Accueil > Judaïsme > Musique et liturgie > Liturgie des fêtes de Tichri > Slikhot

Slikhot

Textes implorants le pardon et la réconciliation chantés aux offices nocturnes dès le moi d’Elloul et repris à RH et Kippour

Adon Haselikhot - אדון הסליחות

Auteur inconnu

"Maître des pardons". Chant très populaire dans les communautés orientales, repris durant tout le cycle de Tishri Tishri
Tichri
7ème mois du calendrier juif. Le 1er et 2 : Rosh Hashana, nouvel an juif. Le 10 : Kippour. Le 15 - 22 Soukot. Le 23 : Shemini Atseret. Signe : balance.
.

Atanou - אתאנו לחלות פניך

Auteur inconnu

Nous venons devant toi

Makhnisey Rakhamim - מכניסי רחמים

tradition ashkénaze

Très vieux texte de supplication aux anges de transmettre au "Roi" notre cri de repentir.

Shomer Israël - שומר ישראל

Le gardien d’Israël. Ce texte est dit également chaque jour de semaine sauf circonstances joyeuses.

Ya Shema - יה שמע אביוניך

Rabbi Yehouda Halevi

Composé par l’un des plus grands poètes de l’âge d’or espagnol. Ce piyout Piyout
Piyoutim
Poème liturgique. Il en existe des centaines et il s’en écrit encore. Certains sont très célèbres, d’autres moins. On en ajoute à la liturgie selon les circonstances, les airs sont très variables d’une région à une autre.
développe la demande que les prières et suppliques d’Israël soient écoutées.

Office des slikhot

Cet office qui se dit la nuit, ou du moins très tôt le matin, précède celui du matin à l’approche des fêtes de Tishri Tishri
Tichri
7ème mois du calendrier juif. Le 1er et 2 : Rosh Hashana, nouvel an juif. Le 10 : Kippour. Le 15 - 22 Soukot. Le 23 : Shemini Atseret. Signe : balance.
.