contraire.

On entend souvent répondre qu’en face les Arabes musulmans ne font pas mieux et qu’ils sont prêts à menacer de mort et à exécuter ceux des Palestiniens qui vendraient de la terre aux Juifs. On se souvient par ailleurs des terribles scènes de lynchage à l’égard de Juifs égarés dans des agglomérations palestiniennes.

Mais l’argument du primitivisme brutal et de la rhétorique barbare de certains groupes musulmans radicaux ne saurait faire une généralité et surtout ne saurait présenter un modèle pour un Judaïsme qu’on peut espérer plus avancé que cela.

L’influence négative de l’islam radical d’une part et du conflit politique de l’autre sur une grande part du judaïsme orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
israélien représente un des problèmes de l’évolution vers le radicalisme d’une partie du judaïsme contemporain. De notre point de vue, notre capacité à rester civilisés dans un contexte propice à la haine et aux appels démagogiques représente un défi essentiel pour le judaïsme israélien.

Le poids de l’histoire et de l’expérience juive devrait également peser dans la balance. Comment ne pas ressentir les terribles échos que ces déclarations soulèvent comme l’a fait remarquer le très orthodoxe Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
Rav Steinman ? On a l’impression que pour ces rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
signataires, on n’apprendrait de l’histoire que l’exemple du pire et le fait d’employer un langage « fascisant » ne semble pas particulièrement dérangeant.

Comment oublier que l’histoire juive commence avec le récit de l’esclavage et de l’extermination des enfants mâles considérés comme dangereux car trop nombreux aux yeux de la majorité égyptienne ? (Exode chap.1)

La position des Haredim Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
est différente de celle des signataires, ils sont a priori contre cet appel et le rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Eliachiv (à la tête du monde haredi Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
litvak) a déclaré avec ironie : « il faudrait retirer le stylo à certains rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
 »… Mais ces mêmes haredim Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
, Eliachiv au premier chef, n’ont pas fait un contre-appel autorisant la location d’appartements aux Arabes ; ils ont juste déploré le caractère public et provocateur de l’appel, nuance importante.

Cela correspond parfaitement à leur mentalité qui consiste à penser les problèmes du judaïsme et de la société de la façon la plus classique, c’est-à-dire en pensant en termes exiliques que les Juifs, en tant que minorité vulnérable, doivent maintenir un profil bas et ne pas provoquer les non-Juifs. L’appel public à ne pas louer aux Arabes est une provocation à l’encontre d’un groupe potentiellement dangereux ce qui est contraire à l’esprit haredi Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
. Par contre l’appel à ne pas louer à des Africains immigrés ne pose pas tant problème.

La position des haredim Haredim
Haredi
"Craignant [Dieu]" Fondamentalisme juif apparu au 19ème siècle en réaction contre la modernité. Toute nouveauté est à rejeter, en tout cas suspecte, sinon sur des détails techniques. Les Haredim sont assionistes, parfois radicalement antisionistes. Le reste du monde juif, y compris orthodoxe, est considéré comme déviant, à convertir ou à combattre. Pour s’en protéger, on évite au maximum le contact avec le monde extérieur. Ce fondamentalisme est rarement violent physiquement. Il existe pas mal de nuances et ce n’est pas un monde homogène. Ce monde ne manque pas de personnalités intéressantes et maintient une belle flamme de l’étude juive traditionnelle.
critiquant l’appel n’est pas motivée par des considérations éthiques et ne cherche en rien à défendre une vision plus ouverte à l’autre du judaïsme, mais par des considérations tactiques appelant à la prudence… Le problème éthique demeure donc et on pourrait espérer une autre position de la part d’autorités religieuses aussi importantes que le Rav Eliachiv.

L’enjeu est donc de taille pour le judaïsme également. Sommes-nous capables d’avoir une religion évoluée et humaniste comme l’affirment les mouvements juifs modernistes ou devons nous demeurer bloqués dans des modes de fonctionnement médiévaux selon lesquels rien de bon ne peut sortir de l’autre et en conséquence chercher à établir et maintenir une séparation stricte et protectrice laquelle ne peut mener, dans le contexte politique du proche Orient, qu’à la violence et à la confrontation avec les autres ? Le judaïsme religieux est-il forcément un archaïsme ou est-il capable de présenter aux Juifs et au monde un projet spirituel d’avenir capable d’ouvrir des perspectives nouvelles dans un monde en pleine évolution, engagé dans un processus de globalisation et de melting-pot grandissant ? C’est un débat de fond qui agite et sépare les différentes branches du judaïsme contemporain.

Des centaines de rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
israéliens signataires ou « prêts à signer » l’appel à ne pas louer à des non-Juifs montrent par là l’aspect régressif et fermé de leur vision du judaïsme dans laquelle la nostalgie du ghetto protecteur joue un rôle évident. Il y a ici une ironie de l’histoire à voir des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
ultra-sionistes prôner un retour au ghetto, mais notre histoire n’en est plus à ce genre d’absurdités près…

C) La question halakhique :

Il nous reste à présenter le problème halakhique posé par ces rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
.
Cette réponse s’appuie sur la Teshouva Teshouva
Teshouvot
Responsum
Responsa
Décision halakhique d’un rabbin, certaines ont été écrites et compilées et servent de jurisprudence.
du rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
David Golinkin avec quelques légères modifications (voir Responsa Teshouva
Teshouvot
Responsum
Responsa
Décision halakhique d’un rabbin, certaines ont été écrites et compilées et servent de jurisprudence.
in a Moment Vol. 5, No. 2 Décembre 2010)

1- Point de merci :

Un des principaux arguments des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
signataires est basé sur le passage du Deutéronome chapitre 7 :

« 1 Lorsque l’Éternel, ton Dieu, t’aura fait entrer dans le pays où tu te rends pour le conquérir ; quand il aura écarté de devant toi ces nombreuses peuplades, le Héthéen, le Ghirgachéen, l’Amorréen, le Cananéen, le Phérézéen, le Hévéen et le Jébuséen, sept peuplades plus nombreuses et plus puissantes que toi ; 2 quand l’Éternel, ton Dieu, te les aura livrés et que tu les auras vaincus, tu les frapperas d’anathème. Point de pacte avec eux, point de merci pour eux ! 3 Ne t’allie avec aucun d’eux : ta fille, ne la donne pas à son fils, et sa fille, n’en fais pas l’épouse du tien ! »

Tout d’abord il faut signaler l’aspect problématique d’un tel passage, appelant à l’élimination de la population cananéenne. Il fait partie des passages les plus controversés dans la Tora pour le lecteur contemporain et vouloir l’utiliser à des fins concrètes dans la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. pose de sérieuses questions.

