Le site est en cours de modification

Accueil > Judaïsme > Fêtes juives > Fêtes de Tichri > Rosh Hashana

Rosh Hashana

La nouvelle année… à Jérusalem

Pourquoi chante-t-on la fameuse formule « Le-chana ha-baa bi-Yirouchalaïm : L’an prochain, à Jérusalem ! », à la fin de Kippour, et donc, à l’issue du cycle des « Yamim ha-noraïm », les « jours redoutables » qui nous accompagnent depuis Roch Roch
Rosh
Roch - Rabbi Acher ben Yehiel (Achkenaze et Espagne, 1250 - 1327) : il fut un important décisionnaire dont la particularité fut d’intégrer les traditions sefarades et achkenazes. Il est l’auteur de Piskei ha-Roch, de commentaires sur le Talmud* et de nombreux responsa. Rosh veut dire tête en hébreu.
ha-chana ?

Seder de Rosh Hashana

Une belle coutume séfarade prévoit une série d’aliments symboliques accompagnés d’une formule de bénédiction particulière afin de marquer la fête.

Signification du Tashlikh

Durant la première journée de Rosh Roch
Rosh
Roch - Rabbi Acher ben Yehiel (Achkenaze et Espagne, 1250 - 1327) : il fut un important décisionnaire dont la particularité fut d’intégrer les traditions sefarades et achkenazes. Il est l’auteur de Piskei ha-Roch, de commentaires sur le Talmud* et de nombreux responsa. Rosh veut dire tête en hébreu.
Hashana (sauf quand cela tombe un shabbat, dans lequel cas on le fait le deuxième jour), les juifs ont pour coutume de s’approcher d’une source d’eau vive pour y jeter symboliquement leurs mauvaises actions, comme des miettes de pain que l’on jetterait aux poissons.

Texte du Kiddoush de Rosh Hashana

tout le cérémonial domestique du soir de roch hachana en hébreu, phonétique et traduction

A ouvrir en PDF en bas d’article et imprimer éventuellement