Cependant l’expression « lo teh’anem » « point de merci pour eux » est effectivement exploitée par le Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
Avoda Zara 20a dans le sens de « Ne leur donne pas d’appui sur la terre ». Le contexte historique de ce texte talmudique était la perte de souveraineté des Juifs sur la terre d’Israël dans un empire romain nouvellement christianisé et persécuteur des Juifs. Plusieurs textes classiques expriment cette idée d’interdit de vendre un terrain d’Erets Israël à un non-juif. (Voir : Tossafot Tossafot Rabbins médiévaux (12ème-14ème siècle) du nord de la France, Angleterre et Allemagne. Elèves de l’école fondée par Rashi. Très importants commentateurs du Talmud qui cherchent à harmoniser celui-ci et résoudre les apparentes contradictions. sur Yevamot 23a hahou ; le Ba"H sur le Tour Hoshen Mishpat 249 ; au 19e siècle le Natsiv Natsiv Rabbi Naphtali Tsvi Yehouda Berlin (1817-1893) dirigea la célèbre Yeshiva lituanienne de Volojine dans Meishiv Davar, Kuntress Dvar Hashemitah, fol. 58a ; au 20e siècle le Hazon Ish Shvi’it 24, 3). Tous ces textes sont écrits hors d’Israël et à une période d’exil où la question n’est alors que théorique.

Mais de nombreux poskim (décisionnaires de Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. ) sont de l’avis que l’interdit de vendre du terrain d’Israël ne concerne que les païens véritables et donc pas les non-juifs d’aujourd’hui et encore moins les musulmans. Cela du fait que la suite du texte du Deutéronome chapitre 7 dit : « 4 Car il détacherait ton fils de moi, et ils adoreraient des divinités étrangères,… ». Ce qui ne saurait s’appliquer aux musulmans et aux monothéistes en général. Le Grand Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
d’Israël Yitzhak Isaac Halevi Herzog autorisa donc de telles ventes en son temps.

(Voir Responsa Teshouva
Teshouvot
Responsum
Responsa
Décision halakhique d’un rabbin, certaines ont été écrites et compilées et servent de jurisprudence.
du Rashba, Partie I, No. 8 ; le Meiri Meiri
Meïri
Hameiri
Rabbi Menachem Meiri, 13ème siècle, Perpignan. Célèbre pour son commentaire du Talmud " Beit Habekhira" et son ouverture rationaliste ainsi que ses excellents rapports avec les chrétiens.
sur Avodah Zarah 20a ; R. Baruch Halevi Epstein, Torah Temimah sur Deut. Deut. Abréviation désignant le livre du Deutéronome, 5ème de la Tora. 7:2 ; R. Abraham Isaac Hacohen Kook Kook Abraham Isaac Kook (1865-1935). Né en Lituanie, fut Grand Rabbin du Yishouv en Erets Israël. Adepte du Sionisme religieux et son maître à penser, il va en orienter l’idéologie dans un sens messianique. A laissé de nombreux écrits et commentaires dans une prose mythique et poétique. , Responsa Teshouva
Teshouvot
Responsum
Responsa
Décision halakhique d’un rabbin, certaines ont été écrites et compilées et servent de jurisprudence.
Mishpat Kohen, No. 63 ; R. Zvi Pesah Frank, Sefer Kerem Tziyon, Part 3, p. 13 ; R. Ovadiah Yosef, Torah Shebea’l Peh 15 [5733], pp. 31-32.)

(Sur l’autorisation explicite de vendre à des musulmans voir R. Raphael Meyouhass, Mizbah Adamah, Salonique, 1777, fol. 12b ; mais surtout les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
israéliens très concrètement confrontés au problème : Rav Kook Kook Abraham Isaac Kook (1865-1935). Né en Lituanie, fut Grand Rabbin du Yishouv en Erets Israël. Adepte du Sionisme religieux et son maître à penser, il va en orienter l’idéologie dans un sens messianique. A laissé de nombreux écrits et commentaires dans une prose mythique et poétique. et le rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Frank référencés plus haut ; R. Yitzhak Isaac Halevi Herzog, Tehumin 2 [5741], pp. 169-179 ; R. Shaul Yisraeli, Amud Hayemini, No. 12, paragraphe 3 ; et R. Ovadiah Yosef, Torah Shebe’al Peh 21 (5740), p. 14) ainsi que Torah Shebea’l Peh 15 [5733], pp. 31-32 et dans Tehumin 10 [5749], pp. 37-38.)

2- Sanctifier le Nom de Dieu :

Le Lévitique 22.32 déclare : « Ne déshonorez point mon saint nom, afin que je sois sanctifié au milieu des enfants d’Israël, moi, l’Éternel, qui vous sanctifie ». C’est sur ce verset que s’appuie le principe de la « sanctification du Nom », c’est-à-dire la conduite exemplaire des Juifs qui doivent offrir un modèle positif et honorable pour le judaïsme. Maimonide Maimonide
Rambam
Maïmonide
Moshe ben Maimon, Rabbin, médecin, philosophe et halakhiste. 1138 Cordoue - 1204 Fostat. L’une des plus grandes figures de la pensée juive incarnant un rationalisme aristotélicien. Son apport essentiel consiste en une conciliation de la science et de la religion qu’il expose dans son "Guide des perplexes" et une systématisation de la Halakha qu’il expose dans son code "Mishné Tora". Très contesté de son vivant, son œuvre fut même vouée à l’anathème par certains rabbins. Précurseur de la modernité juive. Une référence incontournable.
applique cela en particulier aux rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
responsables de donner l’exemple (Hilkhot Yesodei Hatorah 5:11).

Il est facile de comprendre la « profanation du Nom » que provoque cet appel, non seulement aux yeux des Arabes israéliens, mais également du monde entier. Le sionisme a tout fait pour donner une image positive et pour lutter contre l’idée scandaleuse (adoptée un temps par l’ONU) que le sionisme devait être associé au racisme et voilà qu’on démontre que c’est bien le cas ! Ces rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
font un tort considérable à l’Etat d’Israël ainsi qu’au judaïsme et donnent de l’eau au moulin de ses détracteurs. Ils profanent de toute évidence l’interdit majeur de H’iloul Hashem, de la « profanation du Nom ».

3- Prévenir l’animosité :

La Eiva, l’animosité entre Juifs et non-juifs, doit être évitée à tout prix. En s’appuyant sur cet impératif, nos sages Sages Ce terme dans les textes juifs désigne en général les rabbins du Talmud (six premiers siècles de l’ère courante). On dira "les sages" ou "nos sages". C’est la traduction d’une expression hébraïque : "H’azal" qui veut dire "nos sages de mémoire bénie". ont autorisé des quantités d’actions a priori interdites. En ce qui concerne notre sujet, même si un rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
pense qu’une telle vente est interdite a priori, il ne devrait pas appliquer l’interdit a posteriori du fait de l’hostilité provoquée. Il est évident que cette déclaration encourage l’hostilité et met éventuellement en danger la vie et la sécurité de certains Juifs qui auront peut-être à subir l’animosité ainsi provoquée.

4- Les chemins de paix :

Darkey shalom, le but de la paix, est également un principe important de la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. . Dans l’antiquité, durant la période talmudique, Juifs, chrétiens et païens vivaient côte à côte dans de nombreuses agglomérations d’Israël. Le Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
Guittin 61a donne une liste de choses à faire par souci de paix envers les non-juifs (y compris païens) comme les nourrir, soigner les malades, enterrer les morts… Cela pourrait très bien s’appliquer au fait de louer un appartement… même si notre cas n’est pas explicitement cité dans le Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
, l’état d’esprit demeure clair et devrait inspirer ce genre de décisions.

5- Ce qui est haïssable à tes yeux ne le fais pas aux autres :

C’est par cette célèbre formule que Rabbi Hillel résume toute la Tora (Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
Shabbat 31a). L’histoire juive est pleine de récits d’expulsions, d’interdictions de séjour, de restrictions sur la possession de biens immobiliers. Nous connaissons trop bien la détestable impression d’être un paria et un citoyen de seconde zone. De telles interdictions ont existé à différents degrés en pays de chrétienté et d’islam et ont été particulièrement fortes sous le nazisme : comment pourrions-nous donc chercher à faire aujourd’hui de même envers une partie des citoyens de l’Etat d’Israël ? Une telle conduite contredit tout simplement l’essence même de la Tora d’après Hillel et représente une insulte à l’expérience juive.

6- Amour de l’étranger :

Lévitique 19.33-34 : « Si un étranger vient séjourner avec toi, dans votre pays, ne le molestez point. Il sera pour vous comme un de vos compatriotes, l’étranger qui séjourne avec vous, et tu l’aimeras comme toi-même, car vous avez été étrangers dans le pays d’Egypte je suis l’Éternel votre Dieu. »

Certains décisionnaires discutent pour définir le champ d’application de cette règle et pour savoir qui est considéré juridiquement comme « guer » (étranger). Quoi qu’il en soit l’état d’esprit de cette règle est clair et devrait inspirer notre débat.

Il faut faire remarquer que dans le cas des Arabes israéliens, contrairement aux immigrés africains ou asiatiques venus récemment en Israël en tant qu’étrangers résidants, il ne s’agit pas à proprement parler d’étrangers dans la mesure où l’on parle d’une population autochtone qui du point de vue de l’histoire a des droits qui doivent être pris en compte. C’est nous, Juifs, qui sommes venus séjourner parmi eux sur notre terre historique et non eux qui sont venus séjourner parmi nous. Nous nous devons donc d’un certain point de vue symbolique un respect mutuel d’étrangers, nous le sommes pour eux comme ils le sont pour nous, et chacun doit donc cultiver l’estime de l’autre et non le mépris.

7- Respect de la loi israélienne :

L’appel de ces rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
est une violation flagrante de la loi israélienne établissant une égalité de droits entre tous ses citoyens. En faisant un tel appel, ces rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
sont dans l’illégalité vis-à-vis des fondements législatifs de l’Etat démocratique d’Israël : en enfreignant la loi de l’Etat, ils enfreignent la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. .

En effet, la loi civile de l’Etat n’est pas à percevoir comme un corps étranger tout juste tolérable et éventuellement méprisable, elle est une part intégrante de la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. contemporaine dans la mesure où elle a force de loi au sens halakhique du terme.

En effet, selon l’adage talmudique « dina d’malkhouta dina », « la loi du pays est la loi » (Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
Nedarim 28a et autres), un Juif doit respecter la loi du pays où il se trouve. Avec le sionisme et la création de l’Etat d’Israël beaucoup de rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
ont considéré que ce principe s’appliquait à l’Etat d’Israël et ont donc donné une valeur religieuse au respect de la loi laïque de l’Etat (Voir Entziklopedia Talmoudit, vol. 7, colonnes. 307-308).

Par ailleurs, durant l’histoire juive, les communautés étaient souvent dirigées par un Kahal, une assemblée de notables plus ou moins démocratiquement élus sur la base du Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
Bava Batra 8b (cf. Menahem Elon, Jewish Law : History, Sources, Principles, Philadelphia and Jerusalem, 1994, Chapitre 19 ; Ephraim Kanarfogel, Proceedings of the American Academy of Jewish Research 58 (1992), pp. 71-106). Les décisions du Kahal avaient force de loi. On peut très bien considérer que l’autorité de l’Etat relève de celle du Kahal.

Les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
Abraham Isaac Kook Kook Abraham Isaac Kook (1865-1935). Né en Lituanie, fut Grand Rabbin du Yishouv en Erets Israël. Adepte du Sionisme religieux et son maître à penser, il va en orienter l’idéologie dans un sens messianique. A laissé de nombreux écrits et commentaires dans une prose mythique et poétique. et Shaul Yisraeli ont par ailleurs émis l’avis que l’Etat moderne d’Israël a même le statut halakhique de « royauté » (malkhout) et aurait donc la même autorité que celle des rois bibliques.
(Responsa Teshouva
Teshouvot
Responsum
Responsa
Décision halakhique d’un rabbin, certaines ont été écrites et compilées et servent de jurisprudence.
Mishpat Kohen, Jérusalem, 1984, No. 144, pp. 337-338, et Amud Hayemini, Tel Aviv, 1965, Part I, Nos. 7, 9).

D’après tous ces arguments, il est clair que l’autorité de l’Etat ne peut être défiée du point de vue de la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. sans un argumentaire très solide et des raisons majeures, ce qui n’est pas ici le cas.

8- L’argument du bon sens :

Le célèbre recueil de loi, le Shoulkhan Aroukh Shoulkhan Aroukh Un des grands codes de la loi juive, compilation faite par Yossef Karo (16ème siècle) qui y résume le Tour. Yossef Karo a voulu rendre accessible à tous la Loi. Ouvrage de référence mais discuté, notamment par le Rama dans des gloses ajoutées au texte même. Yossef Karo est également l’auteur du Beit Yossef, sa plus grande œuvre plus difficile d’accès. , comporte quatre parties « quatre colonnes ». On fait parfois ce jeu de mot ne manquant pas de profondeur qu’il existerait une cinquième partie, une cinquième colonne non écrite mais bien présente et dont il faut tenir compte dans toute décision de Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme.  : celle du bon sens. Ce bon sens manque singulièrement dans la lettre de ces rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
.

Conclusion halakhique :

Il est donc autorisé de louer ou vendre une habitation ou un terrain à un non-juif en Israël. Si des problèmes de démographie se posent dans certaines régions ou si des questions de voisinage se posaient, ils doivent être réglés par l’éducation sioniste et le dialogue mais certainement pas par la discrimination. Si des puissances étrangères cherchent à acquérir des terres en Israël, c’est un problème qui doit être réglé par l’Etat lui-même et non par les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
, de même pour les questions de sécurité intérieure.

D) Conclusion générale :

Il ne faut pas faire d’angélisme, le futur difficile de l’Etat d’Israël et la montée d’un antisémitisme islamiste virulent ne le permettent pas. Il faut au contraire regarder lucidement les problèmes futurs sachant qu’un conflit peut éclater à chaque moment tout en préparant un avenir viable dans une longue perspective. Mais la lucidité ne doit pas laisser la porte ouverte au vent de la démagogie et, pire, de la barbarie.

Il faut au contraire, au nom de la sécurité, créer une atmosphère paisible au Proche Orient faute de quoi Israël a tout à y perdre. Jeter de l’huile sur le feu, nourrir la peur et les fantasmes malsains en utilisant l’autorité de la tradition religieuse est cynique et irresponsable.

Dans cette perspective, il faut tout faire pour apaiser les tensions et rendre un projet de bonne cohabitation entre toutes les composantes de la société israélienne le plus réaliste possible sans avoir peur d’un brin d’utopie spirituelle. Il faut ajouter de la lumière dans une situation difficile et non pas chercher à augmenter l’obscurité, pour reprendre une formule du Rav Kook Kook Abraham Isaac Kook (1865-1935). Né en Lituanie, fut Grand Rabbin du Yishouv en Erets Israël. Adepte du Sionisme religieux et son maître à penser, il va en orienter l’idéologie dans un sens messianique. A laissé de nombreux écrits et commentaires dans une prose mythique et poétique. .

Chercher à attiser les tensions et vouloir démontrer qu’en Israël certaines valeurs démocratiques n’ont pas lieu d’être, est non seulement dangereux, mais également problématique pour le judaïsme. Pousser à l’éternelle confrontation, c’est faire le jeu des extrêmes et flirter avec l’apocalypse. Les fantasmes d’apocalypse ont toujours existé, mais l’histoire nous apprend le très lourd prix payé par le peuple juif à un jeu dont il est régulièrement sorti perdant.

Les radicaux de l’islam et du judaïsme qui fonctionnent en miroir les uns par rapport aux autres n’imaginent pas autre chose que le scénario apocalyptique, chacun restant convaincu d’en sortir gagnant d’une manière ou d’une autre. A l’opposé, le rôle d’un mouvement juif modéré et moderniste maniant les instruments critiques universitaires et la rationalité liée aux principes de la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. comme sait le faire le mouvement massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
, est de proposer un judaïsme d’ouverture qui ne reste pas coincé dans des schémas de pensée médiévaux et d’ouvrir des perspectives spirituelles d’avenir.

Nous avons vu que l’on peut très bien autoriser sur la base de la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. la vente et la location d’habitations aux non-Juifs et vivre à leur côté dès lors qu’il existe une bonne volonté mutuelle.

Un rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
devrait essayer de faire baisser les tensions et proposer des possibilités de dialogue car les chemins de la Tora sont des chemins de paix (Proverbes 3.17). Il devrait aider à donner espoir en un monde meilleur où les hommes construisent une fraternité dépassant les conflits et non pas exacerber tensions et haines entre les hommes. Un rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
ne devrait pas être un cavalier de l’apocalypse mais une personne de parole constructive en quête des ponts si fragiles entre les peuples, mais seul espoir pour l’humanité.

Comme le proclama le prophète Isaïe (1.27), il y a 2700 ans : צִיּוֹן בְּמִשְׁפָּט תִּפָּדֶה וְשָׁבֶיהָ בִּצְדָקָה « Sion sera libérée par la justice et ses pénitents par l’équité… »

C’est en ouvrant le cœur des hommes et non par la haine que cela deviendra, espérons-le, une réalité. C’est peut-être l’un des sens de notre retour à Sion et celui de nos épreuves : offrir un exemple de cohabitation pacifique à l’humanité, une certaine lumière pour les nations malgré un contexte difficile.

Yeshaya Dalsace

Décembre 2010

On lira également avec profit l’article " Judaïsme et racisme " http://www.massorti.com/Judaisme-et...

Article en format PDF

Analyse appel à ne pas louer

Le débat en Israël

Voici une analyse qui va dans le sens de notre article lors d’un colloque universitaire en hébreu qui eut lieu à Jérusalem le 18 janvier 2011.

Les intervenants du premier panel sont des orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
modernes qui défendent très clairement les valeurs de la démocratie et voient d’un œil très sévère cette lettre des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
, sauf un rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
municipal qui défend l’appel en question.

Dans ce deuxième panel, la question juridique est abordée avec un débat très intéressant sur la nature de la démocratie israélienne.

Troisième panel qui traite de l’aspect politique du problème :

Messages

Appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Pas d’angélisme, donc...

Je me demandais, à la lecture de la réfutation halakhique de cet appel rabbinique, quelles peuvent être les motivations de ces rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
. Ils savent je présume qu’on peut tout à fait réfuter leur argumentaire en s’appuyant sur la Tora ou sur le Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
, ils savent aussi qu’ils jettent de l’huile sur le feu, dans une situation complexe et potentiellement explosive. Pourquoi font ils cela ? Ah oui, c’est vrai, ils détestent la démocratie, et l’état d’Israël. Mais bon, c’est pas non plus un acte comme ça qui va signer la fin de l’Etat d’Israël... On dirait des enfants qui jouen avec des allumettes.

A la lecture de cet article, je pense à la notion d’entropie. C’est de la physique, mais je trouve que c’est assez parlant : dans wikipedia on trouve :
"La thermodynamique statistique a fourni un nouvel éclairage à cette grandeur physique abstraite : elle peut être interprétée comme la mesure du degré de désordre d’un système au niveau microscopique. Plus l’entropie du système est élevée, moins ses éléments sont ordonnés, liés entre eux, capables de produire des effets mécaniques, et plus grande est la part de l’énergie inutilisée pour l’obtention d’un travail ; c’est-à-dire gaspillée de façon incohérente."
L’appel rabbinique ne fait qu’élever le niveau d’entropie en Israel. C’est vraiment bête, et incroyable d’utiliser le judaïsme à des fins aussi délétères, et vaines à la fois.

Appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Pour cet article intelligent, fondé, sensé : MERCI !

C’ est voir clair et juste.

C’ est enfin ouvrir " La Porte étroite ", la seule où il est bon d’ avancer.
Je vais partager cet article avec des juifs et non- juifs !

C’ est la Vie. Lehaïm !

Cela a réveillé mes convictions, merci Yeshaya, je vous lirai plus souvent...

Samantha Ventre
en Norvège

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Bravo pour votre article, j’avais déjà envoyé une opinion similaire en quelques mots sur un site juif francophone il y a quelques semaines en disant que la position rabbinique devait être ré-examinée et que cela m’étonnerait fort qu’elle soit conforme. Vous apportez cette réponse. Je vous remercie et surtout vous félicite car cette ségrégation serait une faute politique et surtout morale de première grandeur qui pourrait avoir des conséquences très néfastes.

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

j’ai fait lire cet article à des amis juifs et même non juifs car je le trouve clair, objectif, honnête et courageux. Merci de nous rendre plus intelligents même si plus inquiets encore sur l’avenir d’Israel.

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Je vous remercie pour cet article qui est de loin le plus approfondi de tout ce que j’ai pu trouver et lire sur la question, notamment grace a l’analyse du contexte politique et sociologique en renfort a l’analyse des questions de halacha. Bravo ! Une fois de plus vous apportez la preuve que votre site - et par extension le mouvememt massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
- valent toujours le detours ! Bonne continuation de votre excellent travail.

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Félicitations, peu de voix se sont exprimés pour remettre en perspective halakhique cette surprenante initiative pseudo-rabbinique : la vôtre est claire, optimiste et indispensable dans un contexte trouble qui laisse trop souvent la voie libre aux extrêmes ...

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Bravo pour cet article ou vous reconnaissez que certain de nos textes et de nos sages Sages Ce terme dans les textes juifs désigne en général les rabbins du Talmud (six premiers siècles de l’ère courante). On dira "les sages" ou "nos sages". C’est la traduction d’une expression hébraïque : "H’azal" qui veut dire "nos sages de mémoire bénie". sont profondément racistes.
Par contre vous ne proposez pas de solution.
Moi et mes collègues de travail habitons en basse Galilée et dans la région de Misgav ou 90% de la population est arabe.
Des villes comme Nazareth illit ont, en dix ans , été litteralement prises d’asseaux pas la population arabes (sans mauvaises intentions) et la population juive "fuit" vers les villes
Proches de "emek Izrael". (Au dires des agences).
Nous nous trouvons donc face a deux scenarios :
-  Un nouvel antifida , interne , dévastateur. Je n’imagine pas les arabes de Um-el-farm quitter le pays "betupim oubimholoths".
-  Se retrouver a vivre en juif , dans un pays a majorité arabe.

J’ai pensé , un certain temps, que la solution c’était vous , les juifs de "hutz laharetz" avec une Alia massive.
Mais la Alia des pays de l’Est se tari et il en sera de même pour celle des autres pays.
De toute façon , le pays est minuscule.

En conclusion une "démocratie Juive" est un non-sens a sa base et une catastrophe dans sa finalité.

AB

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Cher AB,

Je n’ai jamais dit que les textes sont « profondément racistes », ce serait anachronique et faux. Je dis que l’usage par certains rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
de concepts anciens est problématique et peut relever du racisme. C’est le cas de cet appel.

Je ne veux pas entrer dans un débat politique. Je suis opposé au mélange de la religion et de la politique. Je crois par contre à la défense de valeurs essentielles comme le respect des êtres humains et le devoir de tout faire pour éviter les dérapages comme me semble être cet appel.

L’Etat d’Israël doit avoir une politique de logements intelligente pour résoudre les problèmes que vous évoquez. Mais cela n’est pas de mon ressort comme rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
.

Yeshaya Dalsace

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Cher YD,

Ces " concepts anciens" font partie de notre patrimoine et c’est pour cela qu’ils sont tant utilisés par les milieux religieux.
Il ne faut pas le cacher.
En tout cas vous avez remarquablement fait le tour du problème et mis le doigt sur le point important :
La part de religieux et , finalement (malheureusement), d’intégristes va en augmentant.
Comme dit la chanson : "ca promet une belle bagarre."

AB

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Cher YD,
Je sort un peu du sujet , mais ,en fait, ca reste dans le même cadre.
Le discourt de bon nombre de rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
s’adresse au intégristes mais aussi au naifs.
Hier soir nous avons reçu ce message a afficher dans les synagogues et les mikvahots. (Ma femme travaille pour la Kehila).
C’est trop drôle (ou triste) et il me fallait partager cela avec d’autres :
Tout d’abord en hébreu.la parenthèse fait parti du texte source :

"Leregel hairouyim haah’aronim. Haadmour atsadik milinsk yotse levarech et am Israel (lelo tashloum)"

En français ,avec un commentaire :

A la suite des derniers événements (lesquels ? Il ne se passe rien de spécialement spécial en Israel . = Manipulation)
L’admour , le tsakik de links (Inconnu. Mais la touche de Polonais fait bien = Manipulation. Links c’est pomplume en fait).
Sort bénir le peuple [gratuitement].(Il ne cherche , pour l’instant , qu’a se faire connaitre…)

Le prospectus , ensuite, affirme que des milliers de personnes ont déjà téléphoné et connu une "yeshoua" dans la santé , le travail, la famille etc..
Je suppose, j’espère, que c’est faux , et que peu de gens on téléphoné.
Si c’est vrai , ca prouve que Brassens avait raison lorsqu’il chantait "Quand on est con , on est con" (je m’excuse).

Comme pour les discours intégristes , les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
de tout bord trouvent toujours un public car le problème est dans no textes.
(D’ailleurs, depuis votre article , il y a eu un nouvel appel a fond raciste ce qui prouve que la critique qui a fuse de tous bords n’a pas fait changer les esprits d’un Yota)
Votre solution qui consiste a qualifier ces textes de " concepts anciens" me semble erronée.
Je pense qu’il faut reconnaitre qu’une partie du Judaisme est raciste ou naive et qu’une certaine reforme est nécessaire.
Il ne faut pas essayer de "rafistoler" mais il faut dénoncer ces textes ,sinon il y aura toujours quelqu’un pour peser vos paroles avec méfiance.
C’est ca ou le risque de voir les gens de bon sens quitter la religion et la faire devenir la propriété exclusive des intégristes et des imbéciles.

AB

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Bonjour AB,
je ne réponds pas pour le Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
, mais votre commentaire sur le rafistolage m’a fait penser à une discussion qui existe dans les évangiles. A un moment Jésus dit qu’on ne répare pas une vieille outre avec une pièce neuve, sinon la pièce neuve tire sur la vieille outre et ça ne fait qu’empirer le problème. On met de l’ancien sur de l’ancien, et du neuf sur du neuf. En fait Jésus préchait la réforme intégrale avec sa métaphore. Je ne sais pas ce qu’il faut en penser, mais assurément ça a l’air d’être une problématique assez ancienne dans le monde juif. La question étant : est ce qu’il faut tout jeter sous couvert de réforme.

Personnellement, je vois le judaïsme comme un palimpseste et pense que cette épaisseur lui sied parfaitement. Il s’agit à mon humble avis de faire le tri sois-même, ou avec l’aide de gens éclairés que l’on considère sois même comme éclairés, bref, tout est une question de choix, et les gens choisissent le discours auquel ils adhèrent. Le judaïsme, vu comme ça, ce serait l’apogée du respect du libre arbitre. Et pour ceux qui n’aiment pas la liberté, c’est aussi en tout liberté qu’ils choisissent de vivre une judaïsme complètement cadré (eh oui, la manne, il y en a suffisamment pour chacun, ni trop ni trop peu, mais pas la même quantité pour tous). Mais la liberté est là, de toute façon. J’essaie de ne pas confondre discipline et absence de liberté (cf levinas)

Par contre, vous soulevez le problème de la naïveté. Je pensais que la théologie juive poussait à l’étude. Est il possible qu’en se creusant la tête sur la littérature talmudique (qui est complexe, il me semble), on ne favorise pas la réflexion personnelle et donc les capacités intellectuelles ? Question pour ceux qui ont goûté à l’atmosphère des yeshivot ...

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Chère Nathalie,

Votre dernière intervention sur l’autre forum (sciences historiques) et cette dernière montre que vous avez un esprit libre.
Bien des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
ne peuvent pas se permettre de telles théories.
Ca me rappelle le début du livre de Roger Ikor "Lettre au juifs" ou il se demande s’il faut dire la (sa) vérité , parce qu’elle est vrai
Ou la taire car elle pourrait faire du tort. Il est , dans ce livre , justement, question du racisme dans le judaïsme. Il choisit de parler , bien entendu.
Mais, moi non plus, je ne parlerai pas a la place du rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
YD.
La question qui se pose lorsque l’on accepte de reconnaitre que certain textes son racistes et qu’il faut s’en défaire, est :
Que restera t’il du Judaïsme ?
Roger Ikor dénonce la circoncision comme un acte raciste car il a pour but de séparer les hommes dans la "Chair".
Que serait le Judaïsme sans circoncision !?
Dans la même optique , bon nombres de lois de Cacherout ont la même fonction de séparation (bishul akum, vin d’un non juif)
Ainsi que certaine règles d’habillement.
Sur le forum "judaïsme et racisme" j’ai cite encore d’autre lois.
Une , pourtant , me tiens a cœur , car l’idée sous jacente ne peut pas être une question de peur de l’assimilation.
La Guemara nous dit qu’un converti est comme un "tinok Shenolad" , un nouveau née.
Une des conséquence et qu’il pourrait , théoriquement , se marier avec sa sœur ,convertie, car il ne sont plus de la même famille,
De la même "Chair" . (Les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
l’interdisent de peur que l’on dise qu’ils sont passe d’un grande Kedusha a une plus petite).
Pourquoi allez aussi loin et faire intervenir un concept aussi laid qu’un mariage consanguin ?
La réponse est claire (pour moi) : Il n’était pas possible de comprendre autrement le fait qu’un non juif devienne juif car ce n’est pas la même chair !
Il fallait donc avoir recourt au "nouveau née" dans son sens plein.
Du racisme pur et simple.

En ce qui concerne la naïveté et la foi, il est bien évident , comme on l’a vu sur l’autre forum , que la raison s’arrête la ou commence la foi.
En ce sens , la foi est une déraison.
Ca va de celui qui tapisse la cuisine de papier aluminium a Pessah (véridique) , de celui qui se lave les mains toutes les cinq minutes sans toucher le robinet pour le fermer
Car il l’a touche avant et que si il le retouche ,alors etc….C’est beau a voir comme exercice d’acrobatie. Les exemples sont sans nombre.
Cette théorie qui veut que le Talmud Talmud "Enseignement", ensemble littéraire comprenant la Michna de l’époque tannaïtique (3e siècle) et la Guemara (4-5e siècle), discussions des amoraïm à propos de la Michna. Le Talmud babylonien est à la base de tout le développement ultérieur de la loi juive. Le Talmud de Jérusalem fut terminé en Israël quelques génération plus tôt que le Talmud Babylonien.

Le Talmud représente l’ouvrage de base du judaïsme rabbinique.
vous rende intelligent et vrai et fausse. Vrai , il y a 200 ans lorsque le milieu ambiant était illettré et ne savait a peine compte,
Fausse aujourd’hui car ce n’est pas parce que vous avez étudié une Guemara que vous êtes capable de résoudre une équation différentielle ou d’apprendre une langue étrangère en 40 leçons.
C’est comme affirme qu’un étudiant de math sup est capable d’apprendre n’importe qu’elle langue et , bien sûr , est un "Sage" en ce qui concerne les sentiers de la vie.
Cette théorie est largement utilisée par les milieux religieux pour se défendre de ne pas faire suivre a leurs enfants un programme scolaire "normal".
"Quant ils auront besoin ils apprendront tchik-tchak". Encor une occasion de dévaloriser le reste de la société.

AB

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

AB

Ne voyez pas du racisme là où il n’y en a pas et ne soyez pas anachronique. Certaines des sources anciennes (juives, mais aussi de bien d’autres sources) sont choquantes à nos oreilles et ne correspondent pas à notre mentalité. C’est absurde d’y plaquer nos critères comme c’est absurde de les prendre telles quelles sans esprit critique. Je reconnais tout à fait que bien des concepts juifs ancestraux ne vont pas de soi et que certaines sources sont contraires à des valeurs qui nous sont chères, mais d’autres sont au contraire d’une extraordinaire actualité et parfaitement compatible avec l’humanisme qui nous tient à cœur. Notre lecture doit donc être intelligente.

Je suis prêt à admettre le « racisme » de certains concepts ou phrases, mais cela ne rend pas la tradition raciste. La tradition juive est un grand débat dans lequel toutes sortes d’opinions s’expriment… Nous ne sommes pas face à un discours dogmatique et encore moins systématique. L’exemple de « nouvelle naissance » du converti n’a rien de choquant, c’est au contraire une idée très puissante et intéressante. Ensuite, il ne faut pas employer le concept de racisme ici et la démarche du converti n’a rien à voir avec la race, au contraire, la possibilité même de l’entrée dans la famille d’Israël est un concept antiraciste.

On sent chez vous un désir de régler des comptes et de tirer à boulets rouges sur les rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
… Mieux vaudrait prendre de la hauteur. Je suis contre le discours apologétique habituel chez bien des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
, mais je suis contre une critique systématique et sans recul.

Bien à vous

Yeshaya Dalsace

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Cher YD,

Accepter le converti , c’est beau. Le nouveau née ,c’est beau aussi, bien qu’inutile. Ne pouvais-t’il pas être le même homme qui a accepter le Dieu d’Israël ?
Le mariage consanguin c’est de trop.
J’avoue ne pas comprendre ce que vous voulez dire dans vos trois premières phrases , et j’aimerai bien un exemple.
Comment utiliser ces sources sans y appliquer nos critères ou comment les considérer comme "out of date" et les conserver quant même ?

Vous avez pourtant raison quant vous dites que je cherche a régler des comptes avec les Rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
.
Les conséquences qu’ont leur propos en Israël n’ont aucune commune mesure avec celles qu’elles ont en France.
Et trop , c’est trop.

AB

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Vous souffrez, AB. Et c’est évident que la réalité en Israël est différente de ce qui se passe ailleurs. Cependant, en Israël comme ailleurs, le judaïsme n’est pas un monolithe. Il y a plusieurs voix qui peuvent s’entendre séparément. Quelle comparaison entre le judaïsme des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
qui ont signé l’appel à ne pas louer aux non juifs et le judaïsme qui s’exprime sur ce site ? Et pourquoi le judaïsme massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
ferait il les frais d’autres lectures qui sont en contradiction avec ce qui est enseigné ici ? Au nom de quelle unité fondamentale, alors que les participants liés à l’orthodoxie Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
ne cachent pas leur agressivité sur les forums ?

Je comprends que vous soyez déçu, je comprends que votre déception laisse des traces, mais laissez au moins une chance à cette autre lecture qui s’exprime ici. D’aucuns diront que c’est du judaïsme de caféteria. Sauf que ça fait au moins deux mille ans que Klal Israël fait son tri et lis les choses à sa façon, loin de tout littéralisme.

Pourquoi passer de la tefila in extenso à plus de tefila du tout ? Pourquoi cette loi du tout ou rien ? Lisez le livre de A J Jacobs, "l’année ou j’ai vécu selon la bible", c’est une réflexion intéressante sur le littéralisme. A un moment l’auteur écrit les dix commandements sur les montants de sa porte. Le littéralisme, c’est ça. Tout le reste, orthodoxie Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
comprise, ce sont des interprétations. Vénérables, parce qu’anciennes, certes. Mais interprétations tout de même. Oui, les tefilins aussi. Ce qui importe, c’est ce que vous mettez comme intention dans ce que vous faites. Le judaïsme est bourré d’outils, des règles, de disciplines. Ce sont des contenants. De textes, ce sont des contenus. D’appels à l’imaginaire. C’est à vous, au final, de faire la recettes, de mélanger les oeufs et la farine. Et votre gateau, qu’il soit tout plat, ou gonflé comme un soufflet, c’est votre gateau....

Nathalie

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Chère Nathalie et cher YD,

Vous avez raison : Je ne suis pas correct ave le Rabbin rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
YD qui a exprime son désaccord avec "l’appel".
Mais j’avais besoin d’éclaircissements.
En effet dans le paragraphe C , il rentre dans le coté "halahik" de la question.
N’est-ce pas entrer dans le jeu des intégristes ?
Et si ce n’étaient pas des musulmans mais des Chinois boudhistes "ovde avoda zara lamehadrin" , aurait-il été d’accord avec l’appel ?
Les autres raisons évoquées sont plus universelles et son aptes a me "remonter" le morale.
(Je plaisante, je ne souffre pas, bien que j’ai été un peu déçu par certain Rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
signataires de l’appel.
Mais qu’attendre d’autre d’un rav "dati sioniste" qui vit dans les territoires.)

Nous resterons toujours en Mahloketh sur votre façon de concevoir la religion.
Je ne pense pas que l’on ai le droit de "choisir" ce qui nous semble bon et de rejeter le reste.
N’est ce pas le contraire du "Naasse venishma" ?
D’où cette attitude binaire : tout ou rien.

AB

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Votre vision du Judaïsme et de la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. est binaire, tout ou rien, bien – mal, pas la mienne.

Je pense même que l’essence de la pensée juive s’y oppose profondément. Le judaïsme c’est l’art de la nuance et du compromis. Naassé venishma est mal utilisé et mal compris. Nishma, c’est l’intelligence et donc la nuance.

Vous en voulez au cadre halakhique que vous voulez voir sauter. C’est la position du judaïsme reform, je suis massorti Massorti "Traditionaliste". La même racine est employée pour Massora ou Massoret : la tradition. Cela désigne également la transmission.

C’est ainsi que le mouvement juif "Conservateur" est désigné, en opposition au mouvement "reform" ou "libéral", mais également au mouvement "orthodoxe". Le but du mouvement Massorti étant de transmettre une tradition et de promouvoir un judaïsme traditionaliste en acceptant l’idée de modernité. Il considère que la véritable tradition juive n’a jamais été la fixation sur le passé, pas plus que des réformes exagérées.
est fermement opposé à cela. Par contre je crois à la discussion halakhique et à la force de la jurisprudence. Vos chinois peuvent très bien être acceptés et ce n’est pas un vrai problème si on cherche à saisir l’essence de l’avoda zara.

Face à des rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
qui s’appuient sur une lecture de la halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. poussant au racisme, il faut montrer que la halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. peut très bien être autre chose. C’est un débat interne dans la halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. , pas contre la halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme.

Bien à vous

Yeshaya Dalsace

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Cher YD,

Excusez moi d’insister. Je ne le fais pas pour vous taquiner mais pour comprendre.
Si vous vous balader a Taipei vous verrais des temples impressionnant, entourées de dragons , ou mes collègues locaux, ingénieurs, vont bruler des petites feuilles
Dorées, pour les Esprits : Avoda Zara.
Selon le Chapitre C , si les "envahisseurs" ne sont pas des musulmans mais des taïwanais ils tombent sous le coup de la "halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. " .
Sinon, pour qui a-t-elle été écrite ? Et si elle n’est plus d’actualité, pour quelle raison ? et si il y a une bonne raison
Pourquoi faire ce clivage musulman/païen ?

En deux mots , je pense que ce chapitre sur la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. est de trop car en ouvrant des portes, il en ferme d’autres.
Mais , je voudrais quand même des réponses aux questions si dessus.

AB

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Sur l’arche dans le Temple, les krouvim étaient aussi une sorte de « dragon »…
La question de la nature de l’avoda zara actuel et à la lumière de nos connaissances et études des religions est autrement compliqué.

Le sujet est beaucoup plus complexe que la représentation d’un dragon, boudha ou même divinité hindoue et je ne peux pas me lancer ici (ce n’est pas le sujet de l’article) dans la discussion. Restons dans le sujet de chaque article.

Yeshaya Dalsace

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Cher YD,

Je cherchai seulement un exemple avec mes Taïwanais. Vous "chipotez" sur des détails et ca ne vous ressemble pas.
Ne pensez vous pas que l’état d’Israël a plus a craindre de ses citoyens arabes que d’un éventuel "Inca " (si c’est tout ce qu’il reste)
Polythéiste ?
N’est ce pas ceux qui ont signé "l’appel" qui ont actualisé la Halakha Halakha Loi juive religieuse basée sur le Talmud et les décisionnaires rabbiniques. Littéralement cela veut dire "marcher", la marche à suivre ou la loi en mouvement... Il existe de nombreux débats jurisprudentiels dans la Halakha qui n’est pas un système uniforme. , et vous, cette fois , qui êtes littéraliste et anachronique.
Venez donc vivre au nord d’Israël et vous comprendrait mieux. Pourtant je ne suis pas d’accord avec "l’appel" pour les autres raisons que vous avez évoque,.
Et aussi parce que je pense que c’est nous qui nous sommes mis dans cette situation "impossible" .A nous de nous en sortir sans écraser le voisin.
[Hors sujet : Cela prouve ,encore une fois, que le texte étouffé sous les commentaires contradictoires a perdu son autorité.
Une fois "j’actualise" , une fois je "litteralise". Sur l’autre forum , vous étiez prêt a faire du Roi David un barbare illettré, au nom de l’Histoire ,
Et ici vous vous appliquez a "enfermer" "lo tehonem" au seul hypothétique "girgashi" remonté des enfers.
Tout cela alors que la terre "tremble" sous nos pieds. Vous me faite penser a l’auteur de "Em habanim semaha" dont nous avions tant critiqué son
Aveuglement.
A la radio ce matin :
- Les fouilles menées prés du mont du temple ont été trop loin et des révélations a ce sujet risquent de raviver la colère de nos Co-citoyens arabes.
- Les journaux orthodoxes Orthodoxie
orthodoxe
orthodoxes
« Conforme à la doctrine » Ce terme est ambiguë car le judaïsme ne connaît pas véritablement de doctrine. L’orthodoxie juive apparaît au 19ème siècle en opposition au climat de changement. L’orthodoxie actuelle est très divisée, entre des modernes cherchant à lier savoir universitaire et pratique conservatrice et des tendances intégristes (haredim) refusant plus ou moins radicalement la modernité. Il faut donc se méfier dans l’emploi de ce terme et ne pas coller trop vite des étiquettes.
publient l’appel signé par les plus grands noms de ce "migsar" a ne pas reconnaitre les conversions faites par l’armée.
Il est évident , je cite , que ces "Goyim Goy
Goyim
"Peuple". Ce terme est employé couramment dans la Bible pour désigner le peuple juif. Ce n’est que très tardivement qu’il fut employé dans le langage courant pour désigné un non juif. Cela n’a rien de péjoratif, mais peut le devenir dans la bouche de certaines personnes incultes.
" n’ont pas l’intension de pratiquer les Mitsvoth. Le même Goy Goy
Goyim
"Peuple". Ce terme est employé couramment dans la Bible pour désigner le peuple juif. Ce n’est que très tardivement qu’il fut employé dans le langage courant pour désigné un non juif. Cela n’a rien de péjoratif, mais peut le devenir dans la bouche de certaines personnes incultes.
qui ,lui, combat et meurs pour l’état d’Israël.
Et dont on va permettre (enfin) a sa vielle mère "goya" et divorcée, de quitter l’Ukraine et de faire sa "alia" pour pleurer sur la tombe de son fils.
Merci , mais c’est trop tard.
Quel désastre !
Je suis hors sujet sans l’être vraiment car tout cela provient du même problème : Les juifs n’ont toujours pas réussi s définir leurs relations avec les "Autres".
D’où ces productions "hétérogènes" du type : Etat démocratique mais Juif, Soldat Goy Goy
Goyim
"Peuple". Ce terme est employé couramment dans la Bible pour désigner le peuple juif. Ce n’est que très tardivement qu’il fut employé dans le langage courant pour désigné un non juif. Cela n’a rien de péjoratif, mais peut le devenir dans la bouche de certaines personnes incultes.
mais Israélien,.
On ne sait toujours pas se comporter face aux "Autres" quant ils sont minoritaires , majoritaires , ennemis , amis , Co-citoyens ou étrangers.
L’Autre qui ne connait pas la "Vérité" , l’Autre qui représente 99.9% du monde. ]

AB

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Le vendredi a "Kol Israel" il y a une émission récapitulative de certains faits "choisis" de la semaine.
Le journaliste est a tendance religieuse et est en général très intéressant et très "incisif".
Par contre cette fois…
Il a tente de faire une différence entre le racisme juif Israélien envers la minorité arabe et le racisme que les juifs on connu en Europe.
Bien sûr , il condamne les deux mais….. il y a un mais.
Selon lui , le racisme juif vient de la peur de la "fausse minorité arabe" car le pays est entoure de nations arabes , ennemis.
Le racisme en Europe était le résultat de la haine.
Bien étrange son analyse, avec un arrière gout de "nous c’est mieux" , "nous sommes toujours bon" et "IL sont toujours mauvais".
Pour ma part , je pense que , dans les deux cas, le racisme vient de la crainte de la minorité lorsqu’elle prend de l’ampleur et de la crainte de l’inconnu,
Du différent. Il est renforcé par les convictions religieuses , comme on l’a vu en Europe, et comme on le voit aujourd’hui en Israel.
En effet , "l’appel" est l’œuvre de Rabbins rabbin
rabbins
Erudit, on obtient le titre de Rabbin de trois autres rabbins. Dans le Mouvement Massorti il existe 4 séminaires rabbiniques de part le monde. Les rabbins Massorti ont un Master en études juives.
, pas d’hommes politiques.
Et puis , la crainte se transforme en haine , dans les deux cas.

AB.

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

Oui c’est dangereux de justifier une forme de racisme pour une raison ou une autre.Ce qui n’empêche pas de définir plusieurs formes de racismes. J’ai essayé de lire un jour un livre de Pierre André Taguieff, et j’avoue d’ailleurs avoir abandonné page 167... mais j’en ai retenu que le phénomène est loin d’être simple. Il existe plusieures formes de racismes, car il y a plusieurs tupes de motivations, plusieurs modalités, plusieurs formes de conséquences. Si on classe par motivation, on n’aura pas la même grille que si on classe par type de conséquences. Ce qui est étrange c’est que par exemple le racisme antisémite d’avant guerre avait été en quelque sorte préparé par des écrits "savants", enfin "intellectuels". Or je viens de lire que pendant la période antique un antijudaïsme de lettrés avait existé, mais qui n’avait pas touché les populations plus largement, et n’avait pas donné lieu à des debordements de type "pogromes". Bref, autre temps, autres lieux, autres processus.
Mais je vous rejoins parfaitement dans votre sens de la vigilance.
Par contre, je vous trouve un peu dur quand vous faites des Juifs les parangons de l’exclusion des autres. Il est vrai qu’historiquement cette communauté a eu des motifs de se replier sur elle même (pour survivre en tant que communauté religieuse notemment), et qu’elle a cultivé dans ses traditions tout un "pack" de résistance aux influences étrangères. Mais d’un autre côté, le klal Israël à absobé toutes sortes d’influences (qui se ressentent dans la musique, dans la gastronomie etc), et s’est mélangé à toutes sortes de peuples, sans forcément que ça se passe mal. Je pense donc que votre jugement est un peu tranché. Mais parfaitement Juif, puisque passablement auricritique....

Bien cordialement.

A propos de l’appel rabbinique à ne pas louer aux Arabes

passablement autocritique....

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